Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, nous recueillons des informations pour mesurer l’audience, améliorer notre site, interagir avec vous et vous présenter des offres personnalisées. En les autorisant, votre navigation sera simplifiée.

Vous avez le droit de changer d’avis à tout moment en cliquant sur « Gérer mes cookies » en bas de chaque page Groupama.fr

Quel est le bonus/malus d’un jeune conducteur ?

Vous avez obtenu votre permis de conduire et vous vous apprêtez à assurer votre première voiture ? Les assureurs auto appliquent un système de bonus et de malus aux jeunes conducteurs, au même titre qu’aux autres automobilistes. On vous explique les règles de ce coefficient de réduction et de majoration qui influe directement sur le montant de votre prime annuelle.

Bonus malus jeune conducteur

Fonctionnement du bonus/malus


Le bonus/malus est un coefficient prévu par la loi et utilisé par toutes les compagnies d’assurance auto. Il est régi par l’annexe à l’article A121-1 du Code des assurances. On parle aussi de coefficient de réduction-majoration (CRM).


Ce système repose sur un principe simple :

  • le bonus récompense les bons conducteurs en diminuant le montant de leur prime d’assurance ;

  • le malus sanctionne les conducteurs en cas d’accident responsable, par l’augmentation de leur prime.

Plus le bonus est élevé, plus la prime d’assurance jeune conducteur baisse. En revanche, chaque malus entraîne une majoration de la cotisation annuelle. Tout dépend du nombre d’accidents responsables ou co-responsables commis par le jeune conducteur assuré.


En effet, le coefficient de bonus et de malus prend en compte l’historique du conducteur et reflète son comportement sur la route. Il s’applique à tous les automobilistes, aux usagers de motos de plus de 125 cm3, y compris aux jeunes conducteurs et aux conducteurs novices. Les cyclomoteurs, les motos légères, les quadricycles à moteur, les véhicules de collection, les véhicules et matériels agricoles ou de travaux publics ne sont généralement pas concernés par le bonus/malus, mais il existe des exceptions qui sont signalées dans le contrat d’assurance.


Le bonus/malus est associé au conducteur dans le cadre d’un contrat d’assurance. Il s’applique au tarif de base, calculé lors de la souscription du contrat, et non au montant de la prime de l’année précédente.

À savoir

Il ne faut pas confondre malus et surprime. La majorité des compagnies d’assurance appliquent une surprime à l’assurance auto d’un jeune conducteur. Celle-ci se justifie par le taux d’accident plus élevé chez les conducteurs novices, en raison de leur manque d’expérience au volant. La loi encadre la surprime : celle-ci ne peut dépasser 100 % du tarif de référence de votre assurance la première année. Ainsi, le système de bonus/malus se conjugue avec le système de la surprime d’assurance.

Comment connaitre son bonus/malus en tant que jeune conducteur ?


De quel bonus/malus dispose un jeune conducteur ? Tout jeune conducteur qui souscrit une première assurance auto débute avec un coefficient de 1. Son bonus/malus sera ensuite recalculé une fois par an, à l’échéance annuelle du contrat. Le résultat dépendra du nombre de sinistres responsables commis pendant la précédente période de référence (les 12 mois consécutifs précédant de 2 mois l’échéance annuelle du contrat).


Le jeune conducteur sera donc informé de son bonus/malus par le biais de l’avis d’échéance reçu chaque année. Il peut également demander un relevé d’information à son assureur à tout moment.


Sachez que le bonus/malus d’un jeune ayant effectué de la conduite accompagnée est également de 1. Il est donc similaire à celui d’une personne n’ayant pas suivi ce mode d’apprentissage.

Calcul du bonus/malus pour un jeune conducteur


Le calcul du bonus/malus pour un jeune conducteur est simple. Le coefficient est revu à la hausse ou à la baisse chaque année, et a une incidence directe sur le montant de la cotisation à payer.

En cas d’absence de sinistre responsable


Lorsque le jeune conducteur est prudent et ne provoque pas d’accident, son coefficient passe de 1 à 0,95 à partir de la seconde année d’assurance. Il obtient alors un bonus pour bonne conduite qui se traduit par une remise sur sa prime annuelle.


