Que faire en cas de grand froid ?

Que faire en cas de grand froid ?
 

Quand le mercure chute brutalement et que les températures sont nettement inférieures aux normales saisonnières de la région concernée, la prudence s’impose. Chez soi, dehors ou au volant de sa voiture, adopter les bons réflexes pour se protéger.


Se protéger du grand froid

En cas de grand froid, mieux vaut rester le plus possible chez vous à l’abri du froid. Isolez votre logement au maximum :
  • Calfeutrez les dessous de porte extérieure.
  • Fermez rideaux et volets dès la tombée du jour.
 
Si vous devez impérativement sortir :
  • Couvrez-vous suffisamment en essayant de limiter les efforts physiques.
  • N'hésitez pas à porter plusieurs vêtements superposés.
  • Evitez de sortir le soir car il fait encore plus froid.
  • Ne sortez pas les bébés ni les jeunes enfants, même bien protégés.
 

Découvrez les recommandations de l'INPES

 

Le risque de gel

Dans le logement que vous occupez :
  • Protégez les conduites d’eau qui se trouvent dans les parties non chauffées de votre logement avec des matériaux isolants adaptés.
  • Vous vous absentez quelques jours : mettez votre chauffage sur « hors gel ». 
 
Dans un logement non occupé :
  • Fermez toutes les arrivées d’eau.
  • Vidangez et purgez les canalisations et radiateurs qui ne sont pas protégés par un liquide antigel.
 
Pour les installations extérieures :
  • Essayez de les protéger au mieux avec des coffrages et des matériaux isolants.
  • Purgez toutes les canalisations que vous n’utiliserez pas. 
 
Si vous ne l’avez pas fait et en cas de gel, la première chose à faire, c’est de couper l’eau pour éviter une inondation au moment du dégel.
 

La marche à suivre réglementaire en cas de sinistre

Insert de cheminée et risque d’incendie

Quelques bons réflexes s’imposent lors de l’utilisation de votre insert :
  • Eviter les chargements excessifs en bois.
  • Vider régulièrement le « cendrier ».
  • Respecter les conditions d’utilisation.
  • Utiliser les combustibles recommandés.
  • Et, en cas de problème, avoir un extincteur à proximité.

 

Intoxication au monoxyde de carbone

Maux de têtes, fatigue, nausées… Ces symptômes peuvent être les premiers signes d’intoxication au monoxyde de carbone.
Soyez vigilant : ne surchauffez pas votre logement et assurez-vous que les entrées et sorties d'air ne sont pas obstruées.
  • En cas de doute, n'hésitez pas :
  • Aérer les locaux.
  • Arrêter si possible les appareils à combustion.
  • Evacuer les lieux sans attendre.
  • Appeler les secours en composant le 15 (Samu), le 18 (pompiers), le 112 (numéro d'urgence européen) ou encore le 114 (pour les personnes malentendantes).
 

Des informations complémentaires sur le site service-public

La pollution intérieure

Même en cas de grand froid, n’oubliez pas de ventiler votre intérieur :
  • Aérez au moins 10 minutes par jour pour évacuer l’humidité et renouveler l’air intérieur.
  • Ouvrez la fenêtre dès que vous cuisinez, faites le ménage, prenez une douche ou faites sécher le linge.
  • Ne bouchez pas les grilles d’aération.
  • Passez régulièrement l’aspirateur pour éliminer les poussières, lavez souvent couettes et oreillers.
  • Réduisez fortement l’utilisation des parfums d’intérieur, désodorisants, bougies parfumées…
 

Plus d'informations sur la pollution intérieure

Pour démarrer votre voiture

Fermez les portes de la voiture et éteignez tous les appareils à l'intérieur : chauffage, radio, système de dégivrage, ventilation… Cette étape vous aidera à donner le plus d'énergie possible au moment de la mise en route.
Tournez la clé dans le démarreur et laissez-la en position pendant 20 secondes, pas plus. Cela pourrait provoquer des dégâts dans le moteur. 
En cas d’échec, maintenez la pédale d’embrayage enfoncée et essayez de démarrer. Evitez de forcer votre moteur s’il ne démarre pas tout de suite. Faites quelques essais brefs et répétés plutôt que d’insister trop longtemps.
 
A savoir : pour les cas de très grands froids, certaines stations-service proposent un gazole "spécial grand froid", capable de résister au-delà des -20 °C.
 

En cas de déplacement

Si vous devez vous déplacer, prenez  toutes les précautions pour faire face à une panne ou à une immobilisation prolongée sans assistance : 
  • moteur en bon fonctionnement, 
  • le plein de carburant.
  • être habillé chaudement, 
  • prévoir de la nourriture et de l'eau en quantité suffisante,
  • se munir de  couvertures (dont au moins une couverture de survie) et des vêtements de rechange chauds.
 
En cas d'immobilisation du véhicule, il faut faire tourner le moteur 10 minutes toutes les heures et entrebâiller la fenêtre pour éviter l’intoxication au monoxyde de carbone. Le tuyau d’échappement du véhicule ne doit pas être obstrué par la neige.

 

Publié le 23 février 2018