cerise groupama

 

Conseils pour éviter l’accident de barbecue

Barbecue

 


Le barbecue est l’incontournable des jardins aux beaux jours. L’occasion de rappeler quelques mesures pour éviter un accident de barbecue, qu’il s’agisse de brûlures, incendies ou encore intoxications.


Réduisez les risques avec un appareil aux normes

Qu’il soit à bois ou à charbon, que votre barbecue soit électrique ou à gaz, vérifiez le point suivant avant l’achat. Votre barbecue doit être conforme aux normes de sécurité NF, pour tenir compte des différentes techniques d’allumage(1). A vous, ensuite, de lire attentivement la notice d’utilisation pour parer à un début d’incendie ou à des brûlures.

Installez correctement le barbecue pour prévenir l’accident

Au moment de l’achat de votre barbecue, privilégiez sa stabilité : préférez ceux qui ont 4 pieds plutôt que 3. Vous l’installez dans le jardin ? Choisissez un lieu doté d’une surface plane, éloigné des zones inflammables (haies, feuilles...). Ne faites jamais de barbecue à couvert, sous un auvent ou dans le garage même ouvert ! L’idéal est de prévoir une installation fixe en briquettes ou en ciment. Et pensez à l’orientation du vent avant de le positionner.

 

A savoir : avant de faire un barbecue, renseignez-vous sur vos droits auprès de votre mairie et de votre copropriété si vous êtes en appartement. Dans certaines zones à risque « incendie », les barbecues extérieurs sont interdits ou limités à certaines périodes. Dans de nombreuses copropriétés, pas question de faire un barbecue sur le balcon ou la terrasse.

 

Assuré Groupama : barbecue en famille, entre amis, ne prenez pas de risque inconsidéré. Et parce que cela n’arrive pas qu’aux autres (malheureusement) avez-vous pensé à vous protéger vous et vos proches ? La garantie des accidents de la vie de Groupama vous épaule dans les aléas du quotidien.

 

Vigilance lors de l’allumage du barbecue

Eloignez les enfants. Ils sont curieux, à la hauteur des flammes et en première ligne lors d’un accident. Chaque année, le ministère de la Santé recense en moyenne 200 personnes victimes de brûlures graves de barbecue dont 15 % d’enfants. Découvrez nos conseils dans ce cas.

Ensuite, attention au sens du vent, pour éviter les retours de flamme. Oubliez les liquides inflammables (white spirit, alcool à brûler...) pour démarrer le feu. Les projections d’alcool inflammable sont responsables de nombreux accidents de barbecue. Utilisez des allumettes longues pour éviter les brûlures !

N’employez pas les blocs allume feu des cheminées : ils contiennent des matières chimiques pas très bonnes pour la cuisson des aliments. Ne rajoutez pas de liquide inflammable sur les braises pour « doper » votre feu.

 

A savoir : les allume-barbecue sont une aide précieuse à l’allumage. Rangez-les ensuite hors de portée des enfants pour éviter toute ingestion et intoxication.

 

Attentifs pendant la cuisson

Surveillance et bon matériel

Utilisez du matériel adapté en privilégiant les ustensiles à long manche (longue fourchette, pince, pique) pour poser et récupérer les aliments. N’hésitez pas à porter des gants ou maniques et un tablier.

Surveillez sans cesse les enfants, évitez qu’ils ne jouent autour du barbecue pendant et après la cuisson.

Ayez à portée de main sable, seau pour faire face à un début d’incendie.

Réagir en cas de brûlure de barbecue

Si la brûlure est légère, il faut refroidir la peau avec de l’eau tempérée. Si elle est trop étendue, demandez l’avis d’un médecin. N’hésitez pas à contacter le 15 (SAMU) ou le 18 (pompiers)

Contrôlez le barbecue après la cuisson

La cuisson est achevée ? Grattez immédiatement la grille de manière à faire tomber dans la braise restante les graisses, restes d’aliments et sucs accumulés. Un bon moyen de tout brûler. Et c’est juste indispensable avant de nettoyer la grille à fond, une fois refroidie.

 

A savoir : ne déplacez jamais votre barbecue allumé. Assurez-vous que les braises sont froides avant de les enlever du barbecue.

 

Barbecue et cancer, une idée reçue ?

Cuire des aliments à des températures élevées, au barbecue, peut entraîner la formation en surface de composés chimiques dont certains ont des propriétés cancérigènes (HAP pour hydrocarbures aromatiques polycycliques). Voilà pourquoi l’ANSES(2) conseille de suivre plusieurs règles :

  • une cuisson à la chaleur des braises et non en contact direct avec les flammes. Pour avoir une température maximale de 200 °, la grille doit être à au moins 10 cm des braises si votre barbecue a une cuisson horizontale,
  • évitez de faire cuire des viandes trop grasses. Dégraissez-les avant ou recouvrez les braises d’un tapis de cendres. En effet la chute des graisses provoque flammes et fumées qui contribuent à former des composés nocifs sur la viande cuite,
  • si vous utilisez des allume-feu, attendez qu’ils aient complétement brûlé avant de faire griller la viande,
  • ne mangez pas de viande brûlée ou d’aliments entrés en contact avec les flammes.

 

Ces conseils sont valables également pour les femmes enceintes. Profiter d’un barbecue pendant une grossesse ne pose aucun problème à ces conditions.

 

A savoir : en respectant les recommandations de cuisson et les principes d’utilisation des barbecues et des systèmes d’allumage, le risque d’être surexposé aux composés chimiques nocifs est relativement limité, selon les données scientifiques de l’ANSES.

 

Assuré Groupama : le contrat Garantie des Accidents de la Vie Groupama propose 3 seuils d’intervention : 5 %, 10 % et 30 % d’invalidité. Plus le taux choisi est faible, mieux vous êtes couvert. Un « plus » du contrat : en optant pour le seuil de 5 %, vous bénéficiez d’une indemnité forfaitaire minimum de 300 € dès 1% d'invalidité permanente et jusqu'à 1000 € pour 4 % d'invalidité permanente.

 

 

 

(1)Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’Afnor

(2)ANSES, Agence nationale de sécurité sanitaire

 

Dans les conditions et limites prévues au contrat


Publié le 24 mars 2020