Se protéger des cyber risques n’est plus une option pour les entreprises

En France, la cybercriminalité explose. En 2017, le nombre d’attaques visant les systèmes informatiques des entreprises s’est multiplié, avec plus de 4100 attaques par jour. Le règlement européen intervient sur la protection des données personnelles et sanctionne, depuis mai 2018, les entreprises qui ne mettent pas en œuvre une politique de sécurité informatique suffisante.

Cyber-sécurité

Le ransomware : la menace principale des systèmes informatiques

Le ransomware est un programme malveillant qui chiffre vos données informatiques et demande de l'argent en échange de la clé de déchiffrement.

 

Lors d’une cyber-attaque, l’entreprise risque la corruption, la suppression ou la divulgation totale de ses données informatiques et la dégradation de son matériel. Une cyber-attaque peut altérer l’intégrité, la confidentialité du système d’information, voire engendrer un « déni de service », c’est-à-dire un blocage du réseau et/ou système. Une fois bloquée, l'entreprise ne fonctionne plus et subit une perte d'exploitation.

 

Amazon, Airbnb, Twitter et d'autres en ont fait les frais. Tout comme de grandes entreprises françaises comme Saint Gobain ou les usines Renault en juin dernier. Si ces grands groupes ont survécu à ces cyber-attaques, une entreprise moins solide aurait probablement disparu ou aurait subi des conséquences importantes.

 

Autre risque, lorsqu'une entreprise fournit et/ou exploite des données à caractère personnel, une cyber-attaque peut engager sa responsabilité civile et celle de son dirigeant. Elle se retrouve alors à devoir dédommager ses clients, ses fournisseurs et payer des frais conséquents.


La réforme de la protection des données personnelles pour les professionnels

Pour faire face à cette hausse de la cybercriminalité, la commission européenne a fait paraître au Journal Officiel, le nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles. Cette réforme a trois objectifs principaux et notamment celui de « Responsabiliser les acteurs professionnels traitant des données ».

 

Les entreprises doivent, depuis le 24 mai 2018, avoir une vision complète de leurs données pour trier les informations à protéger en priorité, mettre en place les mécanismes de chiffrement, les contrôles d'accès...


Votre assureur, votre partenaire privilégié dans la gestion des risques

Avec plus de 4 100 cyber-attaques auprès d’entreprises pas jour en France, ne pas être assuré contre la cybercriminalité peut s’assimiler à ne pas être assuré contre le risque d'incendie.

Les cyber-attaques peuvent être couvertes via une assurance ayant pour objectif de : 

  • Vous protéger des conséquences financières de la fraude et du piratage ;

  • Assurer la prise en charge des frais nécessaires à la reconstitution de vos données et des frais de justice et de communication « juridique » ; 

  • Vous proposer un accompagnement immédiat par des experts en gestion de crise.


À savoir

Parce que les cyber-attaques ne sont pas les seules menaces auxquelles votre entreprise peut être confrontée, découvrez les solutions Groupama pour protéger votre PME ou ETI.

Votre devis gratuit

Demander mon tarif
  • Cybersécurité-rebond

    PME & ETI

    Assurance cyber risques

    Protégez votre activité contre les atteintes à vos données et système d’information avec notre assurance cyber risques.

    Découvrir notre offre

Tous nos conseils pour les professionnels et entreprises

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties présentées, se reporter au contrat.


Contenu mis à jour le 02/01/2019