Investir en SCPI : avantages et inconvénients de la pierre papier

 
Les SCPI, Sociétés Civiles de Placement Immobilier, aussi appelées « pierre papier », sont une solution pour diversifier ses placements, en faisant un placement dans la pierre plus souple qu’un investissement direct. Elles peuvent aussi  constituer un moyen de compléter ses revenus à la retraite. Décryptage.
 
 

Comment ça marche ?

Au lieu d’acheter un bien immobilier en direct, vous investissez dans l’immobilier via une société de gestion qui utilise cet argent pour investir dans des immeubles et les louer : logements, maisons de retraite, bureaux, murs de boutiques ou encore centres commerciaux.
Vous détenez donc des parts correspondant à une fraction du patrimoine foncier acquis par la SCPI. A ce titre, vous devenez un associé de la SCPI.
Les loyers perçus par la SCPI vous sont redistribués sous forme de revenus, le plus souvent trimestriels. Sur le plan fiscal, il s’agit de revenus fonciers.
 

Quels sont les avantages d’une SCPI

  • Vous bénéficiez de revenus stables et réguliers, non interrompus par le départ de locataires, de loyers impayés ou des travaux à réaliser puisque la SCPI répartit ces risques, de par la diversité des immeubles et et des locataires.
  • Vous accédez plus facilement au marché immobilier locatif : une part vaut généralement entre 300 et 1 000 €. Vous pouvez investir dans la pierre à votre rythme et vous constituer progressivement votre complément de revenus.
  • Vous n’avez aucun souci de gestion puisque la SCPI prend tout en charge  
  • Vous pouvez espérer un potentiel de revalorisation à terme, en plus des compléments de revenus.
  • Vous évitez les inconvénients de l’immobilier locatif direct en cas de transmission, par décès ou par donation.
 
A savoir
Au niveau de la fiscalité, les porteurs de parts sont soumis à l'impôt sur le revenu selon les règles des revenus fonciers pour les loyers.
 

Quels sont les points d’attention à avoir en tête ?

  • Les SCPI sont des sociétés non cotées, dont la valeur des parts est a priori déconnectée du marché boursier et de ses fluctuations : il faut donc apprécier les performances d’une SCPI en examinant l’évolution historique de la valeur de la part et de la rentabilité, qui sont les indicateurs fondamentaux ; 
  • Lorsque vous souscrivez une part de SCPI, s’agissant d’un placement immobilier, vous devez savoir que votre investissement ne se conçoit que sur le long terme et au minimum sur une durée de dix ans.
  • Si vous avez besoin de récupérer un capital, vous pouvez mettre en vente le nombre de parts correspondant. Sachez simplement que cela n’est pas immédiat.

 

Publié le 15 septembre 2015