cerise groupama

 
 
  • PER : pour baisser votre impôt sur le revenu, pensez à effectuer vos versements volontaires déductibles

    CONSEIL – ÉPARGNE ET RETRAITE
     

    Vous connaissez sûrement la vedette du dernier trimestre de l’année en matière de placements : le PER, le Plan d’Épargne Retraite. Celui qui a été totalement transformé et largement amélioré par la loi Pacte. Un placement qui combine les avantages d’un contrat d’épargne avec un atout essentiel : la défiscalisation. Si vous et vos collaborateurs êtes déjà équipés, c’est une bonne chose : pensez à effectuer vos versements avant le 31 décembre pour baisser votre impôt sur le revenu de l’année en cours. Si vous ne possédez pas de PER, il est encore temps d’en ouvrir un et d’y effectuer vos versements pour profiter de ses avantages.

     

    Le PER, un incontournable

    Le système de retraite par répartition en France s’essouffle et risque de mettre votre retraite future sous pression. Il est important de penser à la compléter dès à présent par une retraite par capitalisation.

     

    Créé dans le cadre de la loi Pacte, le PER est depuis le 1er octobre 2019 un placement incontournable pour une retraite par capitalisation. Il vous permet d’épargner, avec un décalage avantageux de fiscalité. C’est une solution pour réduire vos impôts dès aujourd’hui. Qu’il soit individuel ou collectif, vous pouvez réaliser des versements libres dans votre PER, qui seront tout simplement déduits de vos revenus imposables1.

     

    Votre épargne ne sera fiscalisée qu’à la sortie, lorsque vous serez à la retraite et que votre taux marginal d’imposition sera au plus bas.

    Défiscalisation : les versements volontaires déductibles

    C’est l’atout majeur du nouveau PER. À l’heure où la liste des produits de défiscalisation se réduit comme peau de chagrin, le PER émerge comme un moyen immédiat de réduire son impôt sur le revenu.

     

    Désormais, chaque versement provenant d’une épargne personnelle dans le PER peut être défiscalisable de ses revenus de l’année, dans la limite de 10 % des revenus d’activités1. Une nouveauté pour le PER et un réel atout fiscal !

     

    Bien entendu, cette économie d’impôt à l’entrée dépendra de votre Tranche Marginale d’Imposition. Plus elle est élevée, plus le gain fiscal sera significatif.

     

    À titre d’exemple simplifié, un épargnant qui verse 1 000 € sur son PER avec une tranche d’imposition à 30 % peut économiser 300 € d’impôts sur le revenu2.

     

    Bon à savoir :
    Si vous et vos salariés possédez déjà un PER, pensez à effectuer vos versements volontaires déductibles avant le 31 décembre 2020 pour réduire votre revenu imposable sur l’année en cours. Dans le cas contraire, il n’est pas trop tard pour ouvrir un PER et y effectuer vos versements. D’autant qu’il comporte d’autres avantages, dont vous auriez tort de vous priver !

    Les autres avantages du PER

    • À la retraite, vous pourrez récupérer votre épargne soit sous forme de rente, soit sous forme de capital (en une ou plusieurs fois) ou un mixte des deux. Pour en savoir plus sur la fiscalité du PER : http://ere.groupama.fr/les-quelle-fiscalite-lentree-et-la-sortie.
       
    • Votre PER peut être débloqué par anticipation dans plusieurs cas : achat de votre résidence principale, cessation d’activité non salariée suite à une liquidation juridiciaire, décès de votre conjoint, expiration des droits à l’assurance chômage, situation de surendettement, invalidité (pour vous, votre conjoint ou vos enfants).
       
    • Le PER possède tous les avantages financiers d’un contrat d’épargne. Vous choisissez de répartir votre capital librement et pouvez réaliser des arbitrages à tout moment sur les différents supports pour sécuriser une partie de votre épargne ou au contraire la dynamiser (par exemple avec des OPCVM3). Vous pouvez également choisir une gestion pilotée, proposée par défaut par votre assureur, dans laquelle votre épargne est répartie sur les différents supports selon votre profil, qui peut évoluer avec l’âge par exemple.
       
    • Vous avez la possibilité d’alimenter votre PER par des transferts issus d’autres dispositifs d’épargne retraite (PER) ou d’autres contrats retraite (PERP, Madelin, Article 83 d’une précédente entreprise, PERCO…).

    Quel PER adopter ?

    Les solutions PER représentent non seulement un complément de revenus pour votre retraite personnelle et un avantage fiscal immédiat, mais également un outil attractif pour motiver et fidéliser vos salariés.

     

    Le nouveau dispositif propose un produit individuel et deux produits collectifs. Il préserve la possibilité de développer une épargne retraite à titre individuel ou dans le cadre de votre activité professionnelle. Vous hésitez sur la solution à mettre en place pour votre entreprise ?

     

    • Si vous êtes à la recherche d’un complément de retraite individuelle, vous pouvez opter pour le PER Individuel ou PERIN (qui se substitue au PERP et au Madelin) et effectuer des versements libres qui pourront être déduits de votre assiette d’imposition. Pensez à le faire avant le 31 décembre pour payer moins d’impôts l’année prochaine !
       
    • Si vous avez besoin de fidéliser vos salariés en les accompagnant dans leurs projets de retraite, le PER Collectif ou PERCOL (qui remplace le PERCO) est la réponse à votre préoccupation. Vous aidez vos collaborateurs à épargner notamment grâce aux versements de primes (intéressement, participation, abondement4) ou à la transformation de jours de repos non pris ou issus du compte épargne temps (CET) en épargne retraite dans leur PERCOL, sans impôts ni charges sociales.
      Toutes les entreprises, quelle que soit leur forme juridique (Entreprise Individuelle, EURL, SARL, SA...), peuvent souscrire un PERCOL, à condition d'être employeur de main d'oeuvre et d'employer entre 1 et 249 salariés.

     

    En résumé, si vous êtes :

    • Dirigeant d'une Entreprise Individuelle ou d'une micro-entreprise : vous pouvez souscrire un PERIN ;
    • Travailleur Non Salarié (par exemple gérant majoritaire de SARL) : 
      • Sans salarié : vous pouvez souscrire un PERIN ;
      • Avec salarié : vous pouvez souscrire un PERIN ou un PERCOL ;
    • Dirigeant Salarié (par exemple dirigeant de SAS) :
      • Sans salarié : vous pouvez souscrire un PERIN ;
      • Avec salarié : vous pouvez souscrire un PERIN ou un PERCOL.

     

    Pour en savoir plus et souscrire un PER, contactez votre conseiller Groupama.
    Quel que soit votre PER, pour effectuer vos versements volontaires déductibles, rendez-vous dans votre espace client.

    En résumé :

    • Avant le 31 décembre 2020 : vous et vos salariés réalisez un versement dans votre PER sur votre espace personnel.
    • Juin 2021 : vous déclarez vos impôts en indiquant le montant versé dans votre PER.
    • Juillet 2021 : votre revenu imposable baisse, vos impôts aussi !

     

    Pour les conditions et les limites des services et des garanties présentées, se reporter au contrat.

    1 Dans la limite de 10% des revenus professionnels année N-1 plafonnés à 8 PASS N-1, avec un minimum de 10 % du PASS N-1 pour un salarié. Dans la limite de 10% du bénéfice imposable de l’année N dans la limite de 8 PASS. Ce plafond est majoré de 15% des revenus professionnels N compris entre 1 et 8 PASS N pour un TNS. PASS : Plafond annuel de la Sécurité sociale de 41 136 € en 2020.
    2 Si la tranche marginale d’imposition est à 30 %, soit un revenu imposable compris entre 25 660 € et 73 369 €. Pour en savoir plus sur les tranches d’imposition : https://www.service-public.fr//vosdroits/F1419
    3 OPCVM : organisme de placement collectif en valeurs mobilières. Portefeuille dont les fonds investis sont placés en valeurs mobilières ou autres instruments financiers.
    4 Si l’accord d’entreprise le prévoit. L’abondement sur le PERCOL est plafonné à 16 % du PASS, soit 6 581,76 € en 2020.

     

    Publié le 16/11/2020

 

Votre devis gratuit

En 3 clics, remplissez notre formulaire et découvrez les assurances professionnelles adaptées à vos besoins.

 
  • Retraite dirigeant salarié

    Retraite dirigeant salarié

    Vous relevez du régime salarié ? Groupama vous permet d’acquérir une retraite complémentaire à votre régime de base, dans le cadre d'un contrat collectif, à votre rythme et selon vos besoins.

  • L’épargne salariale et la gestion de votre patrimoine

    Épargne salariale chef d'entreprise

    En tant que professionnel exerçant même dans une petite structure, l’épargne salariale vous concerne et vous permet de bénéficier d’avantages fiscaux.

 

Groupama vous conseille

  • Comment utiliser les contrats collectifs d’entreprise comme outil de motivation et de fidélisation de vos salariés ?

    CONSEIL – CONTRATS COLLECTIFS

    Aujourd’hui, le salaire n’est plus le seul critère de choix d’une entreprise pour les salariés. Complémentaire santé, épargne ou retraite, les candidats à un poste sont également attentifs aux « rémunérations périphériques » proposées par votre entreprise.

  • Fin de carrière : comment combiner retraite & activité professionnelle ?

    CONSEIL - SOLUTIONS RETRAITE

    Le contexte économique actuel peut vous amener à revoir votre projet d’activité et à envisager un départ en retraite plus précoce. Mais avez-vous pensé aux possibilités de combiner retraite et activité professionnelle ?