cerise groupama

 
 
  • Comment prévenir les risques d’incendie des engins de récolte ?

    Chaque été, des centaines de feux liés aux travaux de récoltes se déclarent. Matières inflammables, machines qui tournent et peuvent générer une étincelle ou un échauffement, conditions atmosphériques favorisant la propagation du feu (températures élevées, sécheresse, vent).

    Restez vigilant.

    La crainte du feu de récolte pour les agriculteurs

    Dans les zones les plus précoces de notre pays, les moissons ont déjà débuté.

    Avec les chaleurs estivales, l’accumulation de paille et de poussières sur les axes, poulies, systèmes d’échappement de vos matériels, un incendie peut rapidement se déclarer.

    En juillet 2019, avec la sécheresse et la forte chaleur, de nombreux départs de feux ont eu lieu dans les champs. Dans l’Oise, ces feux de moissons ont eu des conséquences dramatiques. Dans l’Oise, au cours de l’été dernier, un homme de 65 ans s’est retrouvé « piégé dans son tracteur au milieu des flammes » et a perdu la vie.

    Pas d’impasse sur l’entretien et les contrôles réguliers

    Le risque est réel et amplifié par des étés de plus en plus chauds. La paille est un matériau très inflammable, mais elle ne prend jamais feu toute seule et « le coupable » est presque toujours à chercher du côté du matériel. D’où la nécessité d’un bon entretien de vos tracteurs et automoteurs tout au long de l’année et de la mise en place de mesures de prévention à respecter pour préserver la sécurité des personnes et des biens.

    Avant le début de la campagne et avant chaque utilisation du matériel :

    • Graisser les roulements et les organes de transmission, veiller à bien respecter le plan de graissage du constructeur ;

    • Dépoussiérer l’ensemble moteur/ventilateur et autour du moteur ;

    • Eviter l’utilisation d’un nettoyeur à haute pression, il pourrait provoquer l’accumulation de déchets végétaux dans des endroits difficiles d’accès ;

    • Vérifier la tension des chaînes et des courroies ;

    • Contrôler les niveaux d’huile ou de graisse préconisés ;

    • Installer un extincteur à eau pulvérisée + additif de 6 litres, complété si possible par un pulvérisateur à dos et/ou une réserve d’eau dans un bidon d’environ 20 litres.

    Pendant les travaux de moisson :

    • Maintenir une vigilance particulière aux heures les plus chaudes de la journée et dans les parcelles situées en bordure de route, de voies ferrées, d’habitations, de bois et de lieux sensibles à un départ de feu.

    • Nettoyer la machine régulièrement (plusieurs fois par jour pendant les périodes de fortes activités) afin d’enlever les poussières, débris, paille qui s’accumulent sous le capot, derrière le bloc moteur et à proximité des pièces chaudes.

    • Dans les parcelles de superficie élevée, réaliser dès le début du chantier des bandes coupe-feu de 4 à 5 largeurs de machines. Autre possibilité : un tracteur attelé à un outil de déchaumage laissé à proximité du chantier pourra aider à limiter la propagation du feu.

    • Un réglage plus haut de la coupe de la machine évitera des frictions avec des silex pouvant générer des étincelles. Bien veiller également à remonter les palpeurs de la moissonneuse si celle-ci en dispose.

    • Prévoir une tonne à eau, par exemple une tonne à lisier, stationnée sur place qui permettra également de réagir rapidement en cas de départ de feu accidentel.

    En cas de départ d’incendie :

    • Prévenir les pompiers en appelant le 18 ;

    • S’éloigner dans le sens contraire du déplacement du feu ;

    • Mettre sa machine à l'abri ;

    • Respirer à travers un linge humide pour limiter les effets néfastes des fumées toxiques.

     

    Bon à savoir :

    Même à l’arrêt, les matériels automoteurs représentent une source de départ d’incendie (tuyau d’échappement brûlant, projection d’étincelles, court-circuit électrique consécutif à un lavage du moteur par un jet haute pression…).

    Découvrez nos conseils pour prendre soin de ses machines agricoles en hiver.

     

    Assuré Groupama :

    Au-delà de toutes ces précautions, il reste cependant indispensable, en tant qu’exploitant agricole, Cuma ou Entrepreneur de travaux agricoles, de se protéger. Groupama vous propose une assurance pour la protection de votre matériel de production.

    Pour faire évaluer les risques sur votre exploitation, quel qu’en soit la nature, Groupama met à votre disposition les services d’un préventeur.

    Pour en savoir plus, contactez votre conseiller Groupama.

     

    Publié le 02/07/2020

 
  • Assurance multirisque agricole

    Assurance multirisque
    agricole

    Protégez les bâtiments de votre exploitation, vos matériels, équipements et votre production avec l’assurance multirisque agricole.

  • Assurance tracteurs et engins agricoles

    Assurance tracteurs et
    engins agricoles

    Protégez tous vos automoteurs et vos matériels agricoles : tracteurs neufs ou anciens, matériels attelés de dernière génération ou autres matériels agricoles.

 

Groupama vous conseille

  • Protégez vos stocks de foin avec les sondes à fourrage connectées

    Même sans source extérieure de chaleur, un stock de foin peut prendre feu sous l’effet d’une surfermentation. Quels sont les dangers ? Découvrez les bonnes pratiques à adopter pour préserver votre exploitation.

  • Conduite en convoi : le point sur la réglementation

    Sur la route ou aux champs, les conditions de conduite, la signalisation et les règles de circulation d’un véhicule agricole, avec ou sans matériel attelé sont précises, y compris pour les engins hors gabarit ou encore les convois.

  • Une petite étincelle peut causer une grande catastrophe sur votre exploitation

    Une combustion est sans contrôle dans le temps et peut avoir des conséquences désastreuses si le départ de feu est mal maîtrisé ou si vous n’avez pas mis en place les mesures de prévention nécessaires. Faites le point.