Vaccins : ce qu'il faut savoir

 
De nombreux vaccins sont obligatoires en France  pour se protéger de maladies graves. La plupart nécessite des rappels tout au long de la vie. Pour respecter les périodicités demandées, voici quelques conseils et dates à retenir

 

Les vaccins pour se protéger des maladies graves

Les vaccins reposent tous sur un même principe : introduire dans votre organisme un microbe rendu inactif. Votre système immunitaire va produire des anticorps qui éliminent la maladie ou en limitent la gravité au moindre contact.
 

Protéger aussi les autres

Une fois vacciné, vous réduisez considérablement ses risques de contracter une maladie. Mais aussi et surtout, de la transmettre à vos proches.
 

Enfants : les vaccins obligatoires et recommandés 

  • Les vaccins obligatoires : Diphtérie Tétanos Poliomyélite, ou « DTP » : un seul vaccin avec des rappels à ne pas oublier ensuite.
  • Fortement recommandé : le BCG contre la tuberculose : à faire dès la naissance avec un rappel vers 16-18 mois.
  • Recommandés : hépatite B, coqueluche, méningite, Rougeole Oreillons Rubéole ou « ROR » : un seul vaccin.
  • Pour les autres vaccins, cela dépend souvent des antécédents familiaux : un sujet à voir avec votre médecin traitant.
 

Adultes : les vaccins obligatoires ou recommandés 

A priori, il s’agit essentiellement de rappels si tout a été fait dans l’enfance.
  • Les rappels vaccins : DTP et coqueluche à 25 ans, 45 ans et 65 ans, puis tous les dix ans ; le DTP qui inclut le tétanos est particulièrement important si vous bricolez ou jardinez.
  • La grippe saisonnière : la vaccination est recommandée chaque année pour toutes les personnes âgées de 65 ans et plus ; elle est également recommandée  chez les femmes enceintes et les personnes atteintes d’une maladie chronique : diabète, insuffisance respiratoire, cardiaque ou rénale, mucoviscidose...
 
Nouveau :
Le calendrier de vaccination 2016 introduit une nouvelle recommandation de vaccination contre le zona pour les adultes âgés de 65 à 74 ans révolus. Au-delà et jusqu’à 79 ans, une vaccination de rattrapage peut être envisageable. Attention, cette possibilité ne peut être proposée que jusqu’à la publication du calendrier des vaccinations 2017. 
 
A savoir
Vous partez à l’étranger : consultez la liste des vaccins obligatoires ou recommandés par pays sur www.pasteur.fr. Parlez-en à votre médecin.
 

Comment sont remboursés les vaccins ? 

La plupart des vaccins prescrits sont pris en charge par l’Assurance maladie, à hauteur de 65 %, le complément étant pris en charge par votre Mutuelle.
Dans certains cas, votre complémentaire santé  prévoit de vous rembourser des vaccins non pris en charge par votre régime général. C’est le cas de Groupama Santé Active(1).
(1)Dans les conditions et limites prévues au contrat
 
Etes-vous à jour ?
Etre à jour, c’est avoir reçu les vaccins recommandés en fonction de son âge, sans oublier les rappels, pour être protégé. Si vous n’êtes pas à jour, il n’est pas nécessaire de tout recommencer. Il suffit de reprendre la vaccination au stade où elle a été interrompue. On parle de « rattrapage ». 
Parlez-en avec votre médecin traitant.
 
Découvrez nos garanties  
faites un devis assurance
 
 

Mis à jour le 6 octobre 2016