Siège auto et réhausseur voiture : norme i-size et isofix 

Siège auto bébé et règlementation

 


Comment voyager avec un enfant en voiture? Faites le point sur la réglementation des sièges auto et des réhausseurs en fonction de leur âge.  


Siège auto et réhausseur : quelle réglementation pour un enfant en voiture ?  

Les sièges auto de la norme R44-04 peuvent encore être utilisés aujourd’hui mais ils ont vocation à être remplacés par les sièges auto de la norme i-Size.

Le nouveau standard i-Size est basé sur la taille de l’enfant et non plus sur son poids. Il réglemente les sièges auto du nouveau-né jusqu’à l’enfant de 150 cm. La norme i-Size vise à renforcer la protection des sièges auto bébé et enfant.

Siège auto dos à la route

La norme i-Size rend obligatoire le transport des enfants « dos à la route » jusqu’à l’âge de 15 mois et jusqu’à ce que leur taille atteigne 80 cm. Cette position favorise un meilleur maintien de la tête et de la nuque en cas de choc. Un siège i-Size assure une meilleure protection de l’enfant en cas de collision frontale et latérale.

 

A savoir : ces sièges auto dos à la route peuvent être installés à l’arrière.

Siège auto Isofix 

Tous les sièges normés i-Size disposent du système de fixation Isofix. Ce dernier est obligatoire dans tous les véhicules neufs depuis 2011.

L’expérience montre qu’il réduit considérablement les risques de mauvaise installation du siège auto avec la ceinture de sécurité.

 

A savoir : si votre voiture est plus ancienne, sachez qu’elle est peut-être « compatible » Isofix. Toutefois, la réglementation n’impose pas l’utilisation d’un siège auto Isofix.

Réhausseur voiture : à partir de quel âge ?

Aujourd’hui, un enfant de plus de 15 kg peut utiliser un réhausseur sans dossier. Depuis 2017, les réhausseurs commercialisés sont obligatoirement munis d’un dossier pour les enfants de moins de 125 cm.

 

A savoir : vous pouvez toutefois continuer à utiliser votre réhausseur actuel.

En France, le réhausseur est obligatoire jusqu'à l’âge de 10 ans ou 1m35, mais il est préférable de le garder plus longtemps. Il reste une sécurité supplémentaire pour l’enfant.

Siège auto d’occasion : une bonne idée ?

Bien que cela soit financièrement intéressant, il est préférable d’éviter l’achat d’un siège auto d’occasion pour deux raisons essentielles :

  • vous ne connaissez pas son utilisation passée ; après un choc, le siège peut présenter des défauts invisibles, qui peuvent réduire son efficacité en cas d’accident ;

  • la norme R44-04 a vocation à disparaître, assurez-vous d’acheter un siège auto qui restera conforme à la réglementation avec le temps.

 

Mis à jour le 18 octobre 2019