Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, nous recueillons des informations pour mesurer l’audience, améliorer notre site, interagir avec vous et vous présenter des offres personnalisées. En les autorisant, votre navigation sera simplifiée.

Vous avez le droit de changer d’avis à tout moment en cliquant sur « Gérer mes cookies » en bas de chaque page Groupama.fr

Flat tax et assurance vie : quelles conséquences pour votre épargne ?

La loi de finances 2018 a modifié la fiscalité des revenus de capitaux mobiliers. Depuis le 1er janvier 2018, les revenus provenant de certains produits d’épargne, dont l’assurance vie, sont soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU) ou « flat tax », qui est venu remplacer le prélèvement forfaitaire libératoire (PFL). Comment s’applique ce nouveau prélèvement et quelles sont les conséquences sur la fiscalité et les abattements liés à votre assurance vie ? Quelques éléments pour mieux comprendre les changements mis en place.

flat-tax-assurance-vie

Qu’est-ce que la flat tax ?


La flat tax (ou « flat tax Macron ») correspond au prélèvement forfaitaire unique ou PFU mis en place depuis 2018 et qui est appliqué lors de rachats effectués par le souscripteur de divers produits d’épargne dont le contrat d’assurance vie. Elle est composée en partie d’un taux forfaitaire d’impôt sur le revenu de 12,8 % et de prélèvements sociaux au taux global de 17,2 %, soit un prélèvement d’un montant total unique de 30 %. En cas de rachat (partiel ou total) sur le contrat, un acompte d’impôt (Prélèvement Forfaitaire Obligatoire ou PFO) est prélevé en une fois par l’assureur sur les produits issus des versements effectués sur le contrat d’assurance vie. Ce PFO n’est pas libératoire et son taux varie en fonction de l’ancienneté du contrat et de seuils déterminés légalement. Il ne s’applique qu’en cas de rachat et selon la date des versements réalisés.

À savoir

Depuis le 1er janvier 2018, les prélèvements sociaux sont passés de 15,5 % à 17,2 % suite à l’augmentation du taux de la CSG.


La flat tax s’applique, en cas de rachat, sur les plus-values mobilières générées par les versements effectués après le 27 septembre 2017 sur votre contrat d’assurance vie.

Flat tax et assurance vie : ce qui ne change pas


Si votre épargne reste investie sur votre contrat, c’est-à-dire si vous n’effectuez pas de rachat, rien ne change : vous n’êtes pas taxé (hors prélèvements sociaux prélevés chaque année par l’assureur lors de l’attribution de la participation aux bénéfices sur le fonds euros).


Si vous procédez à un rachat : il faut bien différencier les versements effectués avant et après la date du 27 septembre 2017. La fiscalité est inchangée pour les produits issus des versements effectués avant le 27 septembre 2017 (cf tableau récapitulatif ci-après).

Rachats et assurance vie : la fiscalité reste avantageuse


Le contrat d’assurance vie est un excellent moyen de diversifier son épargne tout en bénéficiant d’une fiscalité privilégiée.

Date du rachat
Produits attachés aux primes versées jusqu'au 26/09/2017
Produits attachés aux primes versées à compter du 27/09/2017 et < 150 000 €
Produits attachés aux primes versées à compter du 27/09/2017 et > 150 000 €

< 4 ans

IR + PS 17,2% ou sur option PF libératoire de 35% + PS 17,2% = 52,2%

Flat tax de 30% ou sur option globale IR + PS 17,2%

Flat tax de 30% ou sur option globale IR + PS 17,2%

Entre 4 ans et 8 ans

IR + PS 17,2% ou sur option PF libératoire de 15% + PS 17,2% = 32,2%

Flat tax de 30% ou sur option globale IR + PS 17,2%

Flat tax de 30% ou sur option globale IR + PS 17,2%

> 8 ans

IR + PS 17,2% ou sur option PF libératoire de 7,5% + PS 17,2% = 24,7%

PF non libératoire de 7,5% + PS 17,2% ou sur option globale IR + PS 17,2% (après abattement)

Flat tax de 30% ou sur option globale IR + PS 17,2% (après abattement)

IR: impôt sur le revenu

PFL : prélèvement forfaitaire libératoire

PFU : prélèvement forfaitaire unique

IRPP : impôt sur le revenu des personnes physiques

PS : prélèvements sociaux


Les nouveaux allègements fiscaux dus à la flat tax


La flat tax bénéficie surtout aux détenteurs de contrats de moins de 8 ans. Il n’est plus nécessaire d’attendre cette durée de détention pour effectuer un rachat ou clore le contrat en bénéficiant d’une fiscalité avantageuse. La fiscalité sur les plus-values (ou produits) devient plus attractive : les rachats opérés sur des contrats de moins de 8 ans (pour des versements effectués après le 27 septembre 2017) ne sont plus pénalisés.


Pour les contrats de plus de 8 ans et lorsque le total des primes nettes versées par le souscripteur en assurance-vie est inférieur à 150 000 €, une taxation au taux forfaitaire d’impôt sur le revenu réduit à 7,5% continue à s’appliquer (au lieu d’un taux forfaitaire de 12,8 %, après abattement, lorsque les primes nettes versées sont supérieures à ce montant global de 150 000 €).

