La téléassistance en 7 questions

 
Les systèmes de téléassistance se développent. Comment ça marche ?  Quelle solution choisir ? Pourquoi la téléassistance connectée ? ... 
 

1ère question : qu’est-ce que la téléassistance de base ?

La téléassistance classique s’adresse principalement à des personnes âgées qui souhaitent se sentir en sécurité chez elle. Ce dispositif permet d’alerter une plate-forme qui va immédiatement appeler le domicile. Selon les cas, un proche de la personne âgée interviendra au domicile ou les secours, si cela est nécessaire. 
Avec cette solution, les personnes âgées peuvent rester chez elles plus longtemps, en sécurité.

 

2ème question : la téléassistance de base : comment ça marche ?

Le fonctionnement est très simple :
- La personne âgée porte sur elle, en permanence, un bracelet ou un pendentif équipé d'un bouton et relié à un boîtier installé au domicile
- Ce boîtier est lui-même relié à un centre d’alerte.
- En cas de chute ou de malaise, une simple pression sur le bouton du bracelet ou pendentif, permet à la personne âgée d’envoyer un signal vers le centre d’alerte, via le boîtier. 
- Dès le signal envoyé, le centre d’alerte appelle la personne âgée, via le boîtier, pour connaître le motif. 
- En cas de non réponse ou si les circonstances l’imposent, le centre d’alerte contacte les proches désignés au départ qui ont les clés du domicile et peuvent se rendre sur place. 
- En cas d’échec ou si besoin, le centre alerte contacte les secours. 
 

3ème question : quelle différence avec la téléassistance connectée ?

En plus des fonctions d’alerte de base, la téléassistance connectée permet à la personne âgée de garder le contact avec ses proches et de communiquer facilement. Tout se passe la plupart du temps autour d’une tablette, conçue spécialement pour les personnes âgées et très simple à utiliser.
Au-delà du simple appel téléphonique, d’autres services sont généralement proposés :  
- Appeler en visio via le wifi d’une box internet, pour entendre et voir en même temps son interlocuteur,

- Recevoir et envoyer des messages ainsi que des photos, et se constituer un véritable album photos,
- Se constituer un agenda complété par ses rendez-vous médicaux et autres événements, 
- Joindre des spécialistes en santé pour obtenir des conseils,
- Accéder à des contenus presse, des jeux de mémoire sur internet…


4ème question : Faut-il prévoir une installation spécifique pour la téléassistance (ligne téléphonique, internet) ?

Pour la téléassistance de base, il suffit d’une simple ligne téléphonique. Et bien sûr, d’une prise électrique pour brancher le boîtier.
Pour la téléassistance connectée, il faut généralement que le logement soit couvert par un réseau de téléphonie mobile, à minima, en « 2G ». C’est le cas aujourd’hui sur la quasi-totalité du territoire. Pour recevoir ou réaliser des appels en « visio », disposer du Wifi dans le logement via une box internet est également la plupart du temps nécessaire.

 

5ème question : Combien ça coûte ?

Tout dépend du dispositif choisi :
  • Pour la téléassistance de base : le coût moyen se situe entre 20 et 30 € par mois. A ce coût, le prix de certains services optionnels peut s’ajouter : le détecteur de chute, le détecteur de fumée, le détecteur de présence pour détecter une éventuelle sous-activité de la personne… 
  • Pour la téléassistance connectée, le coût débute généralement autour de 30 € par mois et il peut augmenter selon les services supplémentaires souscrits. Au sein des offres proposées, le coût de la tablette peut être intégré dans l’abonnement ou pas. Regardez attentivement les conditions du contrat.
 
A savoir : 
D’autres solutions de téléassistance existent, comme la solution des visites effectuées régulièrement au domicile de la personne âgée. Cette prestation propose un coût non négligeable, autour de 25 € la visite. 
 

6ème question : existe-t-il des aides financières ? 

La téléassistance est l’une des activités relevant de la catégorie «  services à la personne ». La personne âgée a donc droit à un crédit d’impôt sur le revenu égal à 50% des dépenses engagées(1).
Deux solutions :
- La personne âgée est imposable et elle bénéficie d’une réduction de ses impôts à hauteur de 50% des dépenses engagées, dans la limite d’un certain plafond. 
- Dans le cas contraire, elle reçoit un chèque ou un virement du montant de la réduction 

Certaines mairies participent soit aux frais de d’installation, soit aux frais d’abonnement. Renseignez-vous auprès des services sociaux pour connaître les conditions.


7ème question : qui assure l’installation et l’entretien du matériel ?

Si le dispositif  est livré à domicile, c’est souvent un proche de la personne âgée qui se charge de l’installer. Le cas échéant, la prestation « installation par un technicien » peut également être choisie. Faire appel à un professionnel permet de vérifier le bon fonctionnement du matériel, choisir l’endroit le plus approprié pour le boîtier ou la tablette, et procéder à des tests. 
Ce service est généralement facturé de manière forfaitaire : renseignez-vous au préalable sur le coût. Il faut savoir que cette dépense est également éligible au crédit d’impôt de 50% (voir question 6)
Le coût de l’entretien et de l’intervention d’un technicien en cas de problème de fonctionnement, est généralement intégré dans l’abonnement. Un point à vérifier.


NOE : la téléassistance connectée de Groupama conjugue un dispositif d’alerte avec la possibilité de se créer un véritable réseau social et familial.
Avec la tablette, communiquer est un jeu d’enfant :
- le bénéficiaire peut échanger avec son entourage familial, amical et même professionnel via la tablette fournie : appels, messages, photos..
- l’entourage communique avec le bénéficiaire ainsi qu’avec tous les membres de la communauté : les informations circulent bien. Et pour rejoindre la communauté, Il suffit de télécharger l’application Noé, gratuitement, sur son smartphone. 

 
 


 
Pour les conditions et limites de l’offre Noé de Groupama, se reporter au contrat.

(1) Selon réglementation fiscale en vigueur : article 199 sexdecies du code général des impôts. Pour plus d'informations, veuillez vous rendre sur le site www.impots.gouv.fr
 
Noé de Groupama est un service de téléassistance aux personnes délivré par la société SAPARA, Services Assistance à la Personne Auvergne Rhône Alpes. SAS au capital de 10 000 € - SIREN : 820
848 349 R.C.S CUSSET. Siège social : 16, Rue Charles Rispal – B.P. 323 – 03003 MOULINS Cedex. La société SAPARA est déclarée en tant qu’organisme de Services à la Personne agissant en mode d’intervention « prestataire » sous le N°SAP820848349.Selon les départements, il peut s’agir de la SDTAP, Société pour le Développement de la Téléassistance A la Personne. Société par Actions Simplifiée à associé unique au capital de 37 000 € - SIREN : 524 289 543 R.C.S Créteil. Siège social : 5, avenue des Frères Lumière 94350 VILLIERS-SUR-MARNE. La société SDTAP est déclarée en tant qu’organisme de Services à la Personne agissant en mode d’intervention « prestataire » sous le N° SAP524289543.
 

Publié le 21 avril 2017