Accident de jardinage : comment prévenir et réagir efficacement ?

Pour prévenir un accident de jardinage encore faut il avoir identifié les dangers. Outils de jardinage, engrais, désherbants, mais aussi plantes –plus ou moins toxiques- et insectes piqueurs sont les principaux risques. Découvrez les précautions à prendre pour éviter tout problème.

accident jardinage

Accidents domestiques de jardinage : quels sont les chiffres ?

Chaque année, environ une personne sur 20 est victime d’accidents domestiques, ce qui représente plusieurs millions de blessés. Cadre de 33,3 % des accidents du quotidien, le jardin est la zone la plus dangereuse, loin devant la cuisine (17 %), la chambre (10 %) ou encore la salle de bain (2 %). Ce chiffre est encore plus important pour les seniors (plus de 70 ans), ces derniers étant victimes de 38,2 % des accidents domestiques dans leur jardin(0). Pour que le jardinage reste un lieu de détente, il convient de bien connaitre les risques, de prendre les bonnes précautions et d’adopter les bons gestes.


Quels sont les différents risques dans un jardin ?

Les accidents survenant dans les jardins sont en premier lieu liés aux outils et appareils utilisés. Tondeuse, sécateur, taille-haie, cisaille, coupe-bordure, tronçonneuse ou encore bêche et râteau sont tous des outils potentiellement dangereux et qui peuvent causer une invalidité permanente.


Les produits chimiques utilisés dans le jardin tels que les produits phytosanitaires sont également néfastes pour la santé. Les dangers liés aux insecticides, pesticides, désherbants chimiques ont d’ailleurs souvent fait la une des magazines ces dernières années.


Vous avez décidé de jardiner « bio » ? Parfait, mais ce n’est pas parce que certains produits sont utilisés dans l’agriculture biologique qu’ils sont bons pour la santé. Vous utilisez de la bouillie bordelaise pour traiter plantes ou légumes de votre jardin ? Sachez que le sulfate de cuivre, utilisé dans ce produit, peut provoquer irritations cutanées et oculaires et est toxique en cas d’ingestion.


La nature riche et généreuse sait se défendre. Les insectes sont à l’origine de nombreux accidents allergiques (piqûres de guêpes, de moustiques, d’araignées…) et les plantes ne sont pas en reste. Limiter les risques avec les insectes consiste à ne pas les attirer avec du sucre, ne pas laisser de la nourriture traîner et protéger les parties du corps exposées avec des répulsifs.


Enfin, les accidents corporels ne sont pas à négliger, les chutes et les chocs représentent la majorité des accidents dans le jardin et vont souvent entraîner un départ pour les urgences. Une assurance sport et loisir peut permettre de mieux couvrir ces risques.


Comment éviter un accident de jardinage ?

5 règles pour vous protéger


  1. Équipez-vous de manière à travailler en toute sécurité. Portez gants et lunettes de protection si nécessaire (taille de plantes, utilisation d’un souffleur ou d’un broyeur). N’hésitez pas à vous sécuriser ou à travailler à deux si vous grimpez pour couper les branches d’un cerisier par exemple.
    Pensez à la ceinture de protection des lombaires pour tailler une haie.

  2. Débranchez tout matériel électrique dès que :
    - vous ne l’utilisez plus,
    - vous vous en éloignez quelques instants,
    - vous devez intervenir pour débloquer la lame, enlever une branche ou des feuillages coincés.

  3. Rangez en hauteur tous les petits outils tranchants. Rangez également les rallonges électriques après chaque utilisation d’un matériel électrique.

  4. Rangez systématiquement vos pelle, bêche, râteau, griffoir, échelle, voire tuyau d’arrosage dès que vous n’en avez plus l’utilité. Les laisser traîner multiplie les risques de chutes.

  5. Avez-vous vérifié votre vaccination contre le tétanos ? Un rappel oublié et une simple piqûre de rose peuvent devenir problématiques…


Sécuriser le rangement des produits de jardinage

Une seule recommandation : tous les produits de jardinage doivent être rangés dans un espace hors de portée des enfants. Vous devez les manipuler en allant au-delà des conditions d’emploi prescrites par le fabricant (gants, masques, tenues et lunettes de protection). Et surtout, réalisez les pulvérisations par temps sec et sans vent.


Si vous utilisez des solutions plus « naturelles » pour traiter maladies et parasites (bicarbonate de soude, savon de Marseille…), rangez-les également de manière sécurisée.

Dans tous les cas, éloignez les enfants, ne versez pas les préparations dans d’autres contenants, respectez les consignes d’utilisation.


Précautions avec les plantes

Certaines plantes sont nocives par le toucher, d’autres en les ingérant. Dans un jardin avec enfants ou animaux domestiques, soyez vigilant sur les espèces plantées. Si une intoxication aux plantes est rarement mortelle, prenez certaines précautions :

  • Ne laissez pas enfants et animaux s’approcher de plantes récemment taillées : la sève ou résine peut être toxique ;

  • Portez des gants, protégez vos bras en travaillant sur ces plantes et retirez-les avant de prendre enfant ou animal dans les bras, optez pour un pantalon ;

  • Soyez vigilant sur les arbustes produisant des baies qui attirent irrésistiblement les plus jeunes.


Attention à ces plantes et arbustes. L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a dressé une liste qui définit les plantes dites « toxiques »(0).

Les plantes considérées les plus dangereuses sont : le datura, l’aconit, le colchique, la digitale pourpre, le ricin et le muguet. Mais le houx, le laurier-rose, la glycine, le cotonéaster, le rhododendron font partie, entre autres, de la liste.

Pour prévenir les risques d’intoxication, ne mangez pas les fleurs, les baies et les feuilles.


Comment réagir face à un accident de jardinage ?

Votre réaction doit dépendre de la nature de l’accident. De manière générale, contrôlez bien toutes les zones touchées en cas de coups ou de chute, ou de blessures avec des outils. N’hésitez pas non plus à vous rendre chez un médecin ou à contacter les services d’urgence pour toute blessure importante. En cas de piqure d’insecte ou de coupures de plante, identifiez la plante ou l’insecte responsable et recherchez les risques qu’il représente, surveillez la zone touchée et rendez-vous chez le pharmacien ou un médecin en cas de doute.

Les Gestes qui Sauvent

Découvrez les gestes qui sauvent en cas d'accident

GQS - Tuto vidéo 11 - Coupure - Visuel bannière vidéo

COUPURE

Garantie des accidents de la vie

Nul n’est à l’abri d’un accident de la vie courante, même en ayant les bons réflexes pour prévenir les accidents. En choisissant le contrat d’assurance des accidents de la vie de Groupama, vous bénéficiez d’une assistance rapide, d’une protection juridique et d’une indemnisation qui est fonction de la gravité de l’accident. N’hésitez pas à contacter l’un de nos conseillers pour connaître les conditions du contrat.


Vous êtes un professionnel ? En option, vous pouvez souscrire la Garantie des Accidents de la Vie pour les Professionnels. Elle s’applique en cas d’accidents de la vie privée ou professionnelle : accidents sur le lieu de travail, accidents de la vie domestique (brûlures en faisant un barbecue, chute de vélo…), accident sur le trajet entre le domicile et le lieu de travail (hors accidents de la circulation), catastrophes naturelles, attentats…

  • Cerise GAV rebond

    Prévoyance

    Garantie des accidents de la vie

    Pour pouvoir être indemnisé des préjudices subis et bien accompagné à la suite d'un grave accident ayant entrainé une invalidité permanente ou un décès.

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos et conseils loisirs

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.


Contenu mis à jour le 20/09/2021