Les avantages inchangés par la flat tax


Vous bénéficiez toujours d’un abattement sur les plus-values retirées après 8 ans de détention de votre contrat. Quel que soit le montant de votre encours, cet abattement est maintenu à 4 600 € pour une personne seule et 9 200 € pour les couples soumis à une imposition commune.


En cas de décès, le contrat d'assurance vie reste également un bon outil de transmission de votre patrimoine : l le capital versé aux bénéficiaires n’entre pas dans la succession et il est exonéré d’impôts sous certaines conditions. Si le bénéficiaire est le conjoint survivant, le partenaire de pacs ou le frère ou la sœur (sous certaines conditions) du défunt il est exonéré de droits et n’est pas imposable.


Dans les autres cas :

- si les versements ont eu lieu avant vos 70 ans, chaque bénéficiaire dispose d’un abattement de 152 500 €. Au-delà de cette somme et jusqu’à 852.500 euros, les capitaux sont soumis à une taxation de 20 %, puis au-delà de cette fraction de 700.000 €, à un taux de 31,25 %.


- pour les versements effectués après vos 70 ans, les bénéficiaires disposent d’un abattement de 30 500 € (tous bénéficiaires et tous contrats confondus souscrits par un même assuré). Seuls les capitaux transmis au-delà de 30 500 € sont soumis aux droits de succession, les gains étant exonérés.


Enfin, si vous choisissez de transformer le capital de votre assurance vie en rente viagère, vous percevrez des versements réguliers de votre assureur qui récupère alors l’intégralité du capital. Les produits acquis sur l'épargne investie sont exonérés d'impôt, la flat tax n’ayant pas d’incidence sur la fiscalité. En revanche, la rente est imposée au titre des rentes viagères à titre onéreux, sur une fraction de son montant qui varie suivant l'âge du bénéficiaire lors de l’entrée en jouissance de la rente. La rente demeure soumise aux prélèvements sociaux au taux de 17,20 %.


La fiscalité de l’assurance vie reste donc très avantageuse, puisqu’elle permet de bénéficier d’un taux d’imposition dégressif selon l'ancienneté de votre contrat, d’un abattement annuel après huit ans de détention (4 600 € ou 9200 € selon que vous soyez célibataire, veuf ou divorcé ou en couple (soumis à une imposition commune), et en cas de décès, d’une exonération fiscale jusqu’à 152 500 € par bénéficiaire.

Flat tax ou barème progressif ?


Depuis l'entrée en vigueur de la flat tax au 1er janvier 2018, les revenus des capitaux mobiliers sont soumis à ce prélèvement forfaitaire unique (PFU), composé d’un taux forfaitaire de l’impôt sur le revenu de 12,8 % et de prélèvements sociaux à hauteur de 17,2 %, formant un taux forfaitaire de 30 %. Cependant, vous avez toujours la possibilité d’opter pour l’imposition au barème progressif au moment de la déclaration de revenus de votre foyer fiscal afin de bénéficier de certains abattements (déduction de frais financiers, abattement sur les dividendes). Mais attention, ce choix s’appliquera à tous vos revenus des capitaux mobiliers. Faites donc bien le calcul avant de choisir !

Assuré Groupama

Sur groupama.fr, vous disposez d’un espace client sécurisé pour consulter votre contrat d’assurance vie et effectuer vos opérations.

Nos conseillers à l'écoute pour vous aider

Découvrez notre offre Plan d'épargne retraite

  • Cerise couple chien rebond

    Retraite

    Plan d'Epargne Retraite

    Découvrez les avantages du PER pour constituer votre futur complément de revenus… tout en réduisant votre impôt sur le revenu chaque année grâce à vos versements, jusqu’à votre départ à la retraite.

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos et tous nos conseils en épargne et retraite

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Du 28 avril au 17 juillet 2022, 50 euros offerts sur la cotisation de la première année d’assurance pour la souscription d’un contrat Groupama Habitation sous réserve d’un montant minimum de souscription de 150 euros TTC ainsi que les frais d’installation de 150 euros offerts à la souscription d’un pack ou d’une formule libre Groupama Box Habitat. Voir conditions en agence, selon les caisses régionales participantes. Chaque contrat peut être souscrit séparément.
(2) Taux de 0,90 % dès 5 000 € empruntés. Prêt remboursable sur 12 mois. Prêt personnel pour financer vos projets. Dans le cadre du prêt personnel Désirio, pour tout projet de 5 000 € empruntés sur 12 mois au Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe de 0,90% (taux débiteur annuel fixe de 0,90%), hors assurances facultatives, vous remboursez 12 mensualités de 418,70 €. Montant total dû : 5 024,40 € (dont 24,40 € d'intérêts et sans frais de dossier). Le montant total dû au titre de l'assurance facultative (pour un client de moins de 65 ans) sur la durée totale du prêt est de 42 €, soit un coût mensuel de 3,50 € s'ajoutant à l'échéance de remboursement et un TAEA (Taux Annuel Effectif de l'Assurance) de 1,57%. Exemple sur la base d’une 1ère échéance à 30 jours. Conditions en vigueur au 2 mai 2022 susceptibles de modification.


Contenu mis à jour le 14/01/2022