PFU : de quoi s’agit-il ?

PFU : de quoi s'agit-il ?
 

Depuis le 1er janvier 2018, le PFU (prélèvement forfaitaire unique) s’applique sur les revenus des capitaux mobiliers et les plus-values de valeurs mobilières. Comment fonctionne-t-il et quels sont les placements concernés ?


PFU : quel objectif ?

Le Prélèvement Forfaitaire Unique a été mis en place par la Loi de finances pour 2018. Son objectif est de simplifier la fiscalité des revenus de l’épargne.

Les placements concernés par le PFU

Les livrets bancaires non réglementés,
Les PEL de plus de 12 ans,
Les PEL et CEL ouverts après le 1er janvier 2018,
Les compte-titres (revenus et plus-values)
Les contrats d’assurance vie et de capitalisation (primes versées après le 27 septembre 2017) 
 
A savoir :
Le PEA et les produits d’épargne réglementée (Livret A, Livret d’épargne populaire, Livret Jeune, Livret de développement durable et solidaire), l’épargne salariale et les revenus immobiliers ne sont pas concernés par le PFU.

PFU : comment ça marche ?

Le prélèvement forfaitaire unique s’applique depuis le 1er janvier 2018 sur les revenus du capital. Il ne dépend pas des revenus du contribuable, ni de sa tranche d’imposition.
Son taux global est de 30 %. Il se compose d’un taux forfaitaire d’impôt sur le revenu de 12,8 % et des prélèvements sociaux de 17,2 %.

Les revenus mobiliers (dividendes et intérêts)

Ils sont imposés en deux temps :
  • l’année de leur perception, au taux forfaitaire non libératoire de 12,8 %, prélevés sous la forme d’un acompte;
  • l’année suivante, ces revenus doivent être déclarés dans la déclaration de revenus : c’est là qu’intervient l’imposition définitive.

Les plus-values de cession de valeurs mobilières

L’imposition s’effectue en une seule fois au moment de l’imposition annuelle des revenus.

L’option barème impôt sur le revenu : un choix toujours possible

Le PFU est le régime « par défaut ».
En pratique, vous avez le choix : vous pouvez opter pour l’imposition au barème progressif de l’impôt sur le revenu si c’est plus avantageux pour vous (en particulier si vous êtes non imposable). L'option est irrévocable : elle s'exerce chaque année lors du dépôt de la déclaration de revenus mais il est possible de changer de mode d'imposition l'année suivante, au plus tard avant la date limite de déclaration.
Attention, l’option pour le barème progressif est expresse et globale pour l’ensemble des revenus entrant dans le champ d’application du PFU. Ainsi, vous ne pouvez pas choisir le PFU pour certains revenus et l’imposition selon le barème progressif pour d’autres. Il est donc important de faire le point sur l’ensemble de vos placements, surtout si vous détenez différents types de placement : assurance vie, compte-titres etc.... Pour vous aider à choisir, effectuez des simulations !
 
Assuré Groupama :
Sur groupama.fr, vous disposez d’un espace client sécurisé pour consulter votre contrat d’assurance vie et effectuer des opérations en temps réel.
 

Publié le 18 septembre 2018