Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, nous recueillons des informations pour mesurer l’audience, améliorer notre site, interagir avec vous et vous présenter des offres personnalisées. En les autorisant, votre navigation sera simplifiée.

Vous avez le droit de changer d’avis à tout moment en cliquant sur « Gérer mes cookies » en bas de chaque page Groupama.fr

Tout savoir sur le remboursement du pédiatre

Vous avez choisi de confier le suivi de votre enfant à un pédiatre ? Vous avez besoin de consulter ponctuellement ce professionnel de santé parce que votre nourrisson est malade ? Votre enfant a été admis dans le service pédiatrique de l’hôpital ? La prise en charge du coût du pédiatre sera en partie assurée par l’Assurance maladie (Sécurité sociale, MSA...), et complétée par votre mutuelle. Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur le remboursement du pédiatre.

Remboursements pédiatre

Qu’est-ce qu’un pédiatre ?


Un pédiatre est un médecin spécialiste de la santé du nourrisson, de l’enfant et de l’adolescent. Son rôle est de veiller à la bonne santé de ses jeunes patients, et de suivre leur développement physique et mental. Ainsi, il soigne votre enfant lorsqu’il est malade, tout en s’assurant du bon déroulement de sa croissance. Il s’occupe également de ses vaccinations et du dépistage de certaines pathologies.


Interlocuteur privilégié en matière de prévention, le pédiatre prodigue des conseils sur la nutrition, le sommeil ou encore l’hygiène infantile. Lorsque cela est nécessaire, il prescrit des examens complémentaires à votre enfant, ou le dirige vers un autre médecin spécialiste (ORL, neurologue, dermatologue, ophtalmologue, etc.).

Pourquoi et quand consulter un pédiatre ?


Le corps et la physiologie des bébés et des enfants demandent des traitements et des posologies spécifiques, qui diffèrent de ce qui est recommandé pour les adultes. De plus, les enfants sont concernés par des maladies et des troubles souvent particuliers, dont le pédiatre maîtrise parfaitement la connaissance.


C’est pourquoi il peut être conseillé de consulter un pédiatre plutôt qu’un médecin généraliste pour votre enfant, surtout si ce dernier est très jeune ou fragilisé (par une naissance prématurée, une maladie chronique, etc.). Vous pouvez vous rendre chez un pédiatre avec votre enfant ponctuellement, si votre enfant est malade, ou périodiquement, pour assurer le suivi de son développement.


Le pédiatre peut exercer dans son cabinet ou encore dans un centre de soins. Votre enfant peut aussi être amené à voir ce professionnel de santé à l’hôpital, à l’occasion d’une consultation externe de pédiatrie ou dans le cadre d’une hospitalisation en service pédiatrique.

Quel est le remboursement pour la consultation d’un pédiatre ?


Le remboursement du pédiatre est assuré par l’Assurance maladie et par les complémentaires santé.

La prise en charge par l’Assurance maladie obligatoire


La base de remboursement du pédiatre par l’Assurance maladie obligatoire pour les enfants de moins de 16 ans est détaillée dans le tableau suivant. Ces montants sont remboursés à 70 % pour le régime général et 90 % pour le régime local (Alsace-Moselle). Ces taux de remboursement sont applicables que la consultation ait lieu au cabinet du pédiatre ou en centre de soins, ou qu’il s’agisse d’une consultation externe à l’hôpital.


Le tarif de consultation du pédiatre dépend de sa convention médicale et de son adhésion ou non à l’option pratique tarifaire maîtrisée (OPTAM).


Une consultation complexe est, par exemple, une consultation pour scoliose grave, une consultation pour suivi de l’obésité d’un enfant de 3 à 12 ans, ou encore une première consultation de contraception pour une jeune fille de 15 à 18 ans.


Une consultation très complexe est, par exemple, une consultation de suivi d’un enfant de moins de 7 ans né grand prématuré, ou encore une consultation de repérage des signes de trouble du spectre de l’autisme chez un enfant de 0 à 6 ans.

À savoir

La consultation chez le médecin pédiatre peut être remboursée à 100 % si elle concerne un enfant en affection de longue durée (ALD), et qu’elle a pour objet des soins en rapport avec cette affection. Pour les médecins conventionnés secteur 2, le montant de remboursement n’inclut toutefois pas les dépassements d’honoraires, qui restent à votre charge.

Le remboursement du pédiatre par la mutuelle


Le remboursement du pédiatre par la mutuelle couvre au minimum le ticket modérateur, c’est-à-dire le pourcentage de la base de remboursement qui reste à la charge du patient. Votre complémentaire santé peut également prendre en charge les dépassements d’honoraires si vous consultez un médecin conventionné de secteur 2. Dans ce cas, la limite du remboursement est déterminée en fonction d’un pourcentage de la base de remboursement de la sécu (130 %, 150 %, 170 %, etc.).

Votre avantage Groupama

N'hésitez pas à utiliser la plateforme de téléconsultation Groupama : 6 téléconsultations incluses dans votre contrat santé par an et par bénéficiaire.

Votre régime d'assurance maladie

Motif de dépense

Quel remboursement du pédiatre pour les examens obligatoires dans l’enfance ?


