Grilles AGGIR et AVQ : décryptage

Grilles AGGIR et AVQ : décryptages
 

Quand une personne commence à perdre de l’autonomie, il est nécessaire d’évaluer le niveau de sa dépendance pour qu’elle puisse bénéficier d’un accompagnement et d’aides financières. Cette évaluation s’appuie sur la grille AGGIR et les niveaux de Gir ainsi que les AVQ, actes de la vie quotidienne. AGGIR, Gir et AVQ sont également utilisés dans le cadre d’une assurance dépendance personnelle.


La grille AGGIR

La grille AGGIR est le système de référence pour l’attribution de l’APA, allocation personnalisée d’autonomie. C’est aussi le système le plus fréquemment utilisé pour évaluer la dépendance d’une personne assurée à titre individuel par un contrat dépendance.
La grille AGGIR permet de calculer le degré de perte d’autonomie physique et psychique d’une personne pour accomplir seule, ou en ayant besoin d’aide, 10 actes essentiels de la vie.
Les niveaux de dépendance sont classés en 6 groupes, nommés GIR, allant de la dépendance la plus lourde pour le GIR 1, aux signes de dépendance les plus faibles pour le GIR 6 :
  • Pour le versement de l’APA, seuls les GIR 1 à 4 sont pris en compte.
  • Pour l’assurance dépendance individuelle, les modalités pratiques sont décrites dans les conditions générales remises lors de la souscription du contrat.

La grille AGGIR ou grille Gir

Les Girs sont des degrés de dépendance.
 
       Gir 1  
 Personne confinée au lit ou au fauteuil, dont les fonctions mentales sont gravement altérées et qui nécessite une présence indispensable et continue d'intervenants.
 Ou personne en fin de vie
 Gir 2  
 Personne confinée au lit ou au fauteuil, dont les fonctions mentales ne sont pas totalement altérées et dont l'état exige une prise en charge pour la plupart des activités de la vie courante,
 Ou personne dont les fonctions mentales sont altérées, mais qui est capable de se déplacer   et qui nécessite une surveillance permanente.
 Gir 3 
 Personne ayant conservé son autonomie mentale, partiellement son autonomie locomotrice, mais qui a besoin quotidiennement et plusieurs fois par jour d'une aide pour les soins corporels
Gir 4 
 Personne n'assumant pas seule ses transferts mais qui, une fois levée, peut se déplacer à l'intérieur de son logement, et qui a besoin d'aides pour la toilette et l'habillage.
Gir 5 
 Personne ayant seulement besoin d'une aide ponctuelle pour la toilette, la préparation des repas et le ménage.
Gir 6 
 Personne encore autonome pour les actes essentiels de la vie courante
 

AVQ : la grille des actes de la vie quotidienne

Il s’agit de la grille le plus généralement utilisée par les Assureurs, en complément de la grille AGGIR pour mesurer le degré de perte d’autonomie d’une personne.
Elle répertorie 6 AVQ, gestes de la vie quotidienne : la toilette, l’habillage, l’alimentation, la continence, le déplacement, les transferts.
Il existe 4 niveaux de dépendance, définis en fonction du nombre d’AVQ qui ne peuvent plus être effectués seuls :
  • niveau 1 : 2 AVQ sur 6
  • niveau 2 : 3 AVQ sur 6
  • niveau 3 : 4 AVQ sur 6
  • niveau 4 : 5 ou 6 AVQ sur 6
 
A savoir :
Certains assureurs regroupent les AVQ de manière différente. Pour Groupama Autonomie, ils sont au nombre de 4 : la toilette et l’habillage - l’alimentation - le déplacement - les transferts  

Groupama Autonomie : comment est évaluée la dépendance ?

La mise en oeuvre de votre rente à vie Groupama Autonomie dépend de votre niveau de perte d’autonomie.
Cette dernière est évaluée par le médecin conseil de Groupama ou par un médecin expert, selon les critères définis au contrat.
  • Perte d'autonomie partielle : niveau GIR 3 de la grille AGGIR et incapacité définitive de réaliser seul 2 des 4 actes ordinaires de la vie quotidienne : toilette/habillage, alimentation, déplacements et transferts.
  • Perte d'autonomie totale : niveau GIR 1 ou 2 et incapacité définitive de réaliser seul 3 des 4 actes ordinaires de la vie quotidienne.
 

Mis à jour le 24 octobre 2018