Assurance incendie, décryptage

Assurance incendie, décryptage
 

Un incendie domestique toutes les 2 minutes en France* ! Pour se protéger des conséquences de ce risque : l’assurance incendie des contrats multirisque habitation. Que propose l’assurance incendie pour une habitation ? Comment l’assurance prend en compte la vétusté dans le calcul de l’indemnisation ?


Assurance incendie : pour qui et pour protéger quoi ?

Assurance incendie et location

Tout locataire est obligé, depuis la loi Alur, de présenter à son propriétaire une assurance dite des « risques locatifs ». Il est ainsi couvert s’il est à l’origine d’un incendie pour les dégâts causés au logement. Mais si les logements voisins ont été endommagés l’assurance n’interviendra pas, sauf s’il a la garantie « recours des voisins et tiers » qui peut être en option. Pensez à vérifier votre contrat.
Attention, vos biens personnels ne seront pas couverts, c’est la raison pour laquelle souscrire une assurance multirisque habitation est fortement conseillée.

Propriétaire : quelle assurance incendie pour votre habitation ?

Vous résidez en copropriété ? Depuis la loi Alur vous avez l’obligation de souscrire, a minima, une assurance « responsabilité civile ». Elle garantit les dommages causés à vos voisins suite à un incendie partant de votre domicile.
Si vous vivez en maison individuelle, la loi ne vous impose pas d’assurer votre logement. Mais en cas d’incendie, les conséquences notamment financières sont telles qu’il est de votre intérêt de souscrire une assurance multirisque habitation.

Que recouvre l’assurance habitation incendie ?

Cette assurance, incluse dans un contrat multirisque habitation, protège les dommages subis par :
  • vos biens mobiliers : vêtements, meubles, appareils ménagers, électriques…
  • vos objets de valeur : bijoux, meubles anciens, collections…
  • votre logement.

Quelle indemnisation avec l’assurance incendie ?

Assurance et vétusté : tout comprendre

Entre le moment où vous achetez un bien et celui où il est endommagé, ce bien perd de sa valeur, tout comme une voiture a une décote au fur et à mesure des années.
En conséquence, lorsqu’un incendie survient, l’assureur rembourse les biens endommagés en appliquant un taux de vétusté… Mais si vous avez souscrit la garantie « rééquipement à neuf », proposée par votre assureur, vous serez beaucoup mieux indemnisé en cas de sinistre, moyennant une majoration de votre cotisation.

Votre indemnisation par l’exemple

Indemnisation de votre logement :
vous touchez la valeur de reconstruction du logement moins la valeur de la vétusté : 300 000 € - (25 % de 300 000 €) = 225 000 €.
Avec une garantie valeur à neuf, vous recevez l’intégralité des 300 000 €.
Cette garantie valeur à neuf entre en jeu si vous faites reconstruire votre maison dans les 2 ans sous respect de certaines conditions (1). Vous êtes en appartement ? Rapprochez-vous de votre syndic pour savoir si l’assurance de l’immeuble comporte une garantie valeur à neuf.
Indemnisation de vos biens mobiliers :
vous n’avez pas pris l’option « rééquipement à neuf » ? L’assureur applique la vétusté : votre indemnisation est réduite et ne peut pas dépasser le plafond indiqué dans les conditions particulières de votre contrat.
En ayant souscrit cette garantie, vos biens endommagés vont être remplacés par des biens neufs de qualité équivalente, sous réserve de la franchise inscrite à vos contrats et des particularités liées aux appareils électriques et au matériel informatique (2).

Prévenir l’incendie

Vos obligations

En tant que propriétaire d’un logement, vous devez l’équiper d’un ou plusieurs détecteurs de fumée (en fonction de votre surface) ; une mesure obligatoire depuis mars 2015.
Vous avez un chauffage au fuel ou au gaz, une cheminée ? Vous devez les faire ramoner au minimum une fois par an. Votre mairie ou département vous indiquera la fréquence obligatoire de ces interventions.
Vous résidez dans une zone exposée à un risque d’incendie ? Le débroussaillement est obligatoire.
 
A savoir :
votre contrat d’assurance incendie peut limiter votre indemnisation si vous ne respectez pas les mesures de prévention. Contactez votre assureur !

Attention à l’insert de cheminée !

Vous envisagez d’installer un insert ? Faites appel à un professionnel. Il vous indiquera si votre cheminée peut accueillir un insert et réalisera l’installation dans les règles de l’art. Ensuite vous devrez, tous les ans, faire réaliser par un professionnel un ramonage conforme aux règles locales. Le certificat remis attestera de votre respect des règles.
 
N’oubliez pas d’adopter les bons réflexes au quotidien :
  • utiliser les combustibles recommandés et respecter les conditions d’utilisation,
  •  éviter de mettre trop de bois dans votre foyer,
  • vider régulièrement le cendrier.
 
Assuré Groupama :
votre logement est inhabitable suite à un sinistre ? Groupama prend en charge vos frais de relogement pendant 2 ans (3)… Le temps de faire des travaux ou de reconstruire votre habitation.
 

* Données de l’année 2015 (INPES)

 

(1) Il faut reconstruire au même endroit ou à proximité, si des raisons administratives vous interdisent de reconstruire sur votre terrain.

 

(2) Indemnisation des biens mobiliers sans déduction pour vétusté, sans limite d’âge pour les meubles, jusqu’à 10 ans pour les appareils électriques, 5 ans pour l’informatique.

 

(3) En cas de gros sinistre, si votre domicile est inhabitable, nous prenons en charge vos frais de relogement dans la limite de 2 ans à compter du jour du sinistre et pour la durée nécessaire, à dire d'expert, à la remise en état des locaux.
 

Mis à jour le 7 juin 2018