Quel crédit consommation choisir ?

Quel crédit consommation choisir ?

 


Quel crédit à la consommation choisir ? Demander un prêt personnel pour changer de voiture, acheter une cuisine, financer les études des enfants, profiter d’une réserve d’argent... autant de forme de crédits à la consommation. Tour d’horizon des différentes solutions.


Crédit affecté... à un achat précis

Le crédit affecté est une solution que l’on vous propose généralement sur le lieu de vente où vous faites un achat important : voiture, électroménager, voyage… Ce crédit est réservé au financement exclusif de cet achat. Cette clause est clairement précisée dans le contrat de prêt.

 

Au cas où vous vous désistez et que vous n’allez pas au bout de votre achat, le contrat de crédit associé est automatiquement annulé.

Prêt personnel… pour tous les projets !

Une banque peut vous accorder un prêt personnel pour réaliser un achat de votre choix. Une fois votre dossier accepté, vous recevez les fonds sous 7 à 14 jours.

 

Vous aviez souscrit un prêt personnel pour financer un voyage qui tombe à l’eau ? Vous pouvez conserver votre prêt et le consacrer à un autre de vos projets qui vous tient à cœur. C’est toute la différence avec un crédit affecté qui, lui, serait alors annulé.

 

A savoir : avec le prêt personnel Desirio(1), vous n’avez aucuns frais de dossier à régler et vous pouvez faire un remboursement anticipé sans frais, même la première année (dans la limite de 10 000 €). Pour en savoir plus, prenez rendez-vous avec un Conseiller.

 

Crédit renouvelable, une réserve d’argent...

Cette réserve se renouvelle au fur et à mesure de vos dépenses, dans la limite d’un plafond autorisé défini par votre établissement financier ou l’enseigne commerciale.

 

Ce crédit à la consommation, généralement couplé à une carte de crédit, est mis à votre disposition après étude de vos besoins et de vos capacités de remboursement. A vous ensuite d’utiliser les fonds en une fois ou de manière régulière comme vous le souhaitez, pour réaliser des achats ou faire face à une dépense imprévue.

 

Ce crédit dénommé aussi crédit permanent, crédit revolving ou crédit reconstituable, est très encadré par le législateur pour protéger les consommateurs.

 

Suivez nos conseils pour bien l’utiliser.

 

Attention, c’est une forme de crédit à utiliser à bon escient car les taux d’intérêts sont élevés et généralement supérieurs aux taux appliqués pour les prêts amortissables (crédits affectés ou prêts personnels).

LOA et LLD : louer plutôt qu’acheter

Avec la LOA, location avec option d’achat ou leasing, vous signez un contrat pour utiliser un bien (exemple : une voiture) en contrepartie d’un loyer mensuel. A la fin du contrat, dont la durée varie de 36 à 48 mois, vous pouvez acheter le bien. Cette solution, proposée sur les lieux de vente, est très en vogue chez les constructeurs automobiles.

 

Pour ceux qui gardent leur voiture longtemps ou qui peuvent faire plus de kilomètres que prévu, il faut être vigilant car cela coûte en général plus cher qu’un prêt personnel classique. Autre précaution : la voiture doit être rendue dans un état impeccable, sinon le loueur facture les frais de remise en état.

 

Avec la LLD, c’est le même principe mais il n’est pas possible de racheter la voiture à la fin de la période de location. Avec un kilométrage annuel limité à 15 000 km pour un modèle essence et à 25 000 km pour un diesel, les grands rouleurs risquent de ne pas y trouver leur compte. Les kilomètres en plus seront facturés et le coût mensuel peut être élevé.

Une solution à privilégier si vous êtes un petit rouleur.

 

A savoir : dans le cas de la LOA, le locataire bénéficie d’un droit de rétractation, dans un délai de 14 jours (samedi, dimanche et jours fériés inclus) à partir de la signature du contrat. Ce n’est pas le cas du contrat de location longue durée (LLD), sans option d’achat, qui est exempt du droit de rétractation.

 

Démarches pour bien choisir son crédit à la consommation

Les établissements financiers qui accordent des crédits à la consommation sont tenus de :

  • Demander un certain nombre d’informations pour évaluer votre situation personnelle et financière pour s’assurer que votre endettement global reste supportable.

  • Fournir une offre de crédit comportant de multiples informations. Vous avez ainsi le temps, avant de signer l’offre, de réfléchir précisément aux engagements que vous allez prendre en souscrivant votre crédit : est-il vraiment adapté à mon besoin et à mes capacités de remboursement ?

  • Comparer plusieurs propositions entre elles en se basant sur le TAEG : il représente, sous forme d’un pourcentage annuel, tous les coûts liés pour l’obtention d’un crédit, c’est-à-dire le taux débiteur (le taux du crédit), les éventuels frais de dossier et le coût des assurances lorsqu’elles sont obligatoires.

 

A savoir : l'assurance emprunteur appelée ADI, Assurance Décès Invalidité, n'est pas obligatoire pour les crédits à la consommation. Pourtant, elle est fortement recommandée en cas d’achats importants. Cette assurance permet de palier tout imprévu pendant la durée du crédit : maladie, accident...

 

Pour en savoir plus sur les documents à fournir et le contenu de l’offre de prêt personnel Désirio(1), cliquez ici.

 

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

 

(1) Prêt personnel, après accord d'Orange Bank et délai de rétractation de 14 jours. Hors travaux supérieurs à 75.000€ et hors travaux de construction.

 

Les produits et services bancaires destinés à la clientèle des particuliers sont commercialisés par les Caisses Régionales d’Assurances Mutuelles Agricoles Groupama, entreprises régies par le code des assurances, agissant également en qualité de mandataires exclusifs en opérations de banque et en services de paiement d’Orange Bank.

Orange Bank - SA au capital de 573 775 712 € - 67 rue Robespierre - 93107 Montreuil Cedex - 572 043 800 RCS Bobigny - Orias n°07 006 369 (www.orias.fr).

 

Publié le 9 octobre 2019