Tempête ou catastrophe naturelle : que faire ?

 
Tempête ou catastrophe naturelle On annonce une tempête, une inondation… Quelles mesures prendre avant l’événement ?
Et, après, en cas de dégâts, et notamment s’il y a publication d’un arrêté de catastrophe naturelle ?
Quelques conseils pour vous protéger au mieux
 

Quelles précautions en cas de tempête ?

  • Restez chez vous, ne sortez pas et ne prenez pas votre voiture.
  • Fermez portes, fenêtres et volets tout en vous laissant la possibilité de sortir rapidement en cas de danger.
  • Débranchez vos appareils électriques et coupez l’électricité pendant la tempête.
  • Rehaussez vos meubles si vous êtes en zone inondable.
  • Rentrez tous les objets non fixés (pots de fleurs), mobilier de jardin, poubelles.
  • Si vous le pouvez, garez votre voiture dans votre garage. Sinon, ne la laissez pas sous un arbre.
  • Mettez à l’abri tous vos documents importants : papiers d’identité, contrats d’assurance, factures. La meilleure solution est de les numériser et de les sauvegarder en ligne.
  • Prévoyez des lampes torches, une radio à piles pour écouter les consignes des secours, des couvertures, de l’eau et des provisions.
  • Veillez à charger la batterie de votre téléphone portable la veille.
  • Gardez à proximité serpillières, seaux et balais pour nettoyer, surtout en cas de risque d’inondation.
 
À savoir
Votre logement est-il vulnérable en cas de tempête ou d’intempéries ? Consultez le plan de prévention des risques naturels. Renseignez-vous auprès de votre mairie, de la Direction départementale de l’équipement ou de la Direction départementale de l’agriculture et de la forêt.
 

Quelles mesures prendre après la tempête ?

  • Assurez-vous que votre logement n’a pas été fragilisé et qu’il n’y a pas de danger. Prenez toutes les mesures nécessaires pour que les dommages ne s’aggravent pas, en appelant, si besoin, les services d’assistance de votre contrat d’assurance habitation.
  • Ne touchez pas aux fils électriques tombés sur le sol.
  • Faites l’inventaire des dégâts et prenez des photos. Ne jetez pas les objets endommagés.
  • En fonction des garanties de votre contrat, vous pouvez bénéficier d’un hébergement temporaire ou d’un gardiennage de votre domicile s’il est inhabitable après la tempête.
 

Comment s’assurer ? (1)

Chez Groupama votre assurance multirisque habitation contient une garantie tempête. Elle couvre les dommages provoqués par des vents violents : toit abîmé, tuiles arrachées, arbre déraciné…
Vous êtes également couvert contre les dégâts causés par une catastrophe naturelle : inondations, coulées de boue, sécheresse, mouvements de terrain… Cette garantie est applicable lorsqu’elle a été constatée par un arrêté interministériel publié au Journal officiel.
(1) Pour les conditions et les limites des garanties, se reporter au contrat.
 

Comment déclarer le sinistre à son assureur, en cas de tempête ou de catastrophe naturelle ?

La déclaration de votre sinistre doit se faire auprès de votre assureur par lettre recommandée, téléphone ou e-mail, dans un délai de :
  • 5 jours ouvrés en cas de tempête ;
  • 10 jours à compter de la publication de l’arrêté en cas de catastrophe naturelle.
 
Pensez à adresser à votre assureur :
  • le descriptif des dommages subis ;
  • la liste et l’estimation chiffrée de tous les objets endommagés ou perdus (joignez tous les justificatifs utiles : factures d’achat, de réparation, expertises, photos…).
 

publié le 15 septembre 2015