Protégez votre activité en circuits courts

Pour répondre à une demande de produits locaux, les agriculteurs innovent et lancent de nouvelles formules de circuits courts. Ces nouvelles facettes du métier demandent une protection adaptée.

Protégez bien votre activité en circuits courts

Le boom des formules en drive


D’après les chiffres du Ministère de l’agriculture et de l’alimentation, issus du dernier recensement agricole, plus d’un agriculteur sur cinq travaille en circuit court pour tout ou partie de sa production. 10 % des produits alimentaires sont vendus ainsi, avec au maximum un intermédiaire entre le producteur et le consommateur.

Si cela fait quelques années que les circuits courts ont le vent en poupe, l’actuelle crise sanitaire a accéléré la tendance. Les français ont repris le goût à la cuisine et c’est avec des produits locaux qu’ils passent aux fourneaux.

Pour répondre à cette attente, tout en leur apportant praticité et respect des mesures sanitaires, les agriculteurs ont redoublé d’énergie et misé sur de nouveaux modes de commercialisation.

Sites internet, drive fermier, distributeurs automatiques, place de marché numérique (un seul site vend les produits de plusieurs agriculteurs) avec livraison ou en « click and collect », quand on commande par internet et que l’on va chercher ses produits sur l’une des fermes partenaires… Nombreuses sont les nouvelles formules pour vendre en direct ses produits. D’après les chambres d’agriculture, le nombre et l’activité des drive fermiers a été multiplié par 4 depuis le confinement de mars 2020.


Nouveaux modes de commercialisation, nouveaux risques


Se lancer dans la transformation et la vente en circuits courts ramènera de la valeur ajoutée sur l’exploitation, en plus de permettre de renouer des échanges avec les consommateurs.

Mais qui dit nouvelle activité de transformation puis de vente, dit nouveaux risques à prévenir.

Pour éviter toute mauvaise surprise, cette nouvelle activité demande donc une couverture adaptée, pour compléter celle des risques habituels d’une exploitation, par celle des risques spécifiques à votre activité.

  • Transformation à la ferme :  en cas de contamination accidentelle de produits, Groupama prend en charge les frais liés au retrait, à la destruction et au remplacement des marchandises, les conséquences financières, ainsi que les frais de désinfection des locaux. Groupama prend également en charge les frais de réparation du préjudice causé à vos clients, ainsi que les frais de reconstruction d’image.

  • Vente sur les marchés ou en magasins : Groupama vous couvre en cas de mise en cause de votre responsabilité par un tiers par suite d’un dommage garanti mais aussi en cas de vol ou de dommages sur vos marchandises et vos matériels de vente.

  • Vente à la ferme : Groupama vous couvre contre les conséquences d’accident pour les clients qui viennent sur votre exploitation.

  • Vente par internet :  il est primordial de sécuriser son réseau informatique et de se protéger des cyber-risques, ces risques d’attaques via internet, qui vont de l’incursion de logiciels malveillants qui pompent des informations personnelles jusqu’à des escroqueries financières d’ampleur. Depuis le 1e janvier 2019, votre contrat Multirisques des exploitations agricoles inclut un socle de garanties face aux cyberattaques.


Nos conseillers à l'écoute pour vous aider

  • AGRI serres rebond

    Exploitants agricoles

    Vente en circuits courts

    La vente en circuits courts intéresse de plus en plus d'agriculteurs, car elle leur permet de créer valeur ajoutée et emplois. Vente directe, transformation, accueil à la ferme, avant de se lancer, il faut anticiper les risques à assurer.

    En savoir plus
  • Cybersécurité-rebond

    PME & ETI

    Assurance cyber risques

    Protégez votre activité contre les atteintes à vos données et système d’information avec notre assurance cyber risques.

    Découvrir notre offre

Tous nos conseils pour les exploitants agricoles

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat.


Contenu mis à jour le 04/05/2021