Garantie Homme/Femme Clé

 

La perte d’un homme/femme-clé : un risque pour l'entreprise

Le développement de votre entreprise repose sur le savoir-faire d'un collaborateur essentiel (technicien spécialisé, commercial, ingénieur) ou sur vous-même !

Qu'adviendrait-il si cet homme/femme-clé venait à décéder ou à être dans l'incapacité à travailler suite à une perte totale et irréversible d'autonomie ?

Votre entreprise pourrait-elle faire face à la désorganisation qui s'en suivrait, à la perte de compétences-clé, à la baisse de chiffre d'affaires et de bénéfices ?

L’homme/femme-clé est une ressource à protéger ! 

 
 

Un capital pour vous aider à faire face à la perte d'un homme clé

La garantie homme-clé prévoit le versement d’un capital pour vous permettre de faire face à la disparition de l’homme/femme-clé de votre entreprise.
Grâce à cette garantie, vous pourrez vous consacrer entièrement à la réorganisation de votre activité : recruter et former un remplaçant pour maintenir le savoir-faire de l'entreprise et assurer son avenir.

Une fiscalité avantageuse

Les cotisations sont déductibles chaque année des charges d'exploitation.
Le capital versé en cas de décès ou de perte totale et irréversible d'autonomie de l’homme-clé est immédiatement imposable. L'impôt peut être versé en parts égales pendant 5 ans.

 
 

Perte d'un homme-clé : une désorganisation inévitable

Lors du décès ou de l’invalidité d’un homme-clé, l’entreprise se retrouve à très court terme en difficulté :
  • Une compétence disparît et entraîne la perte de confiance des clients,
  • L’entreprise perd des parts de marché,
  • Le recrutement et la formation du remplaçant est long...
L’entreprise se désorganise très vite et met du temps à remonter la pente.
 

Des conséquences financières importantes

A moyen terme, le chiffre d’affaires de l'entreprise diminue :
  • L’entreprise doit faire face à des frais de réorganisation imprévus alors que son chiffre d’affaire est en baisse,
  • Les banques perdent confiance et réduisent les possibilités de financement,
  • Les créanciers réagissent pour être sûrs d’être payés,
  • Les crédits bancaires continuent de courir…
La perte d’un homme-clé a inévitablement des conséquences néfastes sur la santé de l’entreprise. 


Le saviez-vous ?

2 PME sur 7 mettent la clé sous la porte après le décès de leur dirigeant.
10% des défaillances d’entreprise ont pour origine la disparition d’un homme-clé.
 

Une nécessité : anticiper le risque

Un certain nombre de mesures peuvent être utilement prises dès aujourd’hui, pour ne pas être pris au dépourvu si un tel événement survient dans votre entreprise.
 
  • Identifiez les postes-clés :

- Définissez les postes sensibles,
- Analysez les connaissances et les savoir-faire spécifiques de chacun,
- Déterminez l’impact et le degré d'urgence pour pallier la disparition éventuelle de chacun de vos collaborateurs,
- Hiérarchisez les postes-clés par degré de gravité.
 

  • Pérennisez et consolidez les savoir-faire :

- Favorisez le travail en binôme,
- Le transfert de connaissance,
- Faites écrire les procédures de chaque poste,
- En fonction des connaissances et des motivations de chacun, désignez à l'avance les remplaçants de chaque poste-clé en cas de besoin,
- Organisez le transfert des carnets d'adresses, le classement des dossiers, l’accessibilité des données…

 

  • Souscrivez une Garantie Capital Homme-clé de Groupama :

En cas de disparition d’un homme-clé dans votre entreprise, Groupama vous verse un capital pour financer son remplacement et assumer la période de transition. Un contrat indispensable pour la sécurité et la santé de votre entreprise…
 

 

Bernard, 43 ans, patron d’une entreprise qui emploie 20 personnes.

"Yves est l’un de mes collaborateurs-clés. Par son dynamisme et son réseau commercial, il rapporte à lui seul 60 % du chiffre d’affaires. Si Yves venait à disparaître, je serais obligé de le remplacer par un salarié de même niveau, ce qui serait sans doute compliqué et qui entre-temps entraînerait inévitablement une diminution du chiffre d’affaires et une perte éventuelle d’une partie de la clientèle.
Pour préserver mon entreprise, j'ai souscrit un contrat homme-clé dont Yves est l’assuré. Ainsi, en cas de disparition d’Yves, l’entreprise percevra un capital permettant, malgré les circonstances, de maintenir l’activité."

 
Disponibilité et contenu de l'offre variables selon les Caisses régionales. Renseignez-vous auprès de votre agence.