De sa naissance à ses 16 ans, votre enfant doit passer 20 examens médicaux obligatoires. Le but de ces consultations médicales est de vérifier sa bonne santé et de vous orienter vers une prise en charge adaptée si certains problèmes sont détectés (par exemple, s’il a besoin d’un appareillage auditif, de lunettes ou de soins dentaires).


Les examens obligatoires effectués par le pédiatre sont pris en charge à 100 % de la base de remboursement de la Sécurité sociale par votre caisse d’assurance maladie. Vous pouvez être remboursé du montant des dépassements d’honoraires, le cas échéant, par votre mutuelle.

Quel est le remboursement du pédiatre lors d’une hospitalisation ?


Si votre enfant est hospitalisé dans un établissement public ou dans une clinique privée conventionnée, les honoraires du ou des pédiatres en charge de ses soins sont inclus dans les frais d’hospitalisation. Ces derniers sont remboursés par la Sécurité sociale à hauteur de 80 % (au régime général). Le ticket modérateur et le forfait hospitalier journalier restent à votre charge, mais font partie du montant remboursé par la mutuelle.


Les frais supplémentaires liés à l’hospitalisation, comme le coût d’une chambre particulière et d’un lit d’accompagnant, ainsi que les éventuels dépassements d’honoraires des pédiatres, ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale. Le remboursement des frais de confort (chambre particulière, etc.) et des dépassements d’honoraires peut être prévu par votre complémentaire ou assurance santé. Ces frais sont généralement remboursés sur la base d’un forfait journalier.

À savoir

Si votre enfant est hospitalisé dans les 30 jours suivant sa naissance ou en raison d’une ALD, ou s’il dépend du régime local d’Alsace-Moselle, ses frais d’hospitalisation en pédiatrie sont remboursés à 100 %. Le forfait journalier, les dépassements d’honoraires et les frais de confort personnel demeurent à votre charge (sauf exception pour le forfait journalier).

Pédiatre et remboursement : faut-il déclarer un médecin traitant pour votre enfant ?


En règle générale, un assuré au régime d’assurance maladie obligatoire doit déclarer un médecin traitant et suivre le parcours de soins coordonnés pour être remboursé par la Sécurité sociale au taux maximal. S’il se rend chez un spécialiste sans l’aval de son médecin traitant (hors spécialistes en accès direct), il est hors du cadre du parcours de soins. Le remboursement de ses consultations est alors minoré.


Un enfant de moins de 16 ans n’est pas concerné par ces dispositions. Il n’a pas l’obligation d’être lié à un médecin traitant, et peut consulter un pédiatre ou tout autre spécialiste sans être moins bien remboursé par l’Assurance maladie.


Pour que le remboursement de son pédiatre soit maximal, l’adolescent de plus de 16 ans doit déclarer un médecin traitant, et consulter le pédiatre sur l’avis de ce dernier. Pour plus de praticité, l’enfant peut aussi choisir son pédiatre en tant que médecin traitant.

Assuré Groupama

Avec la mutuelle santé Groupama, votre enfant est couvert pour ses dépassements d’honoraires chez le pédiatre(1). En cas d’hospitalisation, le forfait journalier est pris en charge peu importe votre formule. Ses frais de chambre particulière et vos frais de lit et de repas en tant qu’accompagnant peuvent également être pris en charge(2).

Votre tarif santé régional et gratuit en 3 minutes

Découvrez notre offre mutuelle santé
  • Cerise téléconsultation rebond

    Santé

    Mutuelle santé

    Pour de solides remboursements de vos frais de santé, même de certaines dépenses de soins non prises en charge par la sécurité sociale (médecine douce, implants dentaires…).

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos et conseils santé

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Sauf s’il est assuré au niveau 1, dans la limite des garanties souscrites pour les niveaux supérieurs.
(2) Dans la limite des garanties souscrites.
(3) Du 28 avril au 17 juillet 2022, 50 euros offerts sur la cotisation de la première année d’assurance pour la souscription d’un contrat Groupama Habitation sous réserve d’un montant minimum de souscription de 150 euros TTC ainsi que les frais d’installation de 150 euros offerts à la souscription d’un pack ou d’une formule libre Groupama Box Habitat. Voir conditions en agence, selon les caisses régionales participantes. Chaque contrat peut être souscrit séparément.
(4) Taux de 2,20 % dès 7 000€ empruntés . Prêt remboursable sur 37 à 48 mois. Prêt personnel pour financer vos projets. Dans le cadre du prêt personnel Désirio, pour tout projet de 10 000 € empruntés sur 48 mois au Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe de 2,20% (taux débiteur annuel fixe de 2,18%), hors assurances facultatives, vous remboursez 48 mensualités de 217,74 €. Montant total dû : 10 451,52 € (dont 451,52 € d'intérêts et sans frais de dossier). Le montant total dû au titre de l'assurance facultative (pour un client de moins de 65 ans) sur la durée totale du prêt est de 336 €, soit un coût mensuel de 7 € s'ajoutant à l'échéance de remboursement et un TAEA (Taux Annuel Effectif de l'Assurance) de 1,63%. Exemple sur la base d’une 1ère échéance à 30 jours. Conditions en vigueur du 14 au 25 mai 2022 inclus, susceptibles de modification.


Contenu publié le 14/01/2022