L'assurance santé Groupama pour séniors
 

Je pars à la retraite

 
 

Une nouvelle vie commence !

Le moment de partir en retraite arrive à grands pas. Pour franchir ce cap, vous devez effectuer de nombreuses démarches : faire le point sur votre pension, organiser votre départ, estimer votre nouveau budget... Voici nos conseils pour gérer au mieux cette transition vers votre nouvelle vie

 

Faire preuve d’anticipation !

> En vérifiant l’exactitude des informations qui vous sont envoyées
 
Au cours de votre carrière, vous avez régulièrement reçu des informations concernant votre retraite. Que ce soit votre Relevé Individuel de Situation (à partir de 35 ans tous les 5 ans) ou votre Estimation Indicative Globale (à partir de 55 ans tous les 5 ans), il est important de vérifier ces informations. En effet, si vous constatez une anomalie, il est encore temps d'effectuer les réclamations éventuelles auprès de votre caisse de retraite. Pour consulter votre RIS, il faut vous connecter sur le site de l'Assurance retraite via votre espace personnel.
Votre carrière comporte des périodes pour lesquelles vous n'avez pas ou peu cotisé? Dans certains cas, vous pouvez racheter des trimestres pour compléter votre carrière, renseignez-vous auprès de votre caisse de retraite.
 
> En déterminant la date de votre départ
 

Votre âge de départ est lié à votre date de naissance. Mais il dépend aussi du choix qui sera le vôtre : départ dès l'âge légal ? à taux plein ou avant? Cette date devra être formalisée auprès de votre employeur. Soyez vigilant à faire coïncider la fin de votre travail et le début d'ouverture du droit à la retraite afin d'éviter toute interruption de vos revenus. En effet, le dernier trimestre d'activité ne sera pas validé s'il est incomplet : pour ne pas le perdre, fixez comme point de départ à la retraite le 1er jour d'un trimestre civil (1er janvier, 1er avril, 1er juillet, 1er octobre).

 

> En adoptant le bon rétro-planning
  •   Un an avant :
Quel que soit l'âge auquel vous souhaitez prendre votre retraite, faites le point sur   votre future retraite environ 1 an avant la date   prévisible de votre dépôt de dossier.   Le plus simple est de solliciter un entretien auprès de votre caisse de retraite (base   et/ou complémentaire).
 
  •   Six mois avant :
C’est à vous de demander le paiement en demandant la liquidation de votre retraite
Déposez votre dossier auprès de caisses de retraite (base et complémentaire) 4   mois à l'avance, pour éviter tout retard de paiement à la date prévue. Ce délai   convient si votre dossier est simple ou vérifié par avance.
Pour un dossier plus   complexe (employeurs nombreux, passage du public au privé   ou inversement, travail à l'étranger...) prenez plus de marge. 
Demandez la liquidation de votre retraite. C'est la dernière étape qui permet de   reconnaître et de faire circuler vos droits à la retraite.
Faites le point sur vos dispositifs retraite d'entreprise : déblocage d'épargne retraite   entreprise, indemnités de départ en retraite,...

 

Formalisez votre départ

Faire valoir ses droits à la retraite n'est pas automatique. Il faut en faire la demande. C'est à vous de prévenir votre employeur et d'organiser votre départ de l'entreprise.

> Auprès de votre employeur

Vous déterminez la date vous-même, mais pensez à l'avertir suffisamment tôt, car un préavis doit souvent être effectué. Le mieux est d'envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception.

 

> Auprès de votre caisse de retraite

Vous devez absolument en faire la demande à la fois pour la retraite de base et pour la retraite complémentaire. Si vous avez cotisé à plusieurs régimes au cours de votre carrière (salarié, exploitant ou salarié agricole, artisan, fonctionnaire...), vous devrez peut-être contacter plusieurs organismes.

 
Retraite de base :

  •   Si vous êtes salariés, votre caisse de retraite est la CNAV (Caisse nationale   d'assurance vieillesse)
     
  •   Si vous êtes non salariés :
  Pour les artisans, commerçants et industriels : c'est le Régime Social des   Indépendants (RSI)
  Pour les salariés agricoles, c'est la MSA
  Pour les professions libérales : c'est la CNAVPL (Caisse nationale   d'assurance vieillesse des professions libérales)
  Vos cotisations se transforment en trimestres qui serviront au calcul de votre pension   pour la retraite de base.
 
  Vous devez remplir le formulaire cerfa n°10916•06 de demande de retraite du régime   général.
  Il faut également remplir le formulaire cerfa n°13419•02 de déclaration de cessation   d'activité salariée au régime général.
  La demande peut être adressée à votre caisse de retraite ou faite directement sur le   site www.lassuranceretraite.fr
 
Retraite(s) complémentaire(s) :
Vous cotisez à au moins une caisse de retraite complémentaire : l'AGIRC-ARRCO (organisme fédérateur des institutions de retraite complémentaire pour les salariés, les cadres et assimilés)
Les cotisations se transforment en points de retraite, qui serviront au calcul de votre de retraite complémentaire
 
Un formulaire est disponible sur Internet et vous pouvez également faire votre demande directement auprès de l'Arrco pour les non cadres ou, pour les cadres, de l'Agirc  

 

 Pour constituer son dossier :
 
Vous devez remplir le formulaire "Demande de retraite personnelle". Il est téléchargeable ici sur le site de l'assurance retraite.
 
Il faut joindre :
  - un relevé d'identité bancaire (RIB) ;
  - une photocopie de votre dernier avis d'impôt sur le revenu ;
  - une copie de votre carte d'identité ou passeport ou toute autre pièce justificative   d'état civil et de nationalité .
  En fonction de votre situation, d'autres documents s'ajoutent :
  - Si vous avez déclaré avoir eu ou élevé des enfants, vous devrez fournir une copie   de votre livret de famille tenu à jour ou un extrait d'acte de naissance des enfants.
  - Si vous êtes salarié, vous devrez communiquer une copie de vos bulletins de   salaire de la dernière année; pour justifier votre cessation d'activité, vous devrez   remplir une déclaration.
  - Si vous êtes demandeur d'emploi au moment de votre demande de retraite, votre   attestation Pôle Emploi doit être fournie.
 
  La notice jointe au formulaire indique toutes les pièces justificatives nécessaires au cas par cas.