Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, nous recueillons des informations pour mesurer l’audience, améliorer notre site, interagir avec vous et vous présenter des offres personnalisées. En les autorisant, votre navigation sera simplifiée.

Vous avez le droit de changer d’avis à tout moment en cliquant sur « Gérer mes cookies » en bas de chaque page Groupama.fr

Comment ouvrir une ferme pédagogique ?

Envie de partager votre savoir-faire, d’accompagner des enfants dans leur découverte de l’agriculture, ouvrez-leur les portes de votre exploitation en créant une ferme pédagogique.

immersive-ferme-pedagogique

Ouvrir une ferme pédagogique pour en faire un support d’apprentissage


Plus de 1.400 exploitations(1) ouvrent régulièrement leurs portes à des enfants, pour une visite et des activités pédagogiques, dans le cadre de leurs activités scolaires ou extra-scolaires, en accueillants écoles et centres de loisirs. Cette immersion va de quelques heures à des séjours plus longs, lors des classes de découvertes.


Les fermes pédagogiques ont été définies par une circulaire interministérielle du 5 avril 2001 comme des structures présentant des animaux d’élevage et/ou des cultures qui accueillent régulièrement des enfants dans un but pédagogique.


Pour montrer aux plus jeunes les réalités de la production agricole, l'agriculteur qui les accueille leur propose des activités pédagogiques qui mettent en valeur le fonctionnement de son exploitation dans le cadre d'un projet discuté avec les enseignants. Cela peut être des visites guidées, des ateliers (par exemple, la fabrication de beurre, de pain), des soins aux animaux, l’observation de la faune et de la flore locales…


L'exploitation agricole qui constitue le support de la ferme pédagogique doit avoir une activité effective de productions animales ou végétales. Les activités éducatives s'appuient sur la réalité des activités agricoles et sur l’environnement direct de la ferme. Les fermes pédagogiques ne sont ni des écomusées, ni des fermes d’animation, qui n’ont pas d’activités de production en parallèle de l’accueil.


Raisonner son projet comme une diversification


Ouvrir une ferme pédagogique reste un projet de diversification qui, au niveau économique comme du temps de travail doit être réfléchi et bien s’intégrer dans le fonctionnement de l’exploitation.


Il faut s’assurer que tous les actifs de l’exploitation sont en phase avec ce projet, que le temps nécessaire à la gestion de cette activité pourra être dégagé. Des formations, proposées par les chambres d’agriculture ou les réseaux de tourisme rural existent pour vous accompagner dans votre réflexion et votre montage de projet. Quand votre projet se concrétisera, vous pourrez renforcer vos compétences par une formation à l’animation.


Avant de se lancer, il est nécessaire de réaliser une analyse de faisabilité pour vérifier la viabilité du projet. En fonction de sa localisation, de la proximité ou non d’autres fermes pédagogiques, de ses atouts en termes d’activités proposées et du potentiel d’enfants, il faut approcher le revenu potentiel que pourront permettre les accueils et les investissements nécessaires pour lancer cette nouvelle activité. Cette nouvelle activité doit atteindre la rentabilité.


L’accueil peut vite être chronophage. Anticipez le temps de travail nécessaire et son impact sur les autres activités de l’exploitation en proposant des plages de visite qui soient à la fois intéressantes pour les enfants et gérables avec vos travaux. Même si les enfants adorent voir les tracteurs, il ne sera pas évident, ni en temps, ni en termes de sécurité, de les recevoir en plein boom des récoltes.


Une fois votre projet validé, prenez le temps d’organiser des circuits de visite, de construire vos outils d’animation. Pensez aussi à la promotion de votre nouvelle activité, faites-la connaitre auprès des enseignants et des animateurs de centres de loisirs. Gardez le contact grâce aux réseaux sociaux.


Accueillir en toute sécurité


Quand on accueille du public sur son exploitation, d’autant plus des enfants, il faut être particulièrement vigilant en termes de sécurité. Vous devrez respecter la réglementation des Etablissements Recevant du Public, notamment en termes de sécurité incendie (arrêtés du 25 juin 1980 et du 22 juin 1990) et d’accessibilité, en plus de la législation régissant vos activités de production. Vous devrez en plus avoir les habilitations spécifiques à l’accueil d’enfants, par exemple pour le nombre d’encadrants ou le respect des normes d’hygiène.


Si vous proposez de l’hébergement, par exemple pour des classes vertes, votre ferme pédagogique passe sous statut de centres de vacances. Une déclaration de création devra être transmise deux mois avant l’ouverture auprès de la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports.


En pratique, vous devrez afficher et expliquer les règles de sécurité. Pour tenir des risques éventuels de votre ferme pédagogique, pensez à assurer vos activités de diversification agricole et adaptez votre couverture, notamment votre assurance responsabilité civile, à cette nouvelle activité.


Pensez à prévoir un endroit où un car pourra stationner et les enfants monter et descendre en sécurité. Toute ferme pédagogique doit mettre à disposition un lieu d’accueil, un point d’eau et des sanitaires. Le danger des machines agricoles pour le public doit être anticipé par le responsable de l’accueil, soit en stoppant les machines au moment des visites, soit en interdisant aux visiteurs l’accès aux lieux dangereux. Les installations agricoles à risque (fosses à lisier, fourrage instable, utilisation et stockage de produits phytosanitaires, matériel médical...) doivent être rendues inaccessibles au public.


Malgré l’absence de réglementation spécifique à l’accueil éducatif, le responsable de la ferme pédagogique doit se rapprocher des services vétérinaires départementaux pour garantir son établissement au regard de la brucellose, de la tuberculose et des autres maladies contagieuses transmissibles à l’homme. Tous les produits alimentaires, par exemple si l’on propose des dégustations ou un goûter doivent être conformes aux normes sanitaires du Paquet Hygiène. Pensez à vous assurer face aux risques de contamination alimentaire.


Vous êtes ferme pédagogique et pratiquez aussi la vente directe, découvrez la plateforme multiservices Granvillage(2).

Assuré Groupama

La garantie « Kit sanitaire » protège vos activités de transformation. Pour éviter qu’un problème sanitaire ne mette à mal votre activité de transformation, Groupama vous propose cette garantie, en option de votre assurance multirisque agricole, qui prend en charge les préjudices économiques et la perte de revenue, mais aussi les frais de décontamination et protège votre responsabilité vis-à-vis de vos clients.

Nos conseillers à l'écoute pour vous aider

  • Assurance multirisque agricole

    Exploitants agricoles

    Assurance multirisque agricole

    Protégez les bâtiments de votre exploitation, vos matériels, équipements et votre production avec l’assurance multirisque agricole.

    Découvrir notre offre

Tous nos conseils pour les exploitants agricoles

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Source enquête 2006 de la Bergerie Nationale.
(2) Granvillage par Groupama, un service de mise en relation entre producteurs et consommateurs, proposé et mise en oeuvre par Mutuaide Services, SAS au capital de 100.000 euros, ayant son siège social 126 rue de la Piazza, 93196 Noisy-le-Grand cedex, immatriculée au R.C.S. de Bobigny sous le n° 480 118 587. Mutuaide Services est une filiale de Groupama. »

Contenu publié le 07/04/2022