Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, nous recueillons des informations pour mesurer l’audience, améliorer notre site, interagir avec vous et vous présenter des offres personnalisées. En les autorisant, votre navigation sera simplifiée.

Vous avez le droit de changer d’avis à tout moment en cliquant sur « Gérer mes cookies » en bas de chaque page Groupama.fr

Éthylotest et voiture : ce que dit la loi

L’alcool au volant est l’une des causes principales de décès sur les routes chaque année. Véritable outil de prévention, l’éthylotest permet de vérifier son taux d’alcool dans le sang avant de prendre la route. Mais est-il obligatoire d’en avoir un dans sa voiture ? Et qui est concerné par l’éthylotest anti-démarrage ?

Éthylotest et voiture

Est-il obligatoire d’avoir un éthylotest dans sa voiture ?


Il n’est pas obligatoire de détenir un éthylotest dans sa voiture. En effet, le décret n° 2020-605 du 18 mai 2020, entré en vigueur le 22 mai 2020, a supprimé définitivement cette obligation. Le Code de la route avait pourtant imposé la présence des alcootests dans les véhicules en juillet 2012 afin de responsabiliser les automobilistes et de prévenir les risques d’accident. Cependant, cette règle n’avait qu’une valeur symbolique, l’amende de 11 euros prévue pour non-détention d’éthylotest ayant été supprimée par le décret du 28 février 2013. La fin de l’obligation de l’éthylotest dans la voiture a donc clarifié la réglementation.


En revanche, la loi a durci les règles pour les établissements de nuit. Les discothèques et les bars de nuit doivent ainsi laisser des éthylotests à la disposition de leurs clients. En cas de non-respect de cette obligation, ils risquent désormais une amende forfaitaire de 135 euros.

Comment fonctionne l’anti-démarrage EAD ?


L’éthylotest anti-démarrage (EAD) est composé d’un éthylotest électronique et d’un système anti-démarrage. Quand le conducteur veut démarrer sa voiture, l’EAD lui demande de souffler dans le dispositif pour déterminer son taux d’alcoolémie. Deux cas de figure sont alors possibles :

  • Le taux d’alcoolémie est inférieur à la limite autorisée et la voiture démarre.

  • Le taux d’alcoolémie est supérieur à la limite autorisée, le système anti-démarrage s’enclenche et empêche le véhicule de démarrer.

Si le véhicule démarre, le conducteur devra souffler une seconde fois 20 minutes plus tard. S’il ne le fait pas, la voiture est bloquée dès qu’il s’arrête plus de 10 secondes. Si le taux d’alcoolémie dépasse le seuil autorisé, le dispositif EAD empêche le redémarrage.

Qui doit conduire avec un éthylotest anti-démarrage ?


Suite à une infraction routière liée à l’alcool, plusieurs situations peuvent entraîner l’obligation de conduire avec un EAD.

EAD sur décision du préfet


En l’attente de son jugement, le préfet peut obliger un automobiliste ayant été contrôlé en état d’alcoolémie au volant à ne conduire que des véhicules équipés d’un EAD. La durée maximale est d’un an. Il s’agit d’une alternative à la suspension du permis permettant au conducteur de continuer à conduire.

L’EAD médico-administratif


Le préfet peut délivrer un permis de conduire avec restriction EAD médico-administratif sur avis de la commission médicale. Sa durée de validité est de 6 mois à 1 an. Il concerne les personnes titulaires du permis ou les candidats au permis ayant des pratiques addictives liées à l’alcool. Le conducteur a alors l’obligation d’effectuer un suivi médico-psychologique dans une consultation d’addictologie.

EAD par décision judiciaire


Le juge peut obliger un conducteur à se soumettre à un éthylotest antidémarrage (EAD) pour une durée maximum de 5 ans en cas de :

  • délit de conduite en état alcoolique ou en état d’ivresse manifeste,

  • refus de se soumettre aux contrôles d’alcoolémie,

  • récidive de conduite sous l’emprise de stupéfiants ou de l’alcool,

  • récidive de refus de se soumettre aux vérifications de l’état d’alcoolémie,

  • homicide ou blessures involontaires lors de la conduite dans un état alcoolique.


À savoir

Si vous avez l’obligation de conduire avec un EAD, il est interdit de prendre la route avec un taux d’alcool dans le sang égal ou supérieur à 0,2 g/l de sang.

L’installation du système EAD


L’EAD fait l’objet d’une homologation. C’est un installateur agréé par la préfecture qui doit le mettre en place dans le véhicule. Il doit être vérifié chaque année par un établissement agréé. L’EAD empêchera le démarrage du moteur si le contrôle n’est pas effectué.
Les frais d’installation et de fonctionnement du système incombent au conducteur. Il a le choix d’acheter ou de louer l’équipement qui coûte environ 1 300 euros à l’achat ou 100 euros par mois à la location.

Les différents types d’éthylotests


L’alcootest n’est pas obligatoire dans la voiture : il constitue avant tout un outil de prévention routière. Même vous pouvez rouler sans éthylotest, en avoir toujours un dans votre véhicule vous permet de faire le point sur votre taux d’alcoolémie en cas de consommation d’alcool et d’avoir ainsi l’esprit plus tranquille. Il existe deux types d’éthylotests :

  • Les éthylotests chimiques : ils sont à usage unique. Leur prix varie de 1 à 3 euros.

  • Les éthylotests électroniques : ils sont réutilisables. Leur prix avoisine les 100 euros.

Il est important de veiller à la présence de la certification NF sur l’éthylotest, qui est un gage de qualité et de fiabilité.

Assuré Groupama

Avec Groupama, vous bénéficiez de tarifs préférentiels pour participer à un stage Centaure, un stage de sensibilisation à la sécurité routière pour apprendre à maîtriser les risques liés à la route.

Simulez votre tarif assurance auto en ligne

Découvrez notre offre d’assurance auto

  • Cerise mobilité voiture rebond

    Auto

    Assurance Auto

    4 formules au choix pour s'adapter à vos besoins, à votre budget et à votre profil de conducteur (petit rouleur, etc.), que votre voiture soit neuve ou d'occasion.

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos et conseils auto

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Du 28 avril au 17 juillet 2022, 50 euros offerts sur la cotisation de la première année d’assurance pour la souscription d’un contrat Groupama Habitation sous réserve d’un montant minimum de souscription de 150 euros TTC ainsi que les frais d’installation de 150 euros offerts à la souscription d’un pack ou d’une formule libre Groupama Box Habitat. Voir conditions en agence, selon les caisses régionales participantes. Chaque contrat peut être souscrit séparément.
(2) Taux de 0,90 % dès 5 000 € empruntés. Prêt remboursable sur 12 mois. Prêt personnel pour financer vos projets. Dans le cadre du prêt personnel Désirio, pour tout projet de 5 000 € empruntés sur 12 mois au Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe de 0,90% (taux débiteur annuel fixe de 0,90%), hors assurances facultatives, vous remboursez 12 mensualités de 418,70 €. Montant total dû : 5 024,40 € (dont 24,40 € d'intérêts et sans frais de dossier). Le montant total dû au titre de l'assurance facultative (pour un client de moins de 65 ans) sur la durée totale du prêt est de 42 €, soit un coût mensuel de 3,50 € s'ajoutant à l'échéance de remboursement et un TAEA (Taux Annuel Effectif de l'Assurance) de 1,57%. Exemple sur la base d’une 1ère échéance à 30 jours. Conditions en vigueur au 2 mai 2022 susceptibles de modification.


Contenu publié le 20/06/2022