.

Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, Groupama Assurances Mutuelles recueille des informations pour en mesurer l’audience, améliorer votre expérience et vous présenter des offres personnalisées. Avec votre accord, nous les utiliserons à des fins de suivi statistique intersites, de recoupement avec nos bases de données internes, de publicité ciblée, de campagnes Marketing et permettre le partage de contenu vers les réseaux sociaux.

Vous pouvez changer d’avis à tout moment en cliquant sur "Gérer mes cookies" en bas de chaque page.

Prendre soin de la santé de son chat

Contenu publié le 15/06/2023 - Partager l'article
twitter-pictofacebook-picto

Chat ou chaton, ce petit animal domestique tant apprécié en France vient enfin rejoindre votre foyer. Joueur, câlin et rusé, ce nouveau compagnon est aussi un animal dont il faut savoir bien s’occuper pour répondre à ses besoins fondamentaux. Santé, alimentation et activités sont à surveiller de près. Voici quelques conseils pour prendre soin de votre chat.

Santé du chat

Les premiers réflexes à adopter pour la santé de son chat


Dès l’arrivée de votre nouveau compagnon, une visite chez le vétérinaire est ​​​​essentielle afin de vérifier le suivi des vaccinations, procéder à l’identification de l’animal et éventuellement opter pour une stérilisation. Souscrire une assurance santé pour chat qui prend en charge les frais vous permet de garder l’esprit tranquille.

Vacciner son chat


Que vous ayez ​choisi votre chat dans un élevage, auprès d’un refuge ou chez un particulier, vérifiez son carnet de vaccination et discutez avec le vendeur d’éventuels rappels à faire pour protéger votre chat contre les maladies infectieuses.


Seul le vaccin antirabique est obligatoire si vous souhaitez vous rendre dans des lieux de vacances tels que les hôtels ou les campings, si vous voyagez à l’étranger ou si vous envisagez de laisser votre chat dans une pension durant votre absence. Toutefois, les autres vaccins (typhus, coryza, leucose féline, chlamydiose) sont vivement conseillés, même pour les chats qui vivent essentiellement à l’intérieur.

Identifier son chat


Depuis 2012, l’identification du chat est obligatoire. En cas de perte, de fugue ou de vol, elle permet de retrouver plus facilement votre animal et peut surtout lui éviter l’euthanasie.


L’identification est réalisée de deux manières par un vétérinaire :

  • Le tatouage sous anesthésie dans le pavillon de l’oreille ou l’intérieur de la cuisse est composé de sept lettres et chiffres ;

  • La puce électronique (transpondeur) est placée sans anesthésie par voie sous-cutanée sur le côté gauche du cou. Elle a la forme d’un petit cylindre et est composée de 15 chiffres.


À savoir

Si vous déménagez, pensez à mettre à jour la carte d’identification de votre chat avec vos nouvelles coordonnées auprès de la Société des carnivores domestiques (i-cad.fr).

Stériliser son chat


L’objectif premier de la stérilisation est de limiter la reproduction et la propagation de chats errants. Cette opération présente aussi l’avantage de supprimer les comportements liés à la recherche de partenaires. Pendant les chaleurs, la chatte adopte des attitudes assez désagréables pour ses compagnons humains : évasion, miaulement à répétition, manque de propreté, etc. Et cela peut durer de nombreux mois. Le chat mâle de son côté urine partout et s’évade régulièrement.


La stérilisation supprime aussi les frustrations qui peuvent provoquer chez les femelles des tumeurs ovariennes, utérines et mammaires liées à des troubles hormonaux. En revanche, la stérilisation peut augmenter l’appétit des chattes et favoriser leur prise de poids. Les mâles quant à eux seront plus sages et plus câlins. Finis les jets d’urine dans la maison. La stérilisation diminue également le risque de contamination par des maladies sexuellement transmissibles.

À savoir

La stérilisation peut être prise en charge en partie ou totalement par votre mutuelle santé pour chat selon la raison de l’opération (stérilisation de confort ou thérapeutique). Elle est automatiquement faite ​​​​par la Société protectrice des animaux (SPA) si vous adoptez un animal et peut même être réalisée gratuitement par la suite en fonction de certaines conditions.

Prendre soin de son chat au quotidien


Une bonne santé est généralement liée à une bonne hygiène de vie, les chats ayant ainsi besoin de soins réguliers.

Une bonne alimentation


Une alimentation équilibrée et riche en protéines animales, en taurine (acide aminé), en vitamines et en minéraux favorise la bonne santé de votre chat. La nourriture doit être adaptée au rythme de vie, à la santé et à l’âge de votre animal. Vous pouvez y ajouter des compléments alimentaires en fonction de son activité et de ses besoins, notamment s’​​il a été stérilisé. ​​​​N’oubliez pas de lui proposer de l’eau fraîche et propre régulièrement.

