Que faire en cas d’accident de ski ?

Que faire en cas d’accident de ski ?
 

L’accident de ski est souvent présent à l’esprit au moment du départ. Pour l’éviter suivez les conseils de prévention. Et en présence d’un accident de ski, adoptez les bonnes attitudes. N’oubliez pas, en cas de pépin, de faire jouer les services d’assistance de vos assurances. Ils sont là et vous les ignorez souvent !


Accident de ski : vos premiers réflexes

Sécuriser et signaler la victime d’un accident de ski

Pour éviter un « sur-accident » vous devez avertir les autres skieurs de la présence de la victime. Plantez vos skis en croix dans la neige avec vos bâtons en soutien, à quelques mètres du blessé en amont. L’idéal est qu’une personne reste positionnée à cet endroit pour alerter sur l’accident, surtout s’il a eu lieu dans une zone avec peu de visibilité (forêt, derrière une bosse…).
Ensuite, prenez des nouvelles du blessé ou mettez-le en position latérale de sécurité s’il est inconscient.
Repérez le lieu de l’accident avec le nom et le numéro inscrit sur la balise la plus proche. Il y en a une tous les 200 m le long des pistes. Avertissez les secours, c’est-à-dire le service des pistes, en les contactant par téléphone (numéro sur les plans des pistes) ou en allant prévenir un agent au départ d’une remontée mécanique. Soyez le plus précis possible sur le lieu de l’accident, les informations sur la victime (âge, sexe, type et zone de douleurs, circonstances de l’accident).
 
A savoir :
40% des personnes ayant un accident sur piste ont besoin de l’intervention de secouristes pour revenir à la station(1)

Veiller le blessé

Le froid est l’ennemi n°1 en montagne. Employez blouson, écharpe pour éviter un contact entre la victime et le sol gelé. Et attendez avec elle les secours.

Accident de ski : quelles garanties d’assistance ?

Les risques liés aux sports d’hiver peuvent être pris en charge par différents contrats d’assurance.

Informez vos proches

En cas d’accident de ski, un des premiers réflexes est de prévenir vos proches. Qu’ils soient en station ou restés chez vous, il n’est pas toujours aisé de les informer de la situation sereinement. Les garanties d’assistance prévues dans de nombreux contrats d’assurance proposent de transmettre un message urgent ou de se mettre en relation directe avec vos proches. Un service d’assistance qui se révèle bien pratique en de telles circonstances !
 
Assuré Groupama :
cette garantie fait partie de votre contrat d’assurance auto, votre assurance santé, votre multirisques habitation ou encore la garantie des accidents de la vie (GAV). Faites le point sur vos contrats avant de dévaler les pistes ! Et n’oubliez pas aussi les assurances de votre carte bancaire.

Prise en charge des frais de recherche et de forfait

Vous devez faire face à des frais de transport vers la station (le secours sur les pistes est désormais facturé !), à la perte du forfait de ski… Regardez bien les garanties proposées dans vos contrats d’assurance car elles peuvent aussi jouer dans de nombreux cas.
 
Assuré Groupama :
la garantie Assistance aux Personnes en déplacement intervient : elle prend en charge, une fois par an, , dans les conditions et limites fixées au contrat, les frais de recherche en montagne, les frais de descente (traineau, hélicoptère…) et les jours non utilisés du forfait de ski pour la personne accidentée, si le forfait est supérieur à 3 jours (selon la limite au contrat). Cette garantie s’applique quel que soit le membre de la famille blessée !

Accident de ski : qui est responsable ?

Des responsabilités diverses

Sur la neige, comme sur la route, les responsabilités peuvent être multiples. Vous blessez un skieur, vous ferez jouer votre assurance responsabilité civile vie privée.
Vous êtes vous-même blessé et le skieur responsable est identifié, c’est sa garantie responsabilité civile vie privée qui prendra en charge les frais liés à votre accident.
Si vous vous êtes blessé tout seul, vous pouvez faire jouer la garantie des Accidents de la vie selon la gravité des conséquences de votre accident. Découvrez précisément quelle assurance faire jouer en fonction de votre situation.
 
A savoir :
vous faites du hors piste ? Attention, la plupart des contrats d’assurance excluent cette pratique. Contactez votre conseiller pour envisager de l’adapter.

Règles à respecter en montagne

  • Le skieur en aval (en-dessous de vous) est prioritaire.
  • Il est essentiel de maîtriser sa vitesse et sa trajectoire : est responsable lors d’un accident de ski celui qui skie trop rapidement sur une piste débutants, en bas des pistes, à l’approche des files d’attente.
  • Attention aux arrêts et dépassements dangereux. Il est essentiel de rester visible et prévisible pour les skieurs qui arrivent au-dessus de vous.
  • Le balisage des pistes, la signalisation sont des éléments de sécurité. Ne pas les respecter expose à un risque d’accident avec les autres usagers.
 
A savoir :
vous perdez un ski qui percute un autre skieur. Vous êtes responsable de l’accident.

Accident de ski : nos conseils prévention

L’accident de ski ça s’évite. Et le risque est accru pour les débutants, notamment les 4 premiers jours de pratique : 2 fois plus de risques d’accidents de ski(1) ! Donc pour mettre toutes les chances de son côté, rappel des bonnes pratiques à mettre en œuvre.

Eviter l’accident de ski en s’entraînant, s’informant

Préparez votre corps plusieurs semaines à l’avance avec des exercices pour renforcer votre endurance (marche, natation, gymnastique, vélo).
Pensez à l’échauffement avant de vous élancer sur les pistes. Et soyez prêt : plan des pistes en poche ou sur le téléphone, à jour des prévisions météo du jour et des ouvertures ou fermetures de pistes et de remontées.

Se protéger avec casque, fixations efficaces…

A savoir :
les collisions c’est, aujourd’hui, 13 % des accidents sur les pistes(1). Pensez à porter un casque, y compris vous les adultes.
Equipez-vous avec un matériel adapté à votre sport, votre niveau et votre morphologie ou faites-le entretenir :
  • adoptez des protections de poignet pour réduire le risque de fractures et d’entorses en cas de chute,
  • réglez correctement les fixations chaque année pour limiter les entorses du genou. Réglez plus légèrement (-15 %) les fixations des femmes et débutants.
 
Optez pour des lunettes vraiment efficaces. L’indice de protection 4 est recommandé pour vos verres en haute montagne et pour le ski sur glacier. N’oubliez pas qu’il est interdit de conduire avec ce type de lunettes. Plus bas, l’indice 3 suffit.
 
A savoir :
découvrez les conseils de la Fédération française de ski pour vous faire plaisir en prenant toutes les précautions, que vous soyez adepte des espaces free style ou du ski alpin.
 

(1) L’accidentologie des sports d’hiver saison 2016-2017, dossier de presse 2018, Médecins de montagne.

Mis à jour le 21 octobre 2019