cerise groupama

 

Changer un pneu de voiture : le bon timing

Quand changer un pneu de voiture
 

Une évidence : il faut changer un pneu de voiture quand il est usé. Oui, mais... comment lire un pneu, le dessin du pneu ? Comment reconnaître l’usure et donc le changement obligatoire de pneu ? Quelques conseils pour vous éclairer..


Le changement de pneu dépend de sa durée de vie

Impossible de prévoir avec précision la longévité des pneumatiques de votre véhicule. Celle-ci varie en fonction de :
  • la conception du pneu (le fabricant et le modèle plus ou moins premium) ;
  • votre véhicule ;
  • votre style de conduite : soft ou adepte de vitesse excessive, démarrages brusques, freinages d’urgence...
  • les conditions climatiques : pluie, neige, températures extrêmes, huile, lumière directe du soleil...
  • l’état des routes sur lesquelles vous circulez : obstacles, trottoirs, nids de poule, ralentisseurs..
  • sans oublier le soin apporté à l’entretien des pneus !
 
Normalement il n’y a pas besoin de changer ses pneus avant 5 ans d’utilisation, sauf si vous roulez beaucoup.
A partir de cette année charnière, passez voir un professionnel pour un contrôle visuel de vos pneus régulièrement. En fait, le contrôle technique tous les 2 ans vous incite à cette vérification, l’usure anormale des pneus étant une « défaillance mineure ».
 
A savoir : si vous avez un véhicule neuf, vérifiez l’état de vos pneumatiques avant le 1er contrôle technique de la 4e année.

Dessin du pneu pour lire l’usure

Vous avez des pneus de plus de 10 ans ? Changer un pneu même s’il parait en bon état et sans trace d’usure n’est pas facile mais indispensable. La date de fabrication du pneu se trouve sur son flanc. Le numéro DOT indique la semaine et l’année de production (les 4 derniers chiffres).
En dehors de cette date, le changement de pneu peut aussi intervenir si :
  • Vous repérez le niveau d’usure à partir des rainures principales : si le témoin d’usure placé sur la bande de roulement est atteint, changez-le. La profondeur des sculptures est inférieure à 1,6 mm.
  • Vous constatez des craquelures sur les flancs, une hernie sur le pneu, la gomme s’arrache par endroits, l’usure des pneus d’un même essieu est très différente….
 
Vous risquez une amende de 4e classe (135 €) si vous roulez avec des pneumatiques lisses ou comportant des déchirures profondes*. Si les forces de l’ordre jugent la sécurité compromise, elles peuvent immobiliser votre véhicule.
 
A savoir : les pneus d’un véhicule qui ne roule pas un certain temps s’abîment et s’affaissent… à moins de mettre le véhicule sur cales. Si vous devez circuler après une immobilisation de plusieurs mois, pensez à changer les pneus… ou au moins à les faire contrôler.

Changer de pneu en fonction des saisons ?

Avant l’arrivée de l’hiver, il est souvent conseillé d’opérer un changement des pneus été par des pneus hiver. Ces pneus, avec une adhérence maximale sur les routes enneigées ou verglacées, sont appréciés à partir d’une température inférieure à 7°. Leur distance de freinage est plus importante par temps froid que les pneus été.
Pensez à remettre des pneus été ou quatre saisons au début du printemps. Les pneus hiver sont bruyants sur route sèche, moins efficaces dès que la température grimpe.
 
A savoir : le pneu toutes saisons, avec une gomme de bonne qualité, est souvent un bon compromis dans les régions peu sujettes à la neige et au verglas !

Lire un pneu pour choisir ses nouveaux pneus

Pour changer de pneu encore faut-il trouver celui dont votre véhicule a besoin. Auprès d’un garagiste, d’une grande surface spécialisée auto vous trouverez sans problème des tableaux récapitulant les spécificités des pneumatiques en fonction des voitures.
 
Quelques informations à connaître :
  • 205/55R16 définit la largeur, hauteur de pneu (en % de la largeur) et le diamètre de la jante, 
  • 2 chiffres suivent : ils indiquent l’indice de charge maximale en kg que le pneu peut supporter en étant toujours performant,
  • Puis une lettre correspondant à l’indice de vitesse : la vitesse maximale du pneu tout en restant performant.
 
A savoir : changer de pneu signifie toujours avoir sur le même essieu des pneumatiques de même type (marque, structure, dimension, hiver/été...) qui respectent l’homologation initiale du constructeur. Ce n’est pas changer un pneu mais changer ses 2 pneus systématiquement.

L’étiquetage obligatoire du pneu

Il permet de sélectionner des pneus plus performants, plus sûrs et moins bruyants. Les informations figurant sur l’étiquette concernent :
  • La résistance au roulement qui conditionne la consommation de carburant et donc l’émission de CO2 : entre la catégorie A (la plus vertueuse) et la G (la plus gourmande) il y a un écart de 0,5 l/100 km et 13 g de CO2. (La lettre D n’est pas utilisée).
  • L’adhérence sur sol mouillé : entre une gomme A et F (les lettres D et G ne sont pas utilisées) la différence de distance de freinage peut atteindre 18 m à 80 km/h.
  • Le niveau de bruit extérieur, en décibels ; pour en simplifier la lecture, la catégorie du niveau sonore du pneu est aussi indiquée avec des ondes noires. 1 onde noire = silencieux, 2 ondes noires = moyen, 3 ondes noires = bruyant.
 
A savoir : cette étiquette ne prend pas en compte la longévité, ni le freinage sur sol sec.
 
A savoir : les pneus sont responsables de 20 à 30 % de la consommation en carburant d’une voiture. Découvrez d’autres solutions pour dépenser moins au volant de sa voiture.
 

 

*Art. R. 314-1 du Code de la route
 

Mis à jour le 3 février 2020