L’entretien du poil


Poil long ou poil court, un brossage régulier est recommandé pour entretenir le pelage de votre chat. Si le poil est court, un brossage par semaine avec une brosse pour chat lisse suffit. Si le poil est long, utilisez une brosse à picots métalliques pour enlever les nœuds plusieurs fois par semaine.


Ce toilettage évite la formation de boules de poils qui peuvent être ingérées par le chat.


La présence de puces, tiques et vers doit être surveillée de près, surtout pour les chats vivant essentiellement à l’extérieur. Un traitement avec des produits antiparasitaires approprié sera efficace pour éradiquer les parasites.

Les soins bucco-dentaires


Plaque dentaire et tartre peuvent se déposer sur l’email des dents de votre chat et provoquer un déchaussement graduel ou des gingivites. Des produits existent sous différentes formes (comprimés, poudres, pulvérisateurs) pour maintenir l’hygiène bucco-dentaire. Si la quantité de tartre est trop importante, un détartrage au cabinet vétérinaire s’impose.

Les visites de contrôle chez le vétérinaire


Prévoyez dans votre agenda des visites préventives chez le vétérinaire afin de déceler les problèmes et de les traiter avant l’apparition de symptômes plus graves. Le vétérinaire vous prodiguera également tous les conseils utiles pour prendre soin de votre chat en fonction de son profil et de ses besoins.

À savoir

​​Gardez un œil attentif sur tout changement de comportement, de vitalité, un manque d’appétit ou un museau chaud qui s​​ont des signaux d’alerte d’un problème de santé.

Les maladies connues chez les chats


Bien que le chat soit naturellement un animal robuste, il est sujet à quelques maladies courantes.

  • Sida du chat ou FIV (Feline immunodeficiency virus) est une maladie mortelle due à un rétrovirus présent dans le sang et la salive​​. Les premiers signes sont une forte fièvre, l’augmentation des ganglions lymphatiques et la perte de poids, accompagnés parfois de diarrhées et de vomissements.

  • Le coryza ou grippe du chat est très contagieuse. Fièvre, écoulements nasaux et oculaires, éternuements sont les symptômes. La maladie provoque des ulcères de la bouche et des problèmes respiratoires. Une fois contaminé, le chat est porteur du virus à vie et peut développer des récidives. Le vaccin contre le coryza permet de prévenir la maladie.

  • La leucose, provoquée par le virus leucémogène félin, se transmet au contact de la salive ou du sang, lors de rapports sexuels ou de l’allaitement des petits par la mère. Il existe un vaccin pour prévenir la leucose féline, mais il n’y a pas de traitement curatif contre cette maladie mortelle.

  • La péritonite infectieuse féline (PIF) est une maladie virale contagieuse provoquée par un coronavirus spécifique au chat. La PIF touche surtout les jeunes chats (de 3 mois à 3 ans) et les chats âgés (10 à 14 ans), vivant généralement au sein d’une grande communauté. Il n’y a aucun traitement et la maladie est mortelle.

  • Le typhus (panleucopénie féline) est une pathologie virale infectieuse provoquant des vomissements, des diarrhées, une perte d’appétit et une déshydratation. Le typhus touche essentiellement les populations de chats errants ou les animaux qui vivent en communauté. Il n’existe aucun traitement contre le typhus, il est donc recommandé de vacciner votre chat.

  • L’insuffisance rénale est la seconde cause de mortalité chez les chats âgés. Elle est liée à la destruction progressive et irréversible du rein qui devient incapable d’éliminer les toxines produites par l’organisme.

  • La gale est une affection cutanée ou dermatite causée par des acariens. Cette maladie provoque des démangeaisons et des irritations intenses.

Certaines races de chats sont plus fragiles que d’autres et nécessitent des soins attentifs. Le chat Sphynx (chat sans poil ou chat nu) est par exemple sensible aux maladies de peau et aux rayons du soleil. Le chat Maine coon, l’un des plus grands chats domestiques, peut développer des maladies cardiaques, tandis que le chat persan souffre souvent de problèmes respiratoires.

Assuré Groupama

Une mutuelle pour chat sans délai de carence ​​vous permet de bénéficier du remboursement des frais vétérinaires dès la souscription d’un contrat. En cas d’accident, d’urgence médicale ou de tout autre imprévu, la prise en charge est immédiate. Vous n’avez pas à assumer des coûts inattendus.

Simulez votre tarif assurance chat gratuitement en 3 minutes

1 mois offert(1)

Découvrez notre offre assurance chat

  • Assurance santé chat rebond

    Assurance chiens-chats

    Assurance chat

    Découvrez notre offre avec ses 3 formules qui prend soin de la santé et du bien-être de votre petit animal de compagnie et réalisez un devis en ligne.

    Découvrir l’offre

Toutes nos infos sur la mutuelle chat

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Un mois offert sur la cotisation de la première année d'assurance pour toute nouvelle souscription d’un contrat « Groupama assurance chien-chat ». Offre valable jusqu'au 31 mars 2024.
bot placeholder

Aide et contact

Je réponds à vos questions