Accueil   >  Conseils   >  Conseils habitation   >  Gare à l'intoxication au monoxyde de carbone !

Conseils Assurance Habitation

Gare à l'intoxication au monoxyde de carbone !

Le monoxyde de carbone (CO) est la 1ère cause de mortalité par intoxication en France. La période de chauffe est particulièrement favorable à ces intoxications : les trois quarts d’entre elles se produisent d’octobre à mars. Alors, pour ne pas devenir une victime toute désignée, Groupama vous conseille…

Savoir reconnaître l’intoxication par le monoxyde de carbone

Parce que le monoxyde de carbone est un gaz inodore et invisible, l’intoxication est très sournoise.

Grande fatigue, maux de tête, vertiges, nausées, confusion mentale sont des signes qui doivent vous alerter et vous faire prendre conscience de l’intoxication. Dans une forme aiguë, l’intoxication peut entraîner une perte de connaissance, une paralysie musculaire, voire le coma. Elle peut s’avérer mortelle en moins d’une heure.

Ces symptômes peuvent être le signe de la présence de monoxyde de carbone dans votre habitat : pensez-y !

 

Quelles sont les causes de l'intoxication au monoxyde de carbone ?

Cette intoxication est due à la mauvaise combustion du gaz, du charbon, du bois, du fioul au sein d’appareils de chauffage, de production d’eau chaude…

Attention également, aux cheminées décoratives qui fonctionnent à l’éthanol et qui sont sources de production de monoxyde de carbone.

Ainsi, les appareils de chauffage défectueux, la ventilation insuffisante des locaux, ou encore la mauvaise utilisation d’appareils d’appoint sont responsables chaque année d’accidents dramatiques.

 

Quelles sont les principales sources dans la maison ?

  • La chaudière (42 % des intoxications)
  • Le chauffe-eau (11%)
  • Le poêle/radiateur : (8%)
  • L’insert (foyer fermé de cheminée) et la cuisinière : 6% chacun
  • Le chauffage d’appoint, les barbecues, le groupe électrogène arrivent ensuite.

 

Comment limiter les risques ?

  • Ne bouchez jamais les grilles d’aération notamment dans la cuisine, la chaufferie, la salle de bain et aérez votre maison tous les jours et surtout l’hiver.
    Bon à savoir : 
    - Le défaut d’aération a été mis en évidence dans plus de la moitié des intoxications par le monoxyde de carbone,
    - Si une pièce est insuffisamment aérée, la combustion au sein des appareils sera incomplète et émettra du monoxyde de carbone.
  • Faites vérifier annuellement vos appareils de chauffage et de production d’eau chaude par un professionnel qualifié et pensez également à faire effectuer un ramonage mécanique de vos conduits et cheminées au moins une fois par an.
    Bon à savoir :
    - L’utilisation de produits chimiques pour le ramonage ou la simple aspiration des suies ne remplace pas le ramonage mécanique (obstruction du conduit de cheminée par des nids d’oiseaux, résidus de suie sur les parois…).
  • N’utilisez pas d’appareils de chauffage de fortune (porte de four allumée) ou d’appareils destinés exclusivement à l’extérieur (groupe électrogène, barbecues…).
  • Ne détournez pas de leur usage les chauffages d’appoint simplement destinés à être utilisés par intermittence et non en continu (ex : chauffage non relié à un conduit d’évacuation).
  •  Vous pouvez équiper votre logement de détecteurs de monoxyde de carbone, destinés à vous alerter de la présence de ce gaz.
    Mais, attention, cet équipement ne vous dispense pas des règles d’entretien et de vérification de vos appareils, d’aération des locaux…

 

Bon à savoir

  • Malgré l’obligation déjà existante d’entretien annuel des chaudières, 30 à 50% des chaudières ne seraient pas entretenues, alors que cet appareil est en cause dans 42% des intoxications au monoxyde de carbone.
  • Pour renforcer le contrôle des chaudières, de nouvelles obligations sont dorénavant imposées, comme le contrôle du rendement de l’appareil mais aussi la mesure des émissions de polluants atmosphériques comme le monoxyde de carbone.
  • Le professionnel peut imposer l’arrêt de l’appareil jusqu’à la réparation si la teneur en monoxyde de carbone est trop importante.

Conseil mis à jour en avril 2014

  ok

DEVIS ET SOUSCRIPTIONS

CONTACTS

Un conseiller me rappelle

Je contacte un conseiller

Un sinistre ?