Sièges bébé et sécurité routière : les raisons de la nouvelle réglementation i-Size

 
La norme i-Size est en train de s’installer. Elle renforce les exigences en matière de sécurité pour les sièges bébé en voiture. Elle va remplacer progressivement la norme actuelle. Voici pourquoi la norme i-Size augmente la sécurité pour les bébés et les enfants en bas âge.
 

Une classification en fonction de la taille

La norme actuelle R44-04 propose 5 catégories de sièges en fonction du poids de l’enfant, alors que le nouveau standard i-Size est basé sur la taille de l’enfant.
Autre différence : le siège « dos à la route » devra être utilisé plus longtemps qu’auparavant.

Actuellement, les 2 réglementations cohabitent, mais cela va progressivement changer :
 
  • à partir de 2018, les sièges bébé répondant à la norme R44-04 devraient être interdits à la vente,
  • après 2021, ils seront interdits d’utilisation.
 
La nouvelle norme i-Size étant déjà commercialisée, mieux vaut anticiper dès à présent, si vous devez acheter un siège bébé.
 

Sécuriser encore mieux les enfants en voiture

Les principaux changements concernent les modèles de siège mais aussi leur mode de fixation :
 
  • les enfants doivent désormais être transportés « dos à la route » jusqu’à 15 mois et jusqu’à ce que leur taille atteigne 75 à 80 cm ; cette position favorise, en effet, un meilleur maintien de la tête et de la nuque, encore fragiles, en cas de choc ou de freinage brusque ; ces sièges « dos à la route », peuvent être installés à l’arrière,
  • la nouvelle norme i-Size des sièges bébé renforce par ailleurs la protection des sièges en cas de collision latérale,
  • pour la voiture, tous les sièges normés i-Size disposent du système de fixation Isofix. Ce dernier est obligatoire dans tous les véhicules neufs depuis 2011 ; l’expérience montre qu’il réduit considérablement les risques de mauvaise installation. Si votre voiture est plus ancienne, sachez qu’elle est peut-être « compatible » Isofix.
 
Conseil
Évitez toujours d’acheter un siège auto d’occasion si vous n’en connaissez pas l’utilisation passée. Après un choc, le siège peut présenter des défauts invisibles, qui peuvent réduire son efficacité en cas d’accident.
 

publié le 15 septembre 2015