vol materiel biens production
 
  • Vol de tracteurs et autres biens agricoles : protégez votre exploitation des vols

    Chaque année, près de 10 000 vols sont commis dans des exploitations agricoles*. Pour protéger votre ferme, repérez les risques et prenez des mesures de prévention, simples et efficaces.

    Du vol de carburant au vol d’animaux, tout se dérobe sur une exploitation agricole

    9 839 vols ont été commis dans des exploitations agricoles en 2015*. Chaque jour, en moyenne, 27 exploitations constatent la disparition de matériel, de produits et voient leur fonctionnement pénalisé. Si l’isolement des exploitations facilite les actes de malveillance, la valeur de certains biens, comme les matériels ou même les carburants, attire les convoitises de véritables réseaux mafieux. Pour autant, les exploitations ne déplorent pas que des vols de tracteurs, tout se vole : le matériel, les véhicules, l’outillage bien sûr mais aussi les produits finis, les récoltes et même les animaux.

     

    Eviter ces vols demande d’identifier les points sensibles de votre exploitation : quels biens protéger en priorité ? Quels sont ceux dont la perte ou la destruction auraient de graves répercussions ?
     

    • Les machines agricoles, le matériel et l’argent (si vous effectuez de la vente directe) ;
    • Les stocks, que ce soit en amont de la production, avec les produits phytos, mais aussi les emballages, les plants ou en aval avec les produits finis, les animaux ou les récoltes ;
    • Le matériel qui reste nécessairement dans les champs, comme les postes de clôture ou le matériel d’irrigation ;
    • Le matériel informatique et vos données : un ordinateur qui disparait entraîne avec lui toutes les informations nécessaires au suivi technique, économique et administratif de l’exploitation.

    Renforcer la sécurité sur votre exploitation agricole

    Des mesures simples et efficaces permettent de décourager les voleurs et d’assurer la protection de vos biens.

    Dissuader l'accès à votre exploitation

    La première est de dissuader l’accès : portails, barrières, fossés et haies autour de votre exploitation ralentiront et décourageront les voleurs.

    Un éclairage extérieur avec détections de mouvements surprendra les intrus et alertera le voisinage. Si besoin pour sécuriser un lieu particulièrement sensible (une cave viticole, le stockage de produits finis à haute valeur par exemple), il est possible d’installer un système de surveillance électronique avec détecteurs de mouvements et alarmes.

    Mettre à l'abri les engins et matériels de production

    La mesure de sécurisation la plus accessible consiste à cacher des regards curieux ce qui a de la valeur, par exemple en stationnant les tracteurs, le matériel dans un hangar qu’on ne voit pas de la route. Tracteurs et véhicules seront fermés à clé et celles-ci gardées dans un endroit sécurisé. Les GPS et équipements électroniques seront également rangés.

    Quand il y en a, pensez à enlever les dispositifs anti-démarrage et à activer les systèmes de géolocalisation dont les matériels les plus récents sont équipés. Pour éviter les vols de carburants, les véhicules seront garés pour rendre difficile l’accès au réservoir (trappe côté mur par exemple). Il existe aussi des antivols pour réservoirs et des systèmes qui empêchent de servir à la cuve (verrou à clé sur le pistolet, désactivation de l’alimentation électrique).

    Protéger les stocks en intérieur comme en extérieur

    Les locaux, comme le local de stockage des intrants (phytosanitaires, engrais…), les lieux de vente et même les ateliers, seront aussi fermés à clé, portes et ouvrants. Gardez un minimum de liquidités sur l’exploitation, qui seront mises dans un coffre-fort. Pour limiter les risques, il faut, autant que faire ce peut, réduire les stocks. Les stocks volumineux seront protégés par des grillages d’au moins 2 mètres.

    Se pose aussi la question de la protection de ce qui est entreposé à l’extérieur. Ne laissez de fruits et légumes récoltés près des routes. Pour les troupeaux, sécurisez les clôtures et les postes d’électrification. Le matériel d’irrigation attire les convoitises des voleurs pour le cuivre des câbles. Pour empêcher qu’ils soient sectionnés, vous pouvez installer des feuillards ou cornières métalliques ou encore utiliser des petits matériels agricoles tels que les drones, etc.

    Bon à savoir :
    N'oubliez pas de protéger votre matériel informatique ! Installez votre ordinateur dans un local qui ferme à clé, gardez les mots de passe secrets et faites régulièrement des sauvegardes extérieures de vos données.

    S’informer et s’entraider

    Pour protéger au mieux votre exploitation, Groupama vous propose la garantie « Vol » dans le cadre de l’assurance multirisque agricole. Pour en savoir plus et réaliser une étude de risques, contactez votre conseiller Groupama.

     

    Accéder à distance et en temps réel aux endroits clés de votre exploitation. Grâce à l’intelligence intégrée, vous serez alerté en cas d’intrusion sur votre exploitation. Découvrir les services de vidéosurveillance disponibles depuis votre application Gari.


    * D’après l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) : https://www.data.gouv.fr/fr/organizations/observatoire-national-de-la-delinquance-et-des-reponses-penales-ondrp/#datasets

    Pour les conditions et limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat.

     

    Mis à jour le 14/06/2019

 

Gari, votre assistant agricole

Parce que vous ne pouvez pas être partout à chaque instant, l’application Gari centralise les informations des équipements connectés de votre exploitation pour vous accompagner dans votre quotidien.

 
  • Assurance multirisque agricole

    Assurance multirisque
    agricole

    Protégez les bâtiments de votre exploitation, vos matériels, équipements et votre production avec l’assurance multirisque agricole.

  • Assurance tracteurs et engins agricoles

    Assurance tracteurs et
    engins agricoles

    Protégez tous vos automoteurs et vos matériels agricoles : tracteurs neufs ou anciens, matériels attelés de dernière génération ou autres matériels agricoles.

 

Groupama vous conseille

  • Comment prévenir les risques d’incendie des engins de récolte ?

    La période des moissons est particulièrement à risque pour les incendies puisque s'y conjuguent plusieurs facteurs : des matières inflammables, des machines qui tournent, frottent, et peuvent générer une étincelle ou un échauffement, et des conditions atmosphériques favorisant la propagation du feu.

  • Machinisme : un printemps tranquille se prépare en hiver

    Même si les moissonneuses-batteuses ne servent que quelques semaines dans l’année à la moisson, on a besoin de compter sur elles en toute sécurité le moment venu. Pour cela, rien ne vaut un bon entretien et un hivernage sécurisé. Cette règle est aussi valable pour les tracteurs.