Après 24 mois consécutifs sans accident responsable, le bonus augmente encore de 5 %, soit 10 % de réduction par rapport à la cotisation de référence, et ainsi de suite.


Au bout de 13 années consécutives sans accident responsable, le bonus atteint 50 %. Le conducteur bénéficie alors de la réduction la plus importante sur la cotisation.

En cas de sinistre responsable


Il arrive qu’un jeune conducteur provoque un accident de voiture. Pour chaque sinistre responsable, le malus augmente de 25 %, ce qui alourdit considérablement le budget assurance. Le coefficient passe donc de 1 à 1,25 pour un accident sur une période de douze mois, ou de 1 à 1,5 pour deux accidents annuels, etc. Le malus maximal ne pourra pas dépasser 3,50 fois la prime de référence.


Si la responsabilité du sinistre est partagée entre les automobilistes, le malus du jeune conducteur n’est augmenté que de 12,5 %. Le coefficient passe donc de 1 à 1,125 pour un accident dans l’année, ou de 1 à 1,25 pour deux accidents sur la même période, etc.


Au bout de 2 années consécutives sans sinistre, le coefficient de bonus/malus du jeune conducteur retombera à 1.

À savoir

Le coefficient de bonus et de malus vous suit tout au long de votre vie d’automobiliste. En cas de changement d’assurance auto, votre ancien assureur transmettra obligatoirement un relevé d’information au nouvel assureur. Ce document mentionne votre coefficient et servira à établir votre nouveau contrat.

Le cas du jeune conducteur en tant que conducteur secondaire


De nombreux jeunes conducteurs commencent par conduire le véhicule d’un membre de leur famille avant d’acheter une nouvelle voiture. Pour être couvert en cas de sinistre, l’accord de la compagnie d’assurance est nécessaire.


Certaines compagnies autorisent les parents à ajouter leur enfant comme conducteur secondaire sur leur contrat d’assurance auto. Cette solution permet généralement au jeune conducteur de bénéficier d’un contrat d’assurance auto moins cher.


Il faut savoir que le bonus/malus s’applique aussi au conducteur secondaire puisque le coefficient de réduction/majoration est lié au véhicule. En cas d’accident commis par le conducteur secondaire, un malus s’appliquera au contrat. En revanche, le bonus acquis par le conducteur principal n’est pas acquis au conducteur secondaire, en tout cas pas à hauteur du niveau de bonus accumulé par le conducteur principal. Les règles sont variables selon les compagnies.

Assuré Groupama

Votre aîné vient d’avoir son permis ? Chez Groupama, un jeune conducteur peut être désigné sur le contrat d’assurance auto de ses parents pour le véhicule principal du foyer. Cela lui permet de se mettre en position d’acquisition de bonus et de souscrire, lorsqu’il aura sa propre voiture, un contrat auto Groupama moins cher, en tant que conducteur principal. Si votre enfant a obtenu son permis via l’Apprentissage Anticipé de la Conduite, vous pouvez aussi bénéficier d’avantages tarifaires, notamment une minoration, voire une suppression, de la surprime jeune conducteur. Un bon moyen pour avoir une cotisation d’assurance moins élevée.

Simulez votre tarif assurance auto gratuitement en 3 minutes

Profitez de la valeur d'achat à 1€/an pendant 3 ans(1)

Découvrez notre offre d’assurance auto

  • Cerise mobilité voiture rebond

    Auto

    Assurance auto

    4 formules au choix pour s'adapter à vos besoins, à votre budget et à votre profil de conducteur (petit rouleur, etc.), que votre voiture soit neuve ou d'occasion.

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos pour calculer le bonus malus de votre assurance auto

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Pour toute souscription simultanée d'une assurance Conduire formule Confort ou Mobilité et d'un crédit auto chez Orange Bank de 7 000€ minimum. Le crédit doit être toujours en cours au moment du sinistre. Offre soumise à conditions. Voir modalités d'application auprès d'un conseiller de votre caisse régionale.


Contenu publié le 18/11/2022