La conduite supervisée : qu'est-ce que c'est ? 

Conduite supervisee
 

Cette formule de conduite accompagnée après 18 ans est une alternative économique au passage du permis. La conduite supervisée est intéressante avant le passage de l’examen pour acquérir plus d’expérience à moindre coût. Elle est aussi idéale après avoir échoué à l’examen pratique. Sans multiplier les leçons hors de prix, le candidat se perfectionne avant une nouvelle tentative !


Conduite supervisée : les conditions d’accès

Vous envisagez de passer votre permis ou encore vous venez d’échouer à l’examen pratique ? La conduite supervisée vous permet d’acquérir ou de compléter votre expérience de conduite sereinement avec un accompagnateur de votre choix.

Avoir plus de 18 ans le code en poche et 20h de conduite avec un moniteur

Qui dit « permis supervisé » sous-entend pour tout candidat de plus de 18 ans :
  • être inscrit dans une auto-école pour passer le permis B,
  • avoir réussi le code,
  • avoir suivi la formation initiale de 20 heures de conduite minimum avec moniteur. Votre auto-école vous renseignera,
  • avoir l’attestation de fin de formation initiale,
  • avoir choisi son ou ses accompagnateurs, titulaire(s) du permis B depuis au moins 5 ans (pas d’invalidation ou d’annulation du permis pendant cette période).
 
Vous avez échoué à l’épreuve pratique ? Vous devez obtenir l’accord de votre auto-école pour pratiquer la conduite supervisée et transmettre ce document à la compagnie d’assurance du véhicule utilisé.
 
A savoir :
L’accompagnateur doit obtenir l’autorisation de son assureur pour utiliser son véhicule pendant la phase de conduite supervisée. On appelle cela une extension de garantie. Cet accord écrit, préalable au début de la conduite supervisée, indique bien sûr le nom du ou des accompagnateurs concernés.

Conduire avec un véhicule en règle pour la conduite supervisée

La loi impose d’avoir un véhicule équipé de 2 rétroviseurs latéraux. Un signe distinctif « conduite accompagnée » est positionné à l’arrière de la voiture. Il permet de vous identifier comme étant en phase d’apprentissage… Une signalétique importante pour les autres usagers de la route.

Conduite supervisée, en pratique

Conduite supervisée : quel prix ?

Les candidats ayant opté pour le permis supervisé profitent d’une réduction du prix de leur permis importante, comme c’est le cas pour la conduite accompagnée. En effet, les élèves novices en conduite ont besoin de 35 heures de conduite, en moyenne, contre 26 heures pour ceux ayant eu une formation de conduite accompagnée ou supervisée.
 
Vous avez échoué au permis, vous voulez vous entraîner sans limite et prendre confiance en vous, sans vous ruiner. Avec la conduite supervisée, vous allez réduire les heures de conduite en auto-école facturées entre 43 et 52 €. Une économie importante à la clé… en attendant de le repasser !
 

* Source : Association Prévention routière, 2014

Formation et examen

La conduite supervisée commence par un rendez-vous entre l’enseignant, le futur accompagnateur et vous-même. Le professionnel délivre des conseils et l’accompagnateur découvre les « bonnes pratiques » lors d’une heure de conduite.
 
Pas de durée ni de distance minimale à parcourir…Contrairement à l’apprentissage anticipé de la conduite, quelques centaines de kilomètres parcourus sur plusieurs semaines peuvent être suffisants pour prendre confiance Les règles concernant la vitesse sont les mêmes que pour l’AAC. Le candidat peut passer (ou repasser) son permis en fin de formation. En cas de réussite, la période probatoire est de 3 ans et il a 6 points sur son permis.

Conduite supervisée, assurance

Contrairement à la conduite accompagnée, obtenir son permis auto via la conduite assistée avec un accompagnateur ne donne aucun avantage sur le prix de l’assurance auto.
 

Mis à jour le 21 mars 2018