Acuité visuelle et conduite :
quand réaliser un test de vue

 
Au volant, il est indispensable de bien voir : sa sécurité et celle des autres en dépendent.
Et chacun sait que, avec l’âge, la vue évolue…
Il n’existe pas de test obligatoire d’acuité visuelle pour pouvoir conduire, c’est donc à chacun de vérifier qu’il est apte.
 

Test de la vue : une bonne vision en conduite, c’est …

  • Une bonne acuité visuelle, que l’on mesure en « dixièmes » ;
  • un large champ visuel qui s’évalue de la manière suivante : lorsque vous regardez droit devant vous le visage d’une personne en gardant vos yeux immobiles, vous devez être capable de percevoir des doigts qui bougent de part et d’autre de ce visage.

Lors de la conduite : facteurs de risque classiques et conseils pratiques

La nuit ou en cas de manque de visibilité, ralentissez et rallongez la distance qui vous sépare de la voiture devant vous : vous aurez plus de temps pour réagir en cas de problème.
La fatigue, l’alcool ou la prise de certains médicaments doivent vous inciter à passer le volant à une autre personne ou à différer votre déplacement. N’oubliez pas que, en cas d’accident, les tests pratiqués peuvent entraîner une forte amende, voire une suspension de votre permis.

Les signes qui doivent vous alerter

Des problèmes d’acuité visuelle peuvent apparaître avec l’âge… L’âge peut entraîner un rétrécissement du champ visuel, un temps de réaction plus long, une sensibilité plus grande aux éblouissements.
Les signes à surveiller sont :
  • les lignes qui deviennent courbes ;
  • des éclairs dans l’œil ;
  • une tache noire au centre de votre champ de vision.
Dans ce cas, prenez rendez-vous sans attendre avec votre ophtalmologiste et limitez la conduite au maximum.
Décollement de rétine, cataracte, dégénérescence maculaire (DMLA), glaucome… Plus vous vous y prenez tôt, plus certaines maladies peuvent être traitées, ou accompagnées si elles ne sont pas guérissables.
 
Attention
Si votre ophtalmologiste pratique un examen avec dilatation de la pupille pour examiner le fond de votre œil, attendez le lendemain pour prendre le volant ; en cas d’intervention chirurgicale, demandez conseil pour savoir quand vous pourrez reconduire.
 

Rappel de quelques conseils de bon sens …

  • Consultez, tous les 2 ans au maximum, votre ophtalmologiste pour contrôler votre vue.
  • Entre-temps, faites vérifier chez votre opticien que vos lunettes, comme vos lentilles si vous en portez, restent bien adaptées à votre vue.
 
N'oubliez pas : 90 % des informations nécessaires à la conduite passent par la vue !
 
Du coté de votre voiture ...
Un pare-brise ou des optiques de phare sales peuvent faire perdre jusqu'à 30 % de visibilité : pensez à nettoyer régulièrement toutes les surfaces vitrées de votre voiture, y compris les rétroviseurs et les feux avant comme arrière.
 

Mis à jour le 8 février 2017