Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, nous recueillons des informations pour mesurer l’audience, améliorer notre site, interagir avec vous et vous présenter des offres personnalisées. En les autorisant, votre navigation sera simplifiée.

Vous avez le droit de changer d’avis à tout moment en cliquant sur « Gérer mes cookies » en bas de chaque page Groupama.fr

Que faire en cas d’accident de ski ?

L’accident de ski est souvent présent à l’esprit des vacanciers au moment du départ. Suivre les conseils de prévention peut permettre de les éviter. Et en cas d’accident de ski, adoptez les bonnes attitudes. N’oubliez pas, en cas de pépin, de faire jouer les services d’assistance de vos assurances. Ils sont là et vous les ignorez fréquemment !

accident de ski

Accident de ski : vos premiers réflexes


Si le ski est l’un des loisirs préférés des Français en hiver, c’est aussi un sport qui comporte de nombreux risques. Les statistiques sont là : environ 40 % des personnes ayant un accident sur piste ont besoin de l’intervention de secouristes pour revenir à la station(1), qu’il s’agisse d’une entorse de genou, de la cheville, d’une fracture ou de lésions des épaules. Alors, qui prévenir en cas d’accident de ski et que faut-il faire en attendant les secours ?

Sécuriser et signaler la victime d’un accident de ski


Pour éviter un « sur-accident », commencez par signaler la présence de la victime aux autres skieurs. Pour avertir les autres skieurs, plantez vos skis en croix dans la neige avec vos bâtons en soutien, à quelques mètres du blessé en amont. En patientant avant l’arrivée des secours, l’idéal est qu’une personne reste positionnée à cet endroit pour alerter sur l’accident, surtout s’il a eu lieu dans une zone avec peu de visibilité (forêt, derrière une bosse…).

Prenez ensuite des nouvelles du blessé s’il est en état de parler ou mettez-le en position latérale de sécurité s’il est inconscient.


Repérez le lieu de l’accident avec le nom et le numéro inscrit sur la balise la plus proche. Il y en a une tous les 200 m le long des pistes. Avertissez les secours, c’est-à-dire le service des pistes, en les contactant par téléphone (le numéro se trouve sur les plans des pistes) ou en allant prévenir un agent au départ d’une remontée mécanique. Soyez le plus précis possible sur le lieu de l’accident, les informations sur la victime (âge, sexe, type et zone de douleurs, circonstances de l’accident).

GQS - Tuto vidéo 6 - Malaise PLS - Visuel bannière vidéo

Malaise

PLS

Veiller le blessé


Le froid est l’ennemi n°1 en montagne. Il est donc important de s’assurer que la personne blessée conserve sa chaleur corporelle, même si elle ne peut pas bouger pour se réchauffer. Employez à cet effet blouson, écharpe ou tout autre vêtement dont vous pouvez vous passer momentanément pour éviter un contact entre la victime et le sol gelé. Enfin, attendez les secours avec la personne blessée.

Accident de ski : le rôle de l'assurance


Comment assurer vos séjours au ski ? C’est une question qui peut sembler complexe, comme lorsqu’on cherche à s’assurer pour ses pratiques sportives ou celles de ses enfants. Soyez cependant rassurés, les risques liés aux sports d’hiver peuvent être pris en charge par différents contrats d’assurance.

Informez vos proches


En cas d’accident de ski et après avoir reçu les soins nécessaires, un des premiers réflexes est de prévenir vos proches ou ceux de la personne blessée que vous accompagnez. Qu’ils soient en station ou restés chez vous, il n’est pas toujours aisé de les informer de la situation sereinement. Les garanties d’assistance prévues dans de nombreux contrats d’assurance proposent de transmettre un message urgent ou de se mettre en relation directe avec vos proches. Un service d’assistance qui se révèle bien pratique en de telles circonstances !

Prise en charge des frais de recherche et de forfait


Vous devez faire face à des frais de transport vers la station (le secours sur les pistes est désormais facturé !), à la perte du forfait de ski… Regardez bien les garanties proposées dans vos contrats d’assurance, car elles peuvent aussi jouer dans de multiples cas.

Assuré Groupama

Incluse dans certains contrats d’assurance, la garantie Assistance aux Personnes en déplacement intervient. Elle prend en charge, une fois par an, dans les conditions et limites fixées au contrat, les frais de recherche en montagne, les frais de descente (traineau, hélicoptère…) et les jours non utilisés du forfait de ski pour la personne accidentée, si le forfait est supérieur à 3 jours (selon la limite au contrat). Cette garantie s’applique quel que soit le membre de la famille blessée ! Renseignez-vous auprès de votre conseiller.

Accident de ski : qui est responsable ?


Lors d’une collision ou d’un dommage survenu sur les pistes, il faut bien déterminer la responsabilité des parties en cause afin de savoir quelle assurance vous protège et remboursera tout ou une partie des frais liés à votre accident de ski.

Des responsabilités diverses


Sur la neige, comme sur la route, les responsabilités peuvent être multiples.

  • Vous blessez un skieur ? Vous ferez jouer votre assurance responsabilité civile vie privée.

  • Vous êtes vous-même blessé et le skieur responsable est identifié, c’est sa garantie responsabilité civile vie privée qui prendra en charge les frais liés à votre accident sur les pistes.

  • Si vous vous êtes blessé tout seul, vous pouvez faire jouer la garantie des Accidents de la vie selon la gravité des conséquences de votre accident. Découvrez précisément quelle assurance vous protège en cas d’accident de ski en fonction de votre situation.


