Simulateur et bilan retraite : 
pour optimiser son épargne retraite

 




 Estimer le montant de sa future retraite et trouver les solutions d’épargne retraite qui permettront de la compléter, tels sont les objectifs d’un  bilan retraite. Les simulateurs retraite permettent de faire le point et de déterminer le niveau des revenus complémentaires souhaités pour  compléter sa pension.
 



Etape n°1 : utiliser un simulateur retraite

L'utilisation d'un simulateur retraite est intéressant pour plusieurs raisons:
  • en fonction de la date que vous prévoyez pour votre départ à la retraite, il vous permet de vous faire une idée des pensions versées par les régimes obligatoires auxquels vous cotisez : pension du régime de base et pension des régimes complémentaires.
  • c’est aussi, en fonction du niveau de revenus souhaité et du temps restant, le moyen de réfléchir à la constitution de l’épargne retraite nécessaire pour disposer des revenus complémentaires souhaités, une fois à la retraite.
 
Pour remplir le simulateur retraite facilement, voici les informations utiles :
  • date de naissance,
  • date de votre entrée dans la vie active,
  • profession et salaire actuel,
  • prévision d’évolution de vos revenus d’ici votre départ en retraite.
Si vous souhaitez une reconstitution de carrière précise, n’oubliez pas de préciser le détail des professions exercées si vous en avez eu plusieurs.
Enfin, sachez que vous pouvez imprimer le résultat de votre estimation.
 
A savoir
Le simulateur retraite Groupama vous permet de faire les calculs pour vous comme pour votre conjoint.
 

Etape n°2 : faire un bilan retraite

Chaque situation est unique et il est important d’être accompagné : c’est le moment de rencontrer votre conseiller pour faire un bilan retraite.  Avec lui, vous étudiez tranquillement les différentes solutions possibles à partir de situation d’épargne et de vos possibilités d’épargne futures.
A l’issue de cet entretien, vous choisissez celles qui vous conviennent, y compris celles qui vous permettent de défiscaliser une partie de vos revenus actuels.
 

Mis à jour le 26 février 2016