cerise groupama

 
 
  • Nouveauté pour la campagne 2020 : l’orge de printemps couvert par l’assurance chiffre d’affaires de Groupama

    Dans un contexte d’instabilité climatique et de volatilité des prix, l’assurance chiffre d’affaires de Groupama intègre une nouvelle culture dans son dispositif d’assurance pour la campagne 2020.

    Un climat qui se modifie, avec des conséquences pour les récoltes

    Depuis 1900, la température moyenne sur notre territoire a augmenté de 1,4°C. Et cela a des conséquences ! Ainsi, on voit le nombre de jours de gel diminuer et on compte de plus en plus de jours à plus 25°C.

     

    Côté précipitations, si leur nombre à peu évolué au cours du XXIe siècle, on remarque cependant de forts contrastes saisonniers et ultra-localisés. Au mois de juin, les conséquences de ce dérèglement climatique ont été dramatiques pour l’ensemble des cultures. La tempête Miguel, phénomène rare à cette époque de l’année, a parfois ruiné plus de 80 % de la récolte, touchant aussi le blé, le colza et les orges.

     

    Mais, pour cette campagne 2019, c’est encore et surtout la sécheresse qui est venue perturber les cultures, avec des impacts sur les semis de colza, empêchant les levées, avec des conséquences sur les rendements et le prix.

    La sécheresse a d’abord frappé le territoire de juin à novembre 2018, puis elle a continué à sévir dans de nombreuses régions au cours du printemps 2019, jusqu’à la mi-août touchant la totalité des cultures de printemps et localement les cultures d’hiver, avec des pertes de rendement très importantes en maïs notamment.

    Fluctuation permanente des rendements et du prix

    Du côté des cours, le mois août 2019, a vu les prix de l’ensemble des produits agricoles baisser pour le deuxième mois consécutif (- 2,5 % pour les céréales).

    Le blé tendre a poursuivi sa décrue (- 2,2 %), les bons rendements des premiers blés de l’année 2019 en France et dans le monde ayant pesé sur les cours.

    Le maïs a légèrement baissé (- 0,4 %, après avoir augmenté de + 8,8 % en juin), dans un contexte de bonne récolte en Amérique du Sud et en dépit des inquiétudes suscitées par la sécheresse ayant sévi en Europe.

     

    Ainsi, avec des cours élevés en 2018, et un repli constaté ces derniers mois depuis l’annonce de récoltes abondantes pour la campagne 2019, le prix des céréales marque sensiblement le pas en août 2019 par rapport à 2018 et à la moyenne constatée ces 5 dernières années. Alors que pour le colza, bien que la récolte soit en diminution en France et dans l’UE, la demande en biocarburant soutient le prix, malgré d’importants stocks mondiaux.

     

    On ne peut que le constater, depuis 10 ans, les fluctuations du prix des matières premières s’intensifient, dans un contexte de volatilité et de diminution de l’intervention des pouvoirs publics. Quand s’y ajoutent les événements climatiques, les exploitants voient leur chiffre d’affaires subir d’importantes variations. Pas facile alors, de prévoir des investissements ou même de dégager un revenu.

    Un chiffre d’affaires minimum garanti dès la souscription

    Pour assurer la pérennité de leur exploitation et sécuriser leurs revenus, les agriculteurs ont besoin de réaliser un chiffre d’affaires qui va couvrir à minima leurs coûts de production.

     

    Pour protéger ce chiffre d’affaires, Groupama propose, pour le blé tendre d’hiver, le colza d’hiver, le maïs grain, l'orge d'hiver et de printemps, l’offre « Objectif Stabilité » qui permet de couvrir les pertes de chiffre d’affaires résultant soit des pertes de rendements liées aux aléas climatiques garantis, soit de la baisse du prix de vente des cultures entre la souscription et la récolte, soit de la combinaison de ces deux événements.

    Lors de la souscription, l’exploitant agricole détermine le niveau de chiffre d’affaires qu’il souhaite garantir (ce chiffre d’affaires s’appuie notamment sur ses rendements historiques et sur les prix des marchés à terme Euronext, déduction faite de la franchise choisie).

     

    À la récolte, si le chiffre d'affaires retenu est inférieur au chiffre d'affaires garanti, alors Groupama indemnise la différence. Le chiffre d'affaires retenu à la récolte correspond au produit du rendement retenu à la récolte par la moyenne des prix observés sur le marché à terme Euronext au cours des mois de juillet, août et septembre pour le blé tendre d’hiver, l’orge d’hiver, l'orge de printemps et le colza d’hiver, et de septembre, octobre et novembre pour le maïs grain.

    L’indemnité est versée dans les 30 jours qui suivent la réception de l’ensemble des éléments permettant le calcul du chiffre d’affaires retenu à la récolte.

     

    Bon à savoir :

    « Objectif Stabilité » est une solution de lissage et de sécurisation du revenu, qui complète la gamme des produits d’assurance contre les risques climatiques (comme l’assurance grêle/tempête ou l’assurance multirisques climatiques) en intégrant des données économiques.

     

    Cette assurance est éligible aux subventions des pouvoirs publics pour la partie de la cotisation relative à la couverture de la perte de rendement.

    Pour les conditions et les limites des garanties, se reporter au contrat.

     

    Sources : 

    http://agreste.agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/2019_140_Inforapprix.pdf

    https://www.insee.fr/fr/statistiques/3640371

    https://www.insee.fr/fr/statistiques/3620933

    https://www.insee.fr/fr/statistiques/4219725

     

    Publié le 04/11/2019

 
  • objectif stabilisé

    Assurance chiffre d’affaires
    de vos cultures

    Sécurisez le chiffre d’affaires de votre blé tendre d’hiver, colza d’hiver, maïs grain, orge d'hiver et de printemps, dès le semis, avec l’assurance du chiffre d’affaires de vos cultures, Objectif Stabilité.

  • Assurance climatique

    Assurance multirisque climatique

    Protégez vos cultures contre les aléas climatiques dans le cadre d’un contrat personnalisable. Vous protégez vos rendements et vous sécurisez financièrement votre exploitation.

 

Groupama vous conseille

  • Protéger ses récoltes des risques climatiques

    Tempête, sécheresse, grêle, autant d’événements météorologiques qui peuvent ruiner des récoltes et mettre à mal une exploitation. Les contrats d’assurance multirisques climatiques, souvent appelés assurance récoltes, permettent de protéger son entreprise de ces aléas climatiques de plus en plus fréquents.