cerise groupama

 
Circulation des engins agricoles
 
  • Conduite en convoi : le point sur la réglementation

    Sur la route ou aux champs, les conditions de conduite, la signalisation et les règles de circulation d’un véhicule agricole, avec ou sans matériel attelé sont précises, y compris pour les engins hors gabarit ou encore les convois.
    En période de forte activité, pour travailler en toute sécurité, il est tout autant indispensable de signaler les travaux pour avertir les usagers de la route. Et, avec l’automne à notre porte, ses journées plus courtes et ses pluies parfois fréquentes, vous devez redoubler de vigilance lors de vos déplacements sur la voie publique avec les tracteurs et engins.

    Au-delà de 18 mètres de longueur, on parle de convoi

    La notion de « convoi »

    On considère comme « convoi » l’acheminement ou la circulation de marchandises, engins ou véhicules dont les dimensions ou la masse dépassent les limites réglementaires précisées dans le code de la route. Il peut s’agir par exemple des véhicules, matériels agricoles ou forestiers ou leur ensemble, machines agricoles automotrices, machines ou instruments agricoles remorqués.

    Classification des convois en fonction de leur longueur et de leur masse

    Le code de la route classifie les convois en deux groupes :
     

    • Groupe A : largeur comprise entre 2,55 et 3,5 mètres et longueur comprise entre 12 et 22 mètres s’il s’agit d’un véhicule seul et entre 18 et 22 mètres dans le cas d’un véhicule attelé.
    • Groupe B : largeur comprise entre 3,5 et 4,5 mètres et longueur comprise entre 22 et 25 mètres. Pour ces deux groupes, la masse maximale autorisée est de 40 tonnes. Les assemblages dont la largeur dépasse 4,50 mètres et la longueur 25 mètres, rentrent dans la catégorie des « transports exceptionnels ».

    Le point sur la signalisation

    Signalisation et éclairage des véhicules : la réglementation applicable

    Eclairage et signalisation : installer au moins un gyrophare et sur la route : allumer les feux de croisement de jour comme de nuit.

     

    Dépassement en largeur : apposer la signalisation à moins de 40 cm des extrémités gauche et droite. Installez 4 panneaux ou 4 feux d’encombrement (2 à l’avant du convoi et 2 à l’arrière). Les feux doivent être allumés de jour comme de nuit. Pour les convois du Groupe B, il est obligatoire de rajouter 2 panneaux « convoi agricole » rétroréfléchissants (1 à l’avant et 1 à l’arrière).

     

    Dépassement en longueur : la signalisation doit être installée à moins de 1 mètre de l’aplomb avant et arrière du véhicule et doit comporter les catadioptres latéraux.

    Concernant les outils portés à l’arrière :

    • entre 1 et 4 mètres : installer 3 panneaux (rayés, rouges et blancs) ou 3 bandes dont 2 sur les côtés, 1 à l’arrière ;
    • entre 4 et 7 mètres : installer 5 panneaux (rayés, rouges et blancs) ou 5 bandes dont 4 sur les côtés, 1 à l’arrière.

    Concernant les outils portés à l’avant :

    • entre 1 et 4 mètres : installer 3 panneaux ou 3 bandes dont 2 sur les côtés, 1 à l’avant.


    Pour les véhicules d’accompagnement : dans le cadre d’un convoi du groupe B, équiper le véhicule pilote d’au moins un gyrophare et d’un ou deux panneau(x) « convoi agricole » visible(s) de l’avant et de l’arrière, éclairé(s) la nuit, placé(s) verticalement le plus haut possible, ainsi que les feux de croisement allumés (de jour comme de nuit).

     

    Le véhicule d’accompagnement précède le convoi, sauf dans le cas de routes à chaussées séparées par le véhicule d’accompagnement alors placé en protection arrière du convoi.

    Signalisation des travaux en usage agricole

    Dépôt de boue sur la chaussée, ralentissement de la circulation ou mouvement de troupeaux constituent autant de « dangers temporaires ». À ce titre, ils doivent être signalés pour prévenir les usagers de la route et, dans tous les cas, assurer la sécurité des personnes. Si un accident survient, votre responsabilité peut être engagée pour les dommages causés à autrui.

    Le conseil Groupama :

    Lors de votre déplacement, pour éviter tout souci et signaler votre présence sur l’itinéraire, nous vous conseillons de vous rapprocher du gestionnaire de la route concernée :

    • pour la route nationale : La Direction Interrégionale des Routes (DIR) ;
    • pour la route départementale : Le Centre Technique Départemental (CTD) ou le Bureau d’Ingénierie de Proximité (BIP) ;
    • pour la route communale : Le Service Technique Municipal ou le Bureau d’Ingénierie de Proximité.

    Dans tous les cas, la gendarmerie nationale reste l’interlocuteur privilégié pour la réglementation pour le code de la route.

     

    À bord du véhicule, des éléments sont indispensables : gilet, triangle, extincteur, éthylotest...

    Pour le code de la route, le triangle est obligatoire. Vous devez également avoir une tenue haute visibilité à portée de main, conforme aux dispositions du code du travail, comme le gilet jaune.
    Employeurs de main d’œuvre, prudence ! Le code du travail, vous impose d’équiper vos salariés avec les EPI adéquats (Equipements de Protection Individuelle). Chauffeurs, y compris adhérents d’une Cuma, vous devez vous équiper d’un moyen de sécurisation en abord de circulation comme un gilet de haute visibilité. L’extincteur n’est pas obligatoire mais recommandé lors de certains travaux (transport de fourrage par exemple). Enfin, un éthylotest doit être présent dans la cabine du tracteur.

     

    Pour en savoir plus, contactez votre conseiller Groupama.
     

    * Source : Terre-net Média

     

    Publié le 25/08/2020

 
  • Assurance tracteurs et engins agricoles

    Assurance tracteurs et
    engins agricoles

    Protégez tous vos automoteurs et vos matériels agricoles : tracteurs neufs ou anciens, matériels attelés de dernière génération ou autres matériels agricoles.

  • Assurance responsabilité civile agricole

    Assurance responsabilité
    civile agricole

    Votre responsabilité civile agricole protégée, quel que soit votre activité ou le statut juridique de votre exploitation agricole.

 

Groupama vous conseille

  • Fichier des Véhicules Assurés : le point sur la réglementation

    Le 1er janvier 2019, les pouvoirs publics ont mis en place le Fichier des Véhicules Assurés, un dispositif qui a pour objectif de lutter contre le défaut d’assurance responsabilité civile automobile. Toutefois, une tolérance est accordée pour les véhicules agricoles mais leur inscription devient obligatoire à partir du 1er janvier 2022. Cette nouvelle réglementation n’est pas sans conséquences pour vos matériels agricoles.

  • Exploitants agricoles : évaluez et prévenez les risques professionnels

    Exploitants agricoles, vous êtes tenus d’évaluer et de prévenir les risques professionnels pour vous, vos salariés ou vos aidants-familiaux. Le Document Unique est aussi un bon moyen de prendre conscience des mesures de prévention à mettre en œuvre sur l’exploitation agricole.