cerise groupama

 

Préparer sa retraite via l’immobilier et les placements financiers

Préparer sa retraite via l’immobilier et les placements financiers

 


Comment maintenir son niveau de vie à la retraite ? En la préparant dès aujourd’hui ! Plus on s’y prend tôt, plus l’effort d’épargne est étalé dans le temps. Tour d’horizon des différentes solutions pour préparer sa retraite : immobilier, assurance-vie, PEA, Plan d’épargne retraite (PER), épargne salariale…


Préparer sa retraite en devenant propriétaire

Les charges de logement peuvent peser lourd dans le budget global d’un ménage…

Devenir propriétaire de votre logement est donc une solution à étudier en priorité pour ne plus avoir de loyer ou d’emprunt, une fois à la retraite ; seules les charges, impôts locaux et taxes foncières resteront à payer.

Une dépense en moins alors que vos revenus sont amenés à baisser.

Épargner régulièrement avec l’assurance-vie

Un contrat d’assurance-vie multisupport vous permet d’épargner régulièrement. Plus vous commencez à préparer la retraite tôt, plus vous avez du temps devant vous pour diversifier vos placements et accepter une part de risque.

Certains modes de gestion permettent de sécuriser votre épargne, à l’approche de votre retraite, en transférant progressivement votre épargne sur le fonds en euros.

Le PEA, Plan d’épargne en actions

Si vous êtes prêt à accepter un certain niveau de risque, le PEA est un placement financier qui vous offre un potentiel de rendement sur le long terme.

 

La loi Pacte du 22 mai 2019 a assoupli les règles de sortie du PEA.
Vous pouvez désormais effectuer des retraits dès la 5ème année sans que le PEA ne soit clôturé. Son cadre fiscal est encore plus favorable : après 5 ans, les plus-values sont exonérées d’impôt, elles sont uniquement soumises aux prélèvements sociaux. 

 

Autre avantage : si vous optez à la sortie pour une rente viagère, celle-ci est totalement défiscalisée.

Le PERIN, Plan d’épargne retraite individuel

Avec le PERIN , placement financier dédié à la retraite, vous épargnez durant votre vie active et vous bénéficiez d’un avantage fiscal immédiat : les versements sont déductibles de votre revenu imposable selon le plafond en vigueur.

Une fois à la retraite, vous percevez votre épargne sous forme de rente, de capital – éventuellement fractionné – voire une combinaison des deux, c’est vous qui décidez !

 

A savoir : si nécessaire, vous pouvez débloquer votre capital pour l’acquisition de votre résidence principale.

Les dispositifs d’épargne salariale : PEE et PERCOL

Votre entreprise a peut-être mis en place un dispositif d’épargne salariale. Dans ce cas, vous pouvez y placer vos primes d’intéressement et de participation. Votre entreprise pourra éventuellement vous aider à épargner en complétant votre versement par un abondement.

Ces sommes sont sans charges ni impôts, à l’entrée comme à la sortie (hors CSG/SRDS et prélèvements sociaux sur les plus-values).

Vous pouvez également réaliser des versements volontaires provenant de votre épargne personnelle avec la possibilité de déduire les versements du PERCOL de vos revenus imposables.

 

Quelques particularités :

  • Avec le PERCOL, Plan d’épargne retraite collectif, les sommes sont bloquées jusqu’à la liquidation de votre retraite et récupérables en capital et/ou en rente. Cependant, vous pourrez débloquer votre épargne avant la retraite pour l’achat de votre résidence principale.

  • Avec le PEE, Plan d’épargne entreprise, les sommes sont bloquées 5 ans, seule la sortie en capital est possible. Il existe de nombreux cas de sorties anticipées : mariage/pacs, achat résidence principale….

 

A savoir : l’immobilier locatif ou les SCPI, Sociétés civiles de placements immobiliers, est une solution envisageable pour se préparer des revenus complémentaires à la retraite, en prenant le temps d’étudier avec votre conseiller la solution la mieux adaptée à vos objectifs.

 

Mis à jour le 18 décembre 2019