Qu’est-ce qu’une contre-expertise automobile ?

Après un sinistre automobile, l’assuré peut avoir droit, dans les conditions prévues par le contrat d'assurance auto qu’il a souscrit et en fonction de la teneur du rapport d’expertise établi par l’expert désigné par son assureur, à une indemnisation. Mais il peut arriver que le montant de cette dernière soit jugé insuffisant par l’assuré.
Dès lors, que faire ? Apprenez-en plus sur la contre-expertise auto.

Contre-expertise auto

Comment se déroule une expertise automobile ? 

 

Avant la mise en place d’une contre-expertise auto, il y a la survenance d‘un sinistre et la réalisation d’une première expertise. Que vous soyez responsable ou victime des dommages matériels (accident de la route, acte de vandalisme, dégâts dus aux intempéries ) subis par votre véhicule, votre contrat d'assurance auto prévoit peut-être une indemnisation.  

Si tel est le cas, et si votre voiture est endommagée ou totalement détruite, votre assureur peut désigner un expert, chargé de réaliser une expertise.  

 

Comment se déroule une expertise automobile ?

 

Après avoir été missionné par votre assureur, l’expert se déplace là où le véhicule endommagé se trouve. 

Il examine les dégâts causés et évalue le montant des réparations ou du remplacement des éléments endommagés, ainsi que la valeur de remplacement du véhicule, dont il informe votre assureur. 

 

Il peut arriver que vous soyez en désaccord avec le contenu du rapport d’expertise transmis. Vous pouvez notamment être en désaccord sur :  

  • l’origine des dommages ;

  • le montant estimé des réparations ;  

  • la valeur de remplacement du véhicule… 

 

Quel que soit le motif de votre désaccord concernant les conclusions de l’expert, vous pouvez demander une contre-expertise auto ou expertise amiable contradictoire. 

 

Comment faire pour demander une contre-expertise automobile ?

 

Vous souhaitez demander une contre-expertise auto suite à un accident ?  

Voici comment procéder en 2 étapes. 

La notification de la contestation de l’expertise initiale

Avant toute chose, il est nécessaire de notifier à votre assureur auto votre souhait de contester l’expertise et de réaliser une contre-expertise.   

Il est recommandé :  

  1. d’envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à votre assureur ;

  2. de joindre à votre lettre toutes les pièces justifiant votre contestation ;

  3. de conserver une copie de votre envoi (lettre et pièces justificatives) ainsi que le récépissé de réception de votre lettre recommandée. 

Le choix d’un contre-expert

Dans un second temps, vous devrez choisir un expert d’assuré (ou contre-expert), en capacité de : 

  • prendre la défense de vos intérêts d’assuré ;

  • prouver la réalité des motifs de votre contestation ;

  • mener le dossier de A à Z (depuis les formalités administratives jusqu’à l'indemnisation par l’assureur).

A savoir

Avant de sélectionner un expert automobile, renseignez-vous sur sa réputation et ses références.  

Comment se passe une contre-expertise auto ?

La mission de l’expert d'assuré est la même que celle de l’expert d’assurance : il dresse un état des lieux, il évalue le coût financier du sinistre automobile et le montant des réparations. 

A savoir

L’étude du contre-expert se fait toujours en présence de l’expert d’assurance. 

Le rapport de contre-expertise confirme les conclusions de l’expert d’assurance   

Dans ce cas, le litige entre vous et votre assureur disparaît. L’indemnisation dont le montant a été déterminé initialement vous est versée. 

Le rapport de contre-expertise réévalue à la hausse le montant des dommages subis par l’assuré

Si l’estimation établie par votre contre-expert est plus importante que celle fixée par l’expert désigné par votre assureur, mais qu’elle fait l’objet d’un consensus avec ce dernier, celui-ci modifie son. L’assureur vous verse alors l’indemnisation calculée sur la base de l’estimation sur laquelle les deux experts se sont mis d’accord. 

 

En revanche, si la réévaluation à la hausse du montant des dommages ne fait pas consensus, un arbitrage, réalisé par un troisième expert, doit être demandé.  

 

Selon le cas et en fonction des modalités prévues par votre contrat, cet expert peut être :  

  • choisi et payé conjointement par vous et votre assureur, 

  • désigné par le tribunal en cas de désaccord entre les 2 experts. 

 

Quoi qu’il en soit, le litige sera clos sur la base du rapport de ce troisième expert.  

 

Combien coûte et qui paye une contre-expertise automobile ?

 

Puisque la demande émane de l’assuré, le prix de la contre-expertise est à sa charge.  

On estime qu’un tarif minimum de 150 euros est à prévoir pour une contre-expertise auto.  

 

Selon les modalités de votre contrat, les coûts de la contre-expertise auto peuvent vous être partiellement ou totalement remboursés : vérifiez les clauses de votre « garantie honoraires d’experts ». 

  

 

Vous en savez désormais plus sur la contre-expertise automobile en cas de sinistre.  

Mais sauriez-vous quoi faire si votre automobile venait à être volée, ou si vous découvriez un vice-caché après avoir acheté un véhicule ?  

Retrouvez tous nos conseils auto pour rouler serein ! 

Obtenir un tarif en ligne

50 € offerts (0)

  • Assurance Auto

    Auto

    Assurance Auto

    4 formules au choix pour s'adapter à vos besoins, à votre budget et à votre profil de conducteur (petit rouleur, etc.), que votre voiture soit neuve ou d'occasion.

    Découvrir l'offre

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat.

Groupama,
toujours proche de vous

Nos conseillers à l'écoute
pour vous aider