Assurance incendie : que couvre-t-elle ?

 
 
Un incendie domestique se déclare toutes les 2 minutes en France*.
Face à ce risque, les assureurs proposent, dans leur contrat multirisque habitation, la garantie incendie. A quoi sert-elle ? Est-elle incluse dans tous les contrats ? Tout savoir sur l’assurance incendie.
 

Assurance incendie : quel périmètre ?

Incluse dans tous les contrats multirisque habitation, cette  garantie couvre les dommages «incendie » concernant :
  • les  biens mobiliers : meubles, vêtements, linge, appareils ménagers et électriques…
  • les objets de valeurs : bijoux, meubles anciens, objets de collection, livres rares…
  • le bâtiment : le logement lui-même.
 
A savoir : cette garantie intervient aussi en cas d’explosion.
 

Locataires d’un logement vide : l’assurance « risque locatifs » obligatoire

Locataire, vous avez l’obligation de souscrire au minimum l’assurance « risques locatifs », afin d’être couvert lors d’un incendie dont vous êtes responsable. Attention, cette garantie ne couvre pas tout :
  • elle couvre uniquement les dégâts causés au logement loué.
  • elle ne couvre pas les dégâts occasionnés sur vos biens personnels.
  • elle ne couvre pas les dommages survenus dans les logements voisins sauf si vous détenez en plus la garantie « recours des voisins et des tiers » qui est facultative.
 
Important : le montant des dégâts est souvent très élevé en cas d’incendie. Il est donc fortement recommandé de souscrire une assurance multirisque habitation complète.
 

Propriétaires de maison individuelle : l’assurance multirisque recommandée  

Propriétaire d’une maison individuelle, vous n’avez aucune obligation d’assurer votre logement.
Seule exception : vous êtes en copropriété. L’assurance « Responsabilité Civile » est au minimum obligatoire pour couvrir les dégâts occasionnés chez un ou plusieurs voisins, suite à un incendie venant de chez vous.  
Dans les 2 cas, pour protéger votre maison, aussi bien les murs que le mobilier, vous avez tout intérêt à souscrire une multirisque habitation.
 

Assurance incendie : comment fonctionne l’indemnisation ? 

Propriétaire d’une maison individuelle ou d’un appartement, si votre logement est devenu inhabitable, les principes d’indemnisation sont les mêmes.
1 - Pour votre logement, l’indemnisation se fait en 2 temps :
 
1ère étape : vous recevez un versement égal à la valeur de reconstruction de votre logement au jour du sinistre, vétusté déduite.
Par exemple : pour une maison d’une valeur de 300 000 € avec une vétusté à 25%, soit 75 000 €, vous êtes remboursé de : 300 000 – 75 000 € = 225 000 €.
 
2ème étape : si vous faites reconstruire dans les 2 ans, la garantie valeur à neuf va vous permettre de recevoir une indemnité complémentaire correspondant à la part de vétusté.
Dans le précédent exemple : pour une maison de 300 000 € avec une vétusté à 25 %, vous recevez les 75 000 € restants.
 
A savoir :
  • Maison individuelle : la garantie valeur à neuf ne s’applique que si vous reconstruisez au même endroit ou tout à côté, si pour des raisons administratives, vous n’avez pas l’autorisation de reconstruire sur votre terrain. En revanche, si vous décidez d’emménager dans une autre ville, vous ne bénéficiez pas de la garantie valeur à neuf.
  • Appartement : votre syndic de copropriété se charge de l’assurance de l’immeuble. A vous de vérifier si la garantie valeur à neuf est incluse.
 
2 - Pour votre mobilier, il existe 2 solutions :
  • Si vous avez opté pour la garantie « Rééquipement à neuf »,vos biens endommagés, selon leur ancienneté, sont remplacés par des neufs, de qualité équivalente.  
  • Sans cette garantie, et pour les objets non couverts par la garantie Rééquipement à neuf, la vétusté est appliquée. Elle vient diminuer le montant de votre indemnisation et ne peut pas dépasser le plafond indiqué dans les conditions particulières de votre contrat.
 

Les mesures de prévention obligatoires

  • Le détecteur de fumée, obligatoire depuis le 9 mars 2015. Son financement et son installation incombent désormais au propriétaire.
  • Le ramonage des cheminées et des conduits d’évacuation des chauffages au gaz ou au fuel. Renseignez-vous sur la fréquence demandée auprès de votre département
  • Le débroussaillement rendu obligatoire selon les zones exposées à un risque, principalement aux abords des bois et forêts.
 
A savoir : certains contrats d’assurance limitent le montant de l’indemnisation en cas de non-respect des mesures de prévention. Renseignez-vous auprès de votre assureur.
 
Assuré Groupama : si votre logement est devenu inhabitable, suite à un sinistre, les frais de relogement sont pris en charge pendant  2 ans**. Le temps, pour vous, de vous organiser.
 
* Chiffres en cours sur le site du Ministère de l’Intérieur
**En cas de gros sinistre, si votre domicile est inhabitable, nous prenons en charge vos frais de relogement dans la limite de 2 ans à compter du jour du sinistre et pour la durée nécessaire, à dire d'expert, à la remise en état des locaux

Mis à jour le 2 février 2017