Accident de voiture : que faire ?

Accident de voiture : que faire ?
 

Un accident de voiture sur route, sur autoroute ? Découvrez les bons réflexes à adopter. Simple accrochage ou dommage corporel, votre accident de voiture implique un tiers ou vous seul : l’indemnisation proposée par votre assureur dépend des garanties souscrites et de votre niveau de responsabilité.


Accident auto : 3 réflexes à adopter

Protégez vos passagers, vous et la zone accidentée

Témoin ou partie prenante d’un accident de voiture ? Après avoir allumé vos feux de détresse, garez votre véhicule accidenté prudemment de manière à ne pas gêner les secours… si vous pouvez le déplacer. Agissez de même si vous êtes témoin et portez assistance aux accidentés.
Enfilez le gilet jaune de sécurité avant de sortir de votre voiture par le côté opposé au trafic. Faites de même avec vos passagers valides ou légèrement blessés pour les mettre en sécurité.
 
A savoir :
coupez le contact des véhicules accidentés et utilisez les feux de détresse quand c’est réalisable. Débranchez les batteries, si possible et stabilisez les véhicules en serrant le frein à main.
 
Pour limiter le risque de « sur-accident » sur la zone, dégagez la chaussée. Sur route, balisez les lieux en plaçant un triangle de présignalisation 30 mètres en amont de l’accident… sauf si cette opération peut mettre en danger votre vie.

Alertez les secours

Sur autoroute, rendez-vous à la borne d’appel la plus proche ou utilisez l’application SOS autoroute pour prévenir les secours. Soyez précis et factuel : lieu de l’accident, nombre de véhicules concernés, blessés possibles, sens de circulation.
En cas d’accident sur route, utilisez les bornes d’appel d’urgence sur les routes à grande circulation ou un téléphone portable pour prévenir. Un rappel : le 112 centralise les interventions. A défaut, le 15 alerte le SAMU et le 17 prévient gendarmerie et police.

Portez secours…

Aux victimes : ne les sortez pas de leur voiture, ne les déplacez pas sauf s’il y a un risque imminent (incendie, chute de la voiture…). Laissez leurs casques aux motards, ne donnez jamais à manger ou à boire avant l’arrivée des secours.
Réconfortez les blessés en leur parlant, couvrez-les. Comprimez les plaies lors d’hémorragie importante en attendant les secours. Vous avez reçu une formation de secouriste, mettez la victime inconsciente en PLS (position latérale de sécurité).

Accident de voiture avec un tiers

Déclarer l’accident et remplir un constat amiable

Tout accident implique de remplir… un constat amiable, même si l’autre conducteur prend la fuite ou refuse de remplir et signer ce document. Utilisez le formulaire fourni par votre assureur en le remplissant avec soin. Vous pouvez également signaler votre accident auto à votre assureur via l’application e-constat auto, téléchargeable gratuitement s’il n’y a pas eu de blessés.
Photos des lieux, des véhicules impliqués, identité des éventuels témoins sont des compléments d’information à transmettre à votre assureur pour l’aider à évaluer les responsabilités.
 
A savoir :
prévenez votre assureur dans un délai de 5 jours à partir de l’accident, même si votre véhicule n’a subi aucun dégât.

Quelle indemnisation ?

La règle est la suivante : l’assureur du conducteur l’indemnise même s’il n’est pas responsable de l’accident. L’assureur du conducteur se retournera ensuite contre l’assureur adverse, si le conducteur adverse est responsable. Les dommages pris en charge seront bien sûr déterminés en fonction de l’assurance souscrite. Concrètement avec une assurance au tiers, l’assureur indemnise les dommages matériels et corporels causés par votre voiture aux autres. Pour que vos dommages corporels soient indemnisés vous devez avoir une garantie accidents corporels du conducteur.
 
A savoir :
faites le choix des garanties auto qui vous conviennent en fonction de votre véhicule et de vos besoins.

Que faire en cas d’accident de voiture seul ?

Avec dommages à ma voiture

Un moment d’inattention, de fatigue et vous avez endommagé tout seul votre véhicule. Une seule solution pour être indemnisé après avoir déclaré votre accident à votre assureur : avoir souscrit une assurance tous risques. On l’appelle aussi garantie dommages tous accidents.
 
A savoir :
il en est de même si vous avez un accident avec un animal sauvage.

Avec glissière de sécurité endommagée

Vous avez eu un accident de voiture seul et, en plus, avez endommagé une glissière de sécurité sur l’autoroute ou une double voie. Devez-vous ou non faire jouer votre assurance ? Si l’accident est grave, les forces de police interviendront et les dégâts seront mentionnés.
Vous devez remplir le constat amiable en précisant les dégâts subis par les biens publics (glissière de sécurité, radars…) dans la partie 4. Si vous déclarez l’accident, vous serez déclaré responsable… avec le malus associé.
Vous êtes assuré au tiers ? Vous n’aurez droit à aucun remboursement pour votre voiture mais votre assureur paiera les réparations de la glissière de sécurité.
Vous avez « oublié » de déclarer l’accident ? La surveillance des autoroutes, de nombreuses double voies, voire même en ville est une réalité. Tout automobiliste peut être retrouvé et dans ce cas, votre assurance peut refuser d’intervenir si le délai de 5 jours est dépassé et si votre mauvaise foi peut être mise en évidence. Vous devrez régler seul la facture de remise en état des glissières, très importante.
 
Assuré Groupama :
quelle que soit votre formule d’assurance auto, Groupama inclut la garantie accidents corporels du conducteur.
 

En cas d’accident de voiture, vous devez appeler Groupama Assistance pour déclencher 24h/24 et 7j/7 l’assistance de votre véhicule. Il n'y a qu'en cas de panne sur autoroutes, périphériques ou voies rapides que vous pouvez directement appeler les services de dépannage, puis prévenir votre assureur dans les 5 jours.
 

Mis à jour le 19 avril 2018