À savoir

Vous faites du hors-piste ? Attention, la plupart des contrats d’assurance excluent cette pratique. Contactez votre conseiller pour envisager de l’adapter.

Règles à respecter en montagne


Le respect de quelques règles simples peut permettre d’éviter les collisions, les dommages sur les pistes et les accidents de ski les plus courants :

  • Le skieur en aval (en dessous de vous) est prioritaire.

  • Il est essentiel de maîtriser sa vitesse et sa trajectoire : est responsable lors d’un accident de ski celui qui skie trop rapidement sur une piste pour débutants, en bas des pistes ou à l’approche des files d’attente.

  • Attention aux arrêts et dépassements dangereux. Il est crucial de rester visible et prévisible pour les skieurs qui arrivent au-dessus de vous.

  • Le balisage des pistes et la signalisation sont des éléments de sécurité. Ne pas les respecter expose à un risque d’accident avec les autres usagers.

  • Vous êtes responsable de l’accident si vous perdez un ski qui percute un autre skieur.


Assuré Groupama

Vous partez skier en France ou à l’étranger ? En cas de souci sur place ou d’annulation de votre séjour, notre Assurance voyage prend en charge vos frais d’annulation ainsi que de rapatriement ou ceux d’un proche assuré vous accompagnant.

Accident de ski : nos conseils prévention


Le risque d’accident sur les pistes est accru pour les débutants. Cela se voit notamment en regardant du côté des statistiques. Les 4 premiers jours de pratique, les skieurs qui se lancent sur les pistes pour les premières fois ont 2 fois plus de risques d’accidents de ski(1) ! Et bonne nouvelle, l’accident de ski, ça s’évite. Afin de mettre toutes les chances de son côté, voici un rappel des bonnes pratiques à mettre en œuvre.

Éviter l’accident de ski en s’entraînant et s’informant


Préparez votre corps plusieurs semaines à l’avance avec des exercices pour renforcer votre endurance (marche, natation, gymnastique, vélo).

Pensez à l’échauffement avant de vous élancer sur les pistes. Et soyez prêt : plan des pistes en poche ou sur le téléphone, à jour des prévisions météo du jour et des ouvertures ou fermetures de pistes et de remontées.

Se protéger avec casque, des fixations efficaces et un équipement adapté au ski


Les collisions représentent aujourd’hui 13 % des accidents sur les pistes(2). Pensez à porter un casque, y compris si vous êtes adulte.

  • Équipez-vous avec un matériel adapté à votre sport, votre niveau et votre morphologie et faites-le entretenir.

  • Adoptez des protections de poignet pour réduire le risque de fractures et d’entorses en cas de chute.

  • Réglez correctement les fixations chaque année pour limiter les entorses du genou. Réglez plus légèrement (-15 %) les fixations des femmes et débutants.

Optez pour des lunettes vraiment efficaces. L’indice de protection 4 est recommandé pour vos verres en haute montagne et pour le ski sur glacier. N’oubliez pas qu’il est interdit de conduire avec ce type de lunettes. Plus bas, l’indice 3 suffit.

bannière-centrale-ski

Nos conseils au ski

Pour assurer votre sécurité et celle de vos proches

Assuré Groupama

Sur les pistes, il est fréquent de se faire mal tout seul ou qu’un skieur vous fasse tomber sans se retourner... La garantie des Accidents de la vie est la seule assurance qui intervient en cas d’accident grave qui entraîne des séquelles à vie.

Votre tarif GAV régional et gratuit en 3 minutes

Découvrez notre offre Garantie Accidents de la Vie (GAV)

  • Cerise GAV rebond

    Prévoyance

    Garantie des accidents de la vie

    Pour pouvoir être indemnisé des préjudices subis et bien accompagné à la suite d'un grave accident ayant entraîné une invalidité permanente ou un décès.

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos et conseils loisirs

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) L’accidentologie des sports d’hiver saison 2019-2020, dossier de presse 2020, Médecins de montagne.
(2) Du 28 avril au 17 juillet 2022, 50 euros offerts sur la cotisation de la première année d’assurance pour la souscription d’un contrat Groupama Habitation sous réserve d’un montant minimum de souscription de 150 euros TTC ainsi que les frais d’installation de 150 euros offerts à la souscription d’un pack ou d’une formule libre Groupama Box Habitat. Voir conditions en agence, selon les caisses régionales participantes. Chaque contrat peut être souscrit séparément.
(3) Taux de 0,90 % dès 5 000 € empruntés. Prêt remboursable sur 12 mois. Prêt personnel pour financer vos projets. Dans le cadre du prêt personnel Désirio, pour tout projet de 5 000 € empruntés sur 12 mois au Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe de 0,90% (taux débiteur annuel fixe de 0,90%), hors assurances facultatives, vous remboursez 12 mensualités de 418,70 €. Montant total dû : 5 024,40 € (dont 24,40 € d'intérêts et sans frais de dossier). Le montant total dû au titre de l'assurance facultative (pour un client de moins de 65 ans) sur la durée totale du prêt est de 42 €, soit un coût mensuel de 3,50 € s'ajoutant à l'échéance de remboursement et un TAEA (Taux Annuel Effectif de l'Assurance) de 1,57%. Exemple sur la base d’une 1ère échéance à 30 jours. Conditions en vigueur au 2 mai 2022 susceptibles de modification.


Contenu mis à jour le 24/01/2022