Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, nous recueillons des informations pour mesurer l’audience, améliorer notre site, interagir avec vous et vous présenter des offres personnalisées. En les autorisant, votre navigation sera simplifiée.

Vous avez le droit de changer d’avis à tout moment en cliquant sur « Gérer mes cookies » en bas de chaque page Groupama.fr

Accident dans un rond-point : qui est en tort ?

Vous avez percuté une autre voiture en vous engageant dans un rond-point ? Qui est en tort dans ce cas de figure ? Serez-vous indemnisé pour les réparations nécessaires ?

Accident rond point qui est en tort

Quelle différence entre un rond-point et un sens giratoire ?


Le rond-point et le sens giratoire représentent deux carrefours circulaires différents :

  • Le rond-point se distingue par la priorité à droite : les véhicules qui s’insèrent dans le carrefour ont la priorité, car ils se trouvent à droite de ceux qui roulent sur l’anneau.

  • Le sens giratoire se distingue par la priorité à gauche : les véhicules déjà engagés dans le carrefour ont la priorité, car il y a le panneau « Cédez le passage ».

Les différents types d’accidents dans un rond-point


Les circonstances de l’accident déterminent la responsabilité des automobilistes impliqués, et donc leur degré d’indemnisation par l’assurance auto.

Accident à l’entrée du rond-point


Conformément au Code de la route, les usagers de la route qui ne respectent pas la priorité sont en tort.

  • En cas d’accident de voiture à l’entrée d’un rond-point : le conducteur roulant sur l’anneau est fautif, car il n’a pas la priorité.

  • En cas d’accident à l’entrée d’un sens giratoire : le conducteur qui s’insère dans le carrefour est en faute, car il n’a pas la priorité.

  • En cas d’entrée de carrefour à 2 voies, et comme lors tout accident lors d’un changement de file, c’est le conducteur qui a quitté sa file qui est en faute. Si les files ne sont pas matériellement délimitées, les torts sont partagés.

Accident dans le rond-point


À l’intérieur d’un rond-point ou d’un sens giratoire, c’est le véhicule qui change de file qui est en tort. Même si vous mettez le clignotant, cela ne vous donne pas le droit de couper le passage à un autre véhicule.


Dans certains cas, une voiture peut s’arrêter pour laisser passer celle qui a la priorité. Si, en s’arrêtant ainsi, elle se fait percuter par derrière, c’est ce conducteur roulant à l’arrière qui est en tort, par défaut de maîtrise de son véhicule, tout comme dans un accident en chaine.

Accident à la sortie du rond-point


Dans le cas où un véhicule s’apprête à sortir d’un rond-point et s’engage sur une voie, son conducteur doit tenir compte des voitures qui circulent sur cette voie. En cas d’accident avec une voiture de la même file ou venant dans le sens inverse, le véhicule sortant du rond-point est fautif, même s’il a mis un clignotant : ce dernier ne suffit pas pour avoir la priorité. Enfin, de manière générale, tout véhicule qui ignore un feu rouge ou grille une priorité est en tort.

Comment déterminer les responsabilités en cas d’accident sur un rond-point ?


Il est souvent difficile de savoir qui est le responsable dans un accident dans un rond-point, que les véhicules impliqués soient des voitures ou des deux-roues.


Pour aider les assureurs à définir la responsabilité des conducteurs impliqués, chaque automobiliste doit bien remplir le constat amiable qui clarifie les circonstances de l’accident. Ce constat tient également lieu de déclaration d’accident. En cas d’accident corporel, les forces de l’ordre dressent un procès-verbal. Vous devez joindre une copie de ce document à votre déclaration de sinistre.


En cas de délit de fuite ou de refus de remplir le constat de la part de l’un des conducteurs, vous devez quand même remplir le constat et l’envoyer à votre assureur. C’est également le cas lorsque vous faites un accident seul.

Quel est le rôle de l’assurance et comment vous indemnise-t-elle ?


Que les dégâts soient matériels ou corporels, votre indemnisation dépend de votre niveau de responsabilité et des garanties de votre assurance automobile.

Indemnisation des dommages matériels


Si vous êtes victime de l’accident, vous serez intégralement indemnisé pour l’ensemble des préjudices matériels subis. Votre indemnisation est prise en charge par l’assurance responsabilité civile de la partie adverse, ou à défaut, par le fonds de garantie d’assurance obligatoire.


Si vous êtes partiellement fautif et partagez les torts avec un autre automobiliste, votre indemnisation sera proportionnelle à votre niveau de responsabilité, par exemple à 50/50 pour une responsabilité égale.


Enfin, dans le cas où vous êtes le seul en tort lors d’un accident dans un rond-point, vous ne serez pas indemnisé, sauf si vous avez souscrit une assurance auto tous risques. Dans ce cas, vous serez indemnisé conformément à votre contrat d’assurance.

Indemnisation des dommages corporels


Là encore, tout dépend de votre degré de responsabilité et du niveau de garantie offert par votre contrat d’assurance auto.


Si vous n’êtes pas responsable de l’accident, vous êtes dans le cadre de la loi Badinter et vous êtes couvert par l’assurance du conducteur responsable, ou, à défaut, par le fonds de garantie d’assurance obligatoire.


Si vous êtes reconnu responsable de l’accident, alors la garantie accident corporelle de votre contrat d’assurance auto entre en jeu. C’est à votre assureur de déterminer le montant de l’indemnisation.


Si vous êtes passager, vous êtes là, en vertu de la loi Badinter, couvert par l’assurance auto du conducteur. Vous disposez de 8 mois après l’accident pour faire valoir vos droits et effectuer une demande d’indemnisation.

À savoir

En cas de dommages corporels, votre assureur fera intervenir un expert médical, dont le rôle est d’apprécier les dommages corporels subis et de pouvoir ainsi déterminer la juste indemnisation.

Quels sont les risques en cas d’accident responsable ?


Si vous êtes responsable de l’accident et en fonction de sa gravité, vous risquez une amende, le retrait de points sur votre permis et une majoration de votre coefficient de malus auprès de votre assurance. Vous pourrez également être obligé de suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière à vos frais.

Assuré Groupama

Vous souhaitez récupérer des points perdus, reprendre le volant après un hiatus de quelques mois ou tout simplement réviser le Code de la route ? En vous inscrivant à un stage de sensibilisation à la sécurité routière organisé par notre partenaire Centaure, vous pouvez parfaire votre conduite en compagnie de professionnels dans l’un des 12 centres répartis sur l’ensemble du territoire métropolitain.

Simulez votre tarif assurance auto gratuitement en 3 minutes

Profitez de la valeur d'achat à 1€/an pendant 3 ans(1)

Découvrez notre offre d’assurance auto

  • Cerise mobilité voiture rebond

    Auto

    Assurance auto

    4 formules au choix pour s'adapter à vos besoins, à votre budget et à votre profil de conducteur (petit rouleur, etc.), que votre voiture soit neuve ou d'occasion.

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos suite à un accident de voiture

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Pour toute souscription simultanée d'une assurance Conduire formule Confort ou Mobilité et d'un crédit auto chez Orange Bank de 7 000€ minimum. Le crédit doit être toujours en cours au moment du sinistre. Offre soumise à conditions. Voir modalités d'application auprès d'un conseiller de votre caisse régionale.


Contenu publié le 18/11/2022