Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, nous recueillons des informations pour mesurer l’audience, améliorer notre site, interagir avec vous et vous présenter des offres personnalisées. En les autorisant, votre navigation sera simplifiée.

Vous avez le droit de changer d’avis à tout moment en cliquant sur « Gérer mes cookies » en bas de chaque page Groupama.fr

Le conducteur secondaire cumule-t-il des bonus malus ?

Vous venez d’avoir votre permis ? Vous conduisez de manière ponctuelle la voiture de la personne qui partage votre vie ou celle de vos parents ? Être déclaré conducteur secondaire peut présenter des avantages, car vous cumulez du bonus tant que vous ne provoquez pas d’accident. Vous partez ensuite avec un avantage au moment de souscrire une assurance à votre nom.

Conducteur secondaire et bonus/malus

Le bonus-malus fonctionne-t-il aussi pour le conducteur secondaire ?


Le bonus-malus fonctionne pour le conducteur secondaire comme pour le conducteur principal. Le comportement du second conducteur aura ainsi un impact direct sur le coefficient bonus-malus du conducteur principal, et inversement.


Le bonus et le malus sont rattachés au contrat d’assurance auto, et non aux conducteurs. C’est donc le contrat d’assurance qui subit un malus ou un bonus en fonction du comportement au volant du conducteur principal ou secondaire.


S’inscrire en tant que conducteur secondaire sur le contrat d’assurance de ses parents peut être très bénéfique pour le bonus-malus d’un jeune conducteur. Il peut alors bénéficier de toutes les garanties d’assurance du contrat de ses parents ainsi que du bonus d’assurance accumulé par les autres conducteurs du contrat.


Un conducteur novice y verra des avantages au moment de souscrire son propre contrat d’assurance auto, puisque la compagnie d’assurance constatera le bonus sur le relevé d’informations. Tout comme la conduite accompagnée, qui permet des avantages tarifaires en matière d’assurance auto, avoir été conducteur secondaire peut contribuer à la réduction, voire à la suppression de la surprime d’assurance appliquée aux jeunes conducteurs du fait de leur profil à risque.

À savoir

Le cumul du bonus-malus pour un conducteur secondaire ne prend effet qu’à partir de la date de souscription. Il ne bénéficie pas du bonus accumulé par les autres conducteurs du contrat durant les années précédant son rattachement au contrat.

Qu’est-ce qu’un bonus-malus ?


Le système de bonus-malus d’une assurance auto permet aux assureurs d’appliquer une réduction ou une majoration du montant de la prime d’assurance de ses assurés. Également appelée CRM (pour coefficient de réduction majoration), cette particularité française récompense les bons conducteurs pour leur conduite sans accident responsable. À l’inverse, si un assuré est responsable d’accidents ou de dommages matériels avec son véhicule, le coefficient est minoré, entraînant une augmentation du coût de l’assurance. Les accidents non responsables n’ont pas d’influence sur le bonus-malus.


Le calcul du bonus-malus s’effectue à chaque échéance annuelle de votre contrat d’assurance automobile. Votre cotisation de référence est multipliée par 0,95 pour atteindre 0,50 dans le cas d’une assurance avec bonus. Vous devez conduire 13 ans sans accident responsable pour arriver au coefficient de 0,50. Dans le cas d’un malus, une majoration de +12,5 % s’applique pour un accident partiellement responsable alors que le coefficient est majoré de 25 % pour un sinistre entièrement responsable. Le malus disparaît après deux ans sans sinistre responsable. Votre coefficient revient alors à son niveau de départ, c’est-à-dire 1.


Lorsqu’un conducteur change d’assurance, le bonus ou le malus sont transférés automatiquement sur le nouveau contrat. Le coefficient de réduction-majoration est également transféré de manière automatique en cas de changement de véhicule si le conducteur principal attaché au contrat d’assurance est toujours le même, ou si un conducteur secondaire est détaché du contrat.

À savoir

Si, en tant que conducteur identifié comme secondaire, vous êtes amené à devenir l’utilisateur habituel du véhicule, vous devez impérativement demander à votre assureur le transfert du contrat d’assurance en votre nom. De manière générale, signalez immédiatement tout changement de situation à votre assureur. Tout oubli ou manquement de votre part, même non intentionnel, pourrait être assimilé à une fausse déclaration, ce qui pourrait impacter l’indemnisation de vos éventuels futurs sinistres.

Y a-t-il un transfert du bonus-malus lorsqu’un conducteur secondaire passe conducteur principal sur sa propre auto ?


Les règles diffèrent selon les compagnies d’assurance en cas de souscription d’un contrat d’assurance en votre propre nom. Dans tous les cas, votre futur assureur vous demandera un relevé d’informations qui fait apparaître les sinistres des cinq dernières années et mentionne :

  • Le coefficient de bonus-malus ;

  • Le nombre de sinistres déclarés ainsi que leur nature ;

  • La responsabilité du conducteur.

Tous les cas de figure sont alors possibles. Soit l’assurance applique une remise à zéro des bonus-malus mentionnés dans votre relevé d’informations. Le coefficient de base, à savoir 1, est alors appliqué. Toutefois, certains assureurs prennent en compte l’historique du conducteur secondaire. Ils peuvent ainsi appliquer une majoration en cas de malus mentionné sur le relevé d’information ou à l’inverse, vous faire profiter du bonus accumulé au cours des années où vous étiez assuré en tant que deuxième conducteur.

Quelle différence entre un conducteur secondaire et un conducteur occasionnel ?


Un conducteur occasionnel désigne un automobiliste qui emprunte le véhicule de temps en temps. Il bénéficie du prêt de volant et ne figure pas sur le contrat du titulaire principal. En cas d’accident responsable alors qu’un conducteur occasionnel est au volant de votre véhicule, seule la garantie responsabilité civile pourra fonctionner. Il n’est pas non plus concerné par le bonus ou le malus du contrat d’assurance.


Le conducteur secondaire est quant à lui inscrit sur le contrat d’assurance et bénéficie à ce titre des mêmes garanties que l’assuré principal. En règle générale, il s’agit d’un proche du souscripteur du contrat d’assurance, que ce soit son conjoint, son enfant ou encore un ami qui utilise le véhicule assuré de manière ponctuelle. Il n’est pas concerné par le paiement de la prime d’assurance. Ce n’est pas non plus son rôle de déclarer les sinistres survenus avec le véhicule assuré, mais celui du conducteur principal. Pour maintenir son statut, le conducteur secondaire ne doit pas utiliser le véhicule de manière quotidienne ou plus souvent que le conducteur principal.

Assuré Groupama

La garantie Accident corporel du conducteur de Groupama couvre tous les conducteurs de votre voiture dans les mêmes conditions que vous en cas d’accident.

Simulez votre tarif assurance auto gratuitement en 3 minutes

Profitez de la valeur d'achat à 1€/an pendant 3 ans(1)

Découvrez notre offre d’assurance auto

  • Cerise mobilité voiture rebond

    Auto

    Assurance auto

    4 formules au choix pour s'adapter à vos besoins, à votre budget et à votre profil de conducteur (petit rouleur, etc.), que votre voiture soit neuve ou d'occasion.

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos pour calculer le bonus malus de votre assurance auto

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Pour toute souscription simultanée d'une assurance Conduire formule Confort ou Mobilité et d'un crédit auto chez Orange Bank de 7 000€ minimum. Le crédit doit être toujours en cours au moment du sinistre. Offre soumise à conditions. Voir modalités d'application auprès d'un conseiller de votre caisse régionale.


Contenu publié le 23/11/2022