cerise groupama

 

Voyager avec un animal : quelles formalités administratives et douanières ?

formalités à la douane pour chien

 


Voyager avec son chien ou son chat, ça ne se limite pas à emprunter un moyen de transport. Si vous comptez montrer à votre fidèle compagnon les sept merveilles du monde, attendez-vous à devoir remplir plusieurs formalités administratives et douanières. Sans quoi, il y a des chances que votre animal reste coincé à la frontière ! Que faut-il savoir pour voyager avec son chien en Europe ? Ou pour emmener son chat faire le tour du globe ? Quelles sont les formalités de douane pour les animaux en fonction des pays de destination ? C’est ce que nous allons détailler tout de suite.


Voyager avec son animal hors de France : avant le départ

Indemnisation d’un accident corporel : la règle

Franchir les limites de l’Hexagone avec son compagnon à quatre pattes, ça ne s’improvise pas. En fonction de la destination, il vous sera demandé d’accomplir plusieurs formalités relatives à la douane pour animaux. Les règles sont plus ou moins strictes et dépendent des pays : il est très différent de voyager avec son chien en Europe ou dans un pays tiers. C’est pourquoi il est nécessaire de se renseigner jusqu’à plusieurs mois à l’avance (la vaccination antirabique pouvant être exigée six mois avant le départ).

 

De façon générale, vous devez préparer trois types de documents :

  • Des papiers d’identification ;
  • Des attestations de vaccination ;
  • Un certificat sanitaire.

 

Quelles sont les restrictions par pays ?

Certains pays appliquent des règles draconiennes : en Islande, l’importation d’animaux vivants est soumise à l’autorisation des services vétérinaires locaux et au passage par une quarantaine pouvant durer un ou deux mois. Même avec un passeport européen. Idem pour Hongkong, qui vous refusera l’entrée sur son territoire si vous ne présentez pas un permis spécial. Pour atterrir en Polynésie française avec votre toutou ou votre matou, celui-ci devra montrer patte blanche en ce qui concerne la vaccination antirabique (validée par un contrôle du titrage sérique effectué par un laboratoire agréé) et les traitements antiparasitaires, le tout validé par un vétérinaire habilité.

 

En outre, nombre de pays appliquent des restrictions concernant l’entrée sur leur territoire de certaines espèces. Les pitbulls, par exemple, ne peuvent pas poser la patte au Royaume-Uni, au Danemark ou en Thaïlande.

 

Si vous prévoyez de traverser plusieurs pays, vous devrez être au point pour chacune des destinations concernées.

 

Voyager avec son chien ou son chat hors de France : les formalités de douane pour animaux

Les autorités locales imposent des règles strictes en ce qui concerne la circulation des compagnons domestiques. Faisons le tour des principales formalités de douane pour animaux.

 

L’identification

Si elle n’est pas (strictement) obligatoire en France, elle le devient dès lors que vous souhaitez faire sortir votre fidèle compagnon du pays… et le faire revenir ensuite ! L’identification prend la forme d’une micropuce sous-cutanée, implantée au niveau du cou par un vétérinaire titulaire. La micropuce électronique est la seule méthode d’identification valable pour voyager avec son chien en Europe ou ailleurs (ou avec son chat, d’ailleurs).

 

L’animal doit également être en possession d’un passeport européen, délivré par un vétérinaire habilité, utilisable au sein de l’Union européenne, mais aussi dans les territoires d’outre-mer (Guadeloupe, Guyane française, Martinique, Réunion) et certains pays tiers (Islande, Norvège, Suisse…).

 

La vaccination

Afin de franchir la douane pour animaux, le carnet de vaccination de votre animal doit être à jour. Mais c’est la vaccination antirabique qui reste la plus surveillée. Le vaccin à lui seul ne suffit pas : il faut un contrôle du titrage sérique des anticorps antirabiques de l’animal, avec un délai de trois mois avant de pouvoir quitter le pays d’origine. Cet examen permet de s’assurer de l’efficacité du vaccin. Il est réalisé sur un prélèvement sanguin (confié à votre vétérinaire titulaire), puis envoyé à un laboratoire agréé pour analyse. Attention : le titrage sérique des anticorps antirabiques est exigé par de nombreux pays tiers ou territoires hors-Europe (comme la Polynésie française), et pour faire entrer un animal dans l’Union européenne s’il vient d’un pays où la rage n’a pas été éradiquée.

 

D’autres vaccins peuvent être exigés en fonction des pays de destination : leptospirose, maladie de Carré, hépatite de Rubarth, parvovirose, typhus, calicivirose, rhinotrachéite, etc. Certains pays imposent également un traitement antiparasitaire rigoureux, à l’instar du Royaume-Uni, de l’Irlande, de la Suède ou de Malte. Cela, en plus du titrage sérique. Tout savoir sur les vaccins du chien et les vaccins du chat.

 

La certification de santé

La présentation d’un certificat sanitaire en bonne et due forme, validé par la direction départementale des services vétérinaires, peut vous ouvrir de nombreuses portes. Quelques pays l’exigent, d’autres se satisfont d’un certificat sanitaire qui fait état de la vaccination antirabique (pas de titrage sérique à produire). Dans certains cas, l’avis de la direction départementale doit être contresigné par une cour d’appel ou par le ministère des Affaires étrangères.

 

Un conseil :  ne vous avisez pas d’omettre de remplir l’une ou l’autre des formalités exigées par la douane pour animaux. Les autorités ne plaisantent pas avec l’hygiène ! Si votre animal n’est pas en règle, il peut être confisqué, renvoyé dans son pays d’origine, ou pire : euthanasié. Y compris dans un pays membre de l’Union européenne ou rattaché à l’UE.

 

Voyager avec son chien en Europe et ailleurs : préparer le retour en France

Emmener son animal aux quatre coins du monde, c’est bien. Mais encore faut-il pouvoir rentrer en France ! Les formalités de douane pour animaux s’appliquent également au retour. Pour qu’un animal puisse entrer sur le territoire français, ses papiers doivent être parfaitement en ordre : identification par micropuce électronique, passeport européen en bonne et due forme, et vaccination antirabique à jour (avec titrage sérique si le pays de provenance est situé hors de l’Union européenne). En outre, des dispositions peuvent s’appliquer pour les chiens de 1ère et de 2e catégories. Pour en savoir plus, consultez la réglementation européenne détaillée ici. 

 

Ceci est valable pour l’importation d’animaux depuis un autre pays de l’UE ou depuis un pays tiers. Renseignez-vous bien en amont !

 

A savoir : avez-vous pensé à prendre une assurance pour votre animal ? Même si elle n'est pas obligatoire, elle est vivement recommandée. En effet, en cas de problème de santé, les frais vétérinaires peuvent rapidement s'accumuler et s’élever jusqu’à 800 € pour un chien, 600 € pour un chat. Découvrez l’assurance chien chat Groupama pour protéger votre budget et bénéficier de nombreuses prises en charge.

 

 

 

 

Mis à jour le 14 mai 2020