Accidents domestiques : quelle prévention ?

Accidents domestiques : quelle prévention ?
 

3 accidents de la vie courante sur 4 se produisent à la maison, selon une enquête menée pour Gemaprévention en 2016. Et ils sont à l’origine de 20 000 décès par an. Pour prévenir les accidents domestiques, il est important d’identifier les dangers de la maison. Conseils et consignes pour les éviter.


Qu’appelle-t-on un accident domestique ?

11 millions (1) de personnes concernées, 5 millions de recours aux urgences, plusieurs centaines de milliers d’hospitalisations, la 1re cause de décès chez l’enfant de 1 à 4 ans et pour finir 20 000 décès chaque année : telles sont les conséquences lourdes des accidents domestiques.
Mais que recouvre ce terme ? Les accidents de la vie courante (AcVC) sont « l’ensemble des traumatismes non intentionnels, à l’exception des accidents de circulation et des accidents du travail » (2).
Les accidents domestiques se produisent :
  • à la maison et dans ses alentours immédiats (chute dans l’escalier, accident avec un taille-haie dans le jardin),
  • dans un cadre scolaire,
  • lors de la pratique de sports, de loisirs (mauvaise chute de vélo),
  • et tous ceux survenant à un autre moment de la vie privée (dans un magasin...).
 
A savoir :
Les accidents de la circulation, du travail, les suicides et les agressions ne sont pas des « accidents domestiques ».

Qui est concerné par les accidents domestiques ?

Les accidents domestiques sont la 3e cause de mortalité en France et touchent de manière particulièrement importante les enfants et les personnes âgées.

Enfants : où et quel type d’accident ?

Les accidents domestiques se produisent prioritairement dans l’habitat puis sur les aires de sport et de jeux, les lieux d’enseignement et les zones de transport. Les garçons de moins de 17 ans sont les plus concernés par les accidents à l’extérieur (enquête INVS 2010).
Les chutes sont de loin les accidents les plus fréquents. Les collisions sont plus nombreuses lorsque l’enfant grandit entraînant entorses et fractures en plus grand nombre.
 
A savoir :
15 % des victimes d’accidents graves de barbecue sont des enfants. 50 000 enfants sont victimes d’intoxication lors des 340 000 accidents de jardinage ou de bricolage déclarés (3).

La chute, risque majeur pour les seniors

Les accidents domestiques des seniors surviennent principalement dans leur maison à l’intérieur du domicile (85 % des accidents).
Au-delà de 65 ans lorsque survient un accident, il s’agit essentiellement de chutes qui ont lieu lors de la marche.
L’explication ? Ne pas oublier qu’en vieillissant, les facteurs environnementaux et personnels impactent la vie :
  • Le logement peut être mal adapté : tapis ou revêtements glissants au sol, fils électriques qui traînent, mauvaise qualité de l’éclairage…
  • Le senior peut aussi avoir des troubles de la vision ou de l’équilibre.
 
A savoir :
Le surdosage et les erreurs d’administration des médicaments sont également une autre cause importante des accidents domestiques des seniors depuis quelques années, au même titre que la suffocation.

Les dangers… de la maison

L’essentiel des accidents a lieu dans des logements ou autour. Savez-vous que 25 % des accidents domestiques se déroulent dans la cuisine ? Entre la queue de la casserole qui dépasse du feu et les risques de brûlure, les produits d’entretien non protégés… les risques sont partout.
Vous avez une cour, un jardin dans lequel vous passez du temps : jardinage, petit bricolage, barbecue, autant de causes potentielles d’accident pour vous et vos proches. Quelques précautions doivent être prises pour que ce lieu reste un endroit de plaisir !
A titre d’exemple : 200 accidents graves de barbecue(3) sont à déplorer tous les étés ! Sans parler des piscines privées, avec plus de 100 noyades tous les ans, elles représentent la 2e cause de décès accidentel chez les enfants(3) !

Prévention des accidents domestiques au quotidien

Quelques consignes pour éviter un accident domestique à l’intérieur

De la chambre au salon en passant par la cuisine ou la salle de bains, voici quelques conseils pour réduire les problèmes potentiels.
Dans la cuisine
  • Pensez à ranger le plus possible : les appareils électroménagers, les couteaux, ciseaux.
  • Positionnez les queues des casseroles vers l’intérieur pour les rendre inaccessibles aux plus petits,
  • éloignez si possible les enfants de la cuisine lorsque le four fonctionne.
  • Gardez sous clé les produits d’entretien que vous laisserez dans leur emballage d’origine !
  • Installez des systèmes de blocage d’ouverture sur les tiroirs et portes si vos enfants sont jeunes. Et faites attention à leurs chaises hautes !
 
Dans la salle de bains
  • Vérifiez que les prises électriques ne soient pas proches des robinets.
  • Rangez hors de portée des enfants, les médicaments, objets tranchants, produits de beauté et d’hygiène.
  • Soyez attentif à la température de l’eau.
  • Ne laissez jamais les enfants jeunes sans surveillance lors de leur bain.
  • Pour éviter les chutes, optez pour un tapis antidérapant au fond de la baignoire et à la sortie de celle-ci.
  • N’hésitez pas à installer une barre d’appui pour aider le senior à sortir de la baignoire.
 
Dans toutes les pièces
Limitez la présence de tapis pour éviter les chutes. Installez des cache-prises. Optez pour les barrières de sécurité, si vous avez un escalier et évitez d’installer un meuble à proximité d’une fenêtre ou d’un balcon.
 
A savoir :
Ne laissez jamais un enfant seul sur une table à langer, un lit sans barreau ou une chaise haute.

Limiter les risques d’accident de la vie courante en extérieur

Dans le jardin, soyez attentif à l’installation de votre barbecue (stabilité et positionnement), aux produits d’allumage et à l’endroit où vous l’installez.
Vous jardinez ? Protégez-vous les mains, les bras, le visage, les yeux contre les produits toxiques, les irritations cutanées causées par les plantes. Faites attention aux outils de jardinage électriques, aux rallonges utilisées…
Vous bricolez ? Là aussi adoptez une attitude de sécurité dans le choix et l’utilisation de votre matériel et dans votre tenue de protection.
 
A savoir :
Un accident peut très vite arriver, même en étant vigilant. Alors protégez votre famille en souscrivant une assurance des accidents de la vie. Vous bénéficierez d’une assistance immédiate, d’une protection juridique et d’une indemnisation.
 
Assuré Groupama :
La GAV, Garantie des Accidents de la Vie de Groupama est un contrat qui s’adapte à toutes les situations familiales, avec une couverture complète et des prestations d’assistance étendues. Bonne nouvelle : à partir de septembre 2018, les assurés ayant une formule avec un seuil à 5% bénéficient d’une couverture dès 1%. L’indemnisation sera forfaitaire entre 1 et 4 % et indemnitaire à partir de 5%.
 

(1) Inserm 2014 ; Enquête permanente sur les accidents de la vie courante (EPAC), Résultats 2010 France métropolitaine, publié le 1er janvier 2016 sur le site de Santé publique France.

(2) Loi n° 2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé.

(3) Données GemaPrévention, 2013.

Mis à jour le 9 août 2018