L’apprentissage anticipé de la conduite :
plus de chances pour un jeune conducteur de réussir le permis du premier coup

 
Accéder à l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC) dès 15 ans, passer le permis avant l’âge de la majorité, tels sont les derniers avantages de cette formule de préparation au permis de conduire. De plus, on enregistre près de 70 % de réussite aux épreuves pratiques du permis pour les jeunes inscrits en AAC, contre environ 55 % pour la filière traditionnelle.
 

L’apprentissage anticipé de la conduite ou AAC : comment ça marche ?

  • 1re étape : une formation initiale est organisée par une auto-école : elle comprend une partie théorique dite « Code de la route » et une partie pratique avec au minimum 20 heures de conduite. Une fois le Code en poche, et après avoir réussi l’évaluation à la fin de la formation initiale, une attestation est délivrée à l’apprenti conducteur qui peut commencer la conduite accompagnée.
  • 2e étape : la conduite accompagnée débute par un rendez-vous pédagogique avec l’apprenti conducteur et son accompagnateur à l’auto-école. Ils devront ensemble parcourir au minimum 3 000 km sur une durée minimale d’1 an, sans limite maximale de temps, et participer à 2 rendez-vous pédagogiques pendant la formation.
  • À l’âge de 17 ans et demi et après avoir effectué 3 000 km, l’apprenti conducteur peut se présenter à l’examen du permis de conduire. Il a déjà obtenu le Code et passera donc uniquement l’examen pratique de conduite.
 
À savoir

La durée du permis probatoire est ramenée de 3 à 2 ans pour les élèves ayant obtenu leur permis de conduire dans le cadre de l’AAC.

 

Les principales conditions à remplir pour être éligible à l’apprentissage anticipé de la conduite (ou AAC) ?

  • L’apprenti conducteur doit avoir 15 ans minimum et être titulaire de l’ASSR2 (attestation scolaire de sécurité routière de 2e niveau) ou de l’ASR (attestation de sécurité routière).
  • L’accompagnateur doit avoir un permis B depuis au moins 5 ans sans interruption. Il doit aussi avoir obtenu l’accord de sa compagnie d’assurances quant à une extension des garanties de son contrat.
 
Rappel
Votre assureur vous délivre gratuitement l’extension d’assurance protégeant l’apprenti conducteur pendant sa période de conduite accompagnée. Aucune franchise supplémentaire n’est appliquée en cas de sinistre survenant lors de la conduite accompagnée.
 
 
À savoir
Vous êtes un jeune conducteur qui a obtenu son permis dans le cadre de l’AAC ? Groupama reconnaît votre expérience de conduite et vous accorde une minoration de votre cotisation d’assurance.
 

publié le 15 septembre 2015

 

Une question, un avis ? Contactez-nous !