Vérifier son assurance auto avant de prêter sa voiture

 
Il arrive que l’on prête sa voiture pour dépanner un ami ou une personne de sa famille, qui n’est pas déclaré sur son contrat d’assurance auto. Il est important de savoir dans quelles conditions on est assuré pour ce conducteur occasionnel.

 

Relire attentivement les conditions de son contrat auto

Votre assurance couvre généralement les cas de prêt occasionnel : inutile dans ce cas d’inscrire la personne sur votre contrat. Vérifiez toutefois que votre contrat ne comporte pas de clause de conduite exclusive et que la personne possède un permis auto valide.
En cas d’accident, c’est la responsabilité du propriétaire de la voiture à l’origine de l’accident qui est prise en compte. Votre assurance indemnise les victimes au titre de votre garantie responsabilité civile. Attention, vous seul supportez les règles du bonus-malus et l’éventuelle franchise « prêt de volant ».
 

Dans le cas d’un prêt de voiture régulier et à la même personne : conjoint, enfant…

Signalez-le à votre assureur. Cette personne est alors inscrite comme « conducteur secondaire », ce qui lui permet d’acquérir un historique de conduite et donc, éventuellement, de se constituer un bonus dans la limite du nombre d’années de permis.
 

Pour un contrat avec clause de « conduite exclusive »

Dans ce cas, seules les personnes désignées au contrat, généralement vous et votre conjoint, sont « autorisées » à conduire le véhicule. Si vous prêtez votre voiture à une autre personne, vous prenez le risque de supporter une très grosse franchise en cas d’accident.
Cette franchise est encore plus importante en cas de prêt à un conducteur novice.
 
Découvrez nos garanties  
faites un devis assurance
 
 

publié le 15 septembre 2015

 

Une question, un avis ? Contactez-nous !