Arrêter de fumer : une meilleure prise en charge

 
 
Depuis le 1er novembre 2016, le Ministère de la santé a décidé d’encourager l’arrêt du tabac. La prise en charge des produits de substitution est désormais la même pour tous : 150 € chaque année. Comment ça marche.
 

1ère étape : se procurer une ordonnance

L’arrêt du tabac passe par un traitement adapté et un dosage personnalisé des substituts nicotiniques, afin de multiplier les chances de succès.  C’est pourquoi, une ordonnance est nécessaire pour être remboursé.
Elle peut vous être délivrée par différents professionnels de santé :
  • Médecin traitant
  • Médecin du travail
  • Sage-femme
  • Chirurgien-dentiste
  • Infirmier
  • Masseurs kinésithérapeute
 
A savoir : cette ordonnance doit être consacrée exclusivement aux produits qui permettent le sevrage tabagique et sont clairement inscrits sur une liste bien définie : aucun autre traitement ne doit y figurer.
 

2ème étape : se rendre en pharmacie 

Pour vous procurer les substituts nicotiniques prescrits, présentez votre carte Vitale et votre ordonnance au pharmacien. Vous devez avancer l’argent car le tiers-payant n’est pas prévu dans ce cas.
 

3ème étape : se faire rembourser par son assurance maladie  

- 1er cas : votre pharmacien transmet directement une feuille de soins électronique à votre caisse d’assurance maladie, via la carte Vitale
- 2ème cas : votre pharmacien  vous remet une feuille de soins papier que vous envoyez vous-même à votre centre d’assurance maladie.
Rappel : votre assurance maladie vous rembourse à hauteur de 150 €.
 
A savoir : le prix des substituts nicotiniques étant libre, soyez vigilant sur le choix de votre pharmacie. Les prix peuvent aller du simple au double.
 

4ème étape : compléter ce remboursement par son assurance complémentaire santé 

Si votre traitement dépasse le coût des 150 €, vous pouvez bénéficier d’un remboursement complémentaire. Renseignez-vous auprès de votre assureur santé.
 
Assuré Groupama, vous bénéficiez :
1 - d’un remboursement complémentaire dans la limite de 50 € par an et par bénéficiaire qui vient s’ajouter aux 150 € remboursés par l’assurance maladie, pour les substituts nicotiniques prescrits sur l’ordonnance initiale,
2 - en complément, pour les bénéficiaires du contrat Groupama Santé Active, un  forfait prévention d’un montant de 40 à 100 €  selon la formule choisie. Il couvre tout type de traitement anti-tabac telle l’hypnose ou la cigarette électronique.
 
Pour les conditions et limites des garanties, se reporter au(x) contrat(s)
 

Mis à jour le 2 janvier 2017