Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, nous recueillons des informations pour mesurer l’audience, améliorer notre site, interagir avec vous et vous présenter des offres personnalisées. En les autorisant, votre navigation sera simplifiée.

Vous avez le droit de changer d’avis à tout moment en cliquant sur « Gérer mes cookies » en bas de chaque page Groupama.fr

Comment choisir parmi les différents extincteurs ?

Il suffit de quelques minutes pour qu’une simple flamme se transforme en un incendie rapidement incontrôlable. Il est donc important que les personnes sur place puissent intervenir immédiatement et procéder à l’extinction du feu dans les bonnes conditions et avec l'équipement adéquat.

Différents extincteurs

Quelle prévention mettre en place contre les feux ?


Savoir comment se comporter en cas d’incendie est non seulement essentiel pour vous protéger vous et vos proches, mais aussi pour assurer la sécurité des gens autour de vous. La prévention des risques d’incendie repose sur deux axes : la formation des personnes et la mise à disposition d’un matériel d’intervention rapide, à savoir des extincteurs. Vous devez notamment vous assurer que votre installation réponde parfaitement aux besoins en ce qui concerne la lutte contre un incendie : vos locaux bénéficient-ils de suffisamment d’extincteurs et de quel type ? Votre personnel sait-il différencier les multiples types d’extincteurs : les extincteurs à eau et à mousse, les extincteurs à poudre et les extincteurs à CO2 ?

Des types d’extincteurs adaptés à chaque classe de feu


Sachez qu’il existe plusieurs types de feux et que chacun se combat d’une manière qui lui est propre. Choisissez ainsi vos types d’extincteurs en fonction des risques spécifiques de chaque local que vous devez équiper, notamment s’il y a un risque d’explosion ou de réaction chimique due à la présence de produits hautement inflammables.


Les types de feux sont classés en 5 catégories :

  • classe a : feux de solides (papiers, cartons, bois…),

  • classe B : feux de liquides (alcool, acétone, solvant…),

  • classe C : feux de gaz (oxygène, butane, propane…),

  • classe D : feux de métaux (magnésium, aluminium, sodium…),

  • classe F : feux de matières grasses animales et/ou végétales (huile, etc.) sur les appareils de cuisson,

  • feux d’origine électrique qui correspondent à l’ancienne classe E.

Les extincteurs à eau et à mousse


Ces extincteurs sont à « action progressive ». Leur contenu doit être projeté avec une pression permanente sur le feu pendant une durée relativement importante (environ une minute) :

Un extincteur à eau avec additif et un extincteur à mousse s’utilisent dans les mêmes conditions :

  • utilisation : pour des feux de classe A et B (solides et liquides),

  • distance d’action : de 1,50 m à 2,50 m.

Les extincteurs à poudre et à CO2


Ces extincteurs sont à « effet choc ». Le maximum de produit doit être projeté sur le feu dans un minimum de temps. Les extincteurs à poudre et les extincteurs à CO2 ont des propriétés propres et ne s’utilisent pas dans les mêmes conditions :


extincteurs à poudre ABC : 

  • utilisation : pour des feux de classe A, B et C (solides, liquides et gaz),

  • distance d’action : de 3 à 4 m.

extincteurs à poudre BC : 

  • utilisation : pour des feux de classe B, C et F (liquides, gaz et graisses),

  • distance d’action : de 3 à 4 m.

extincteurs à CO2 (dioxyde de carbone) : 

  • utilisation : pour des feux de classe B (liquides),

  • distance d’action : de 1 m à 1,50 m.


À savoir

Pour les feux de classe D (feux de métaux), on n’utilise pas d’extincteurs mais du sable.

Les formats des différents extincteurs


Vous pouvez choisir vos tailles d’extincteurs en fonction des dimensions de vos locaux.

Les extincteurs portatifs (NF S 61-922 et NF EN 3-7) :


Ils sont conçus pour être portés et utilisés à la main ;
Ils pèsent 20 kg maximum.

Les extincteurs mobiles (NF S 61-922) :


Ils sont la plupart du temps montés sur roues ;
Ils pèsent plus de 20 kg.

Où placer vos extincteurs ?


Chaque personne présente ne doit pas avoir à parcourir plus de 15 m pour les atteindre,
la poignée de portage de l’appareil doit se situer à une hauteur maximale de 1,50 m.
Les extincteurs doivent être parfaitement visibles ou signalés.
Dans des zones à risques spécifiques comme un entrepôt de solides secs, placez l’extincteur adapté à moins de 5 mètres de la zone de danger.


Les extincteurs sont efficaces à condition d’être utilisés par des personnes connaissant bien leur manipulation : faites former le personnel municipal à leur utilisation. Prévoyez également des formations aux gestes de premiers secours spécifiques aux incendies.

Assuré Groupama

Groupama forme gratuitement 1 million de Français aux gestes de premier secours. Participez à l’une de nos formations avec un partenaire expert en découvrant les cessions disponibles près de chez vous.

Combien d'extincteurs faut-il pour être en conformité avec la loi ?


En matière de lutte contre les incendies, il est nécessaire de pouvoir réagir rapidement dès la détection d’un départ de feu. Il est ainsi essentiel de mettre l’accent sur la prévention et la détection d’un début d’incendie avec la mise en place d’un détecteur de fumée. Ce n’est toutefois pas la seule obligation légale prévue pour la lutte contre les risques d’incendie pour les collectivités locales. Il est également nécessaire d’avoir un nombre minimal d’extincteurs et autre matériel incendie :

  • Un extincteur à eau pulvérisée de 6 ou 9 litres pour 200 m², en comptant au minimum un extincteur par niveau d’immeuble ; 

  • Dans les locaux abritant une activité « industrielle », un extincteur pour 150 m² ; 

  • Des extincteurs appropriés pour les risques spécifiques. 

  • Vous devez installer des extincteurs dans tous les types de bâtiments, même s’ils ne sont pas occupés en permanence (salle polyvalente, gymnase…). Pour assurer la sécurité de vos locaux, même en l’absence de tout personnel, il est recommandé d’opter pour un dispositif d’extincteur automatique.

Le suivi de vos différents extincteurs


Faites établir des certificats de conformité. Faites appel pour cela à une entreprise certifiée (système de certification volontaire). Pensez également à transmettre une copie du certificat à votre assureur.


Pour vous assurer du bon fonctionnement de votre matériel incendie, faites-le vérifier tous les ans par une entreprise certifiée. Un compte-rendu de vérification périodique vous sera délivré, indiquant si l’installation est conforme ou non ; le cas échéant, les points de non-conformité sont spécifiés. Pensez également à transmettre une copie à votre assureur.

À savoir

Tenez un registre de sécurité que vous ferez signer par l’installateur après l’installation initiale, et par le vérificateur après la vérification annuelle.

Nos conseillers à l’écoute pour vous aider

Tous nos conseils pour les collectivités

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.


Contenu mis à jour le 27